GRAVE

Grave de Julia Ducournau - 2016 / Horreur

Titre : Grave

Genre : Horreur

Titre Original : Grave

Année :  2016

Réalisateur : Julia Ducournau

Acteurs : Garance Marillier, Ella Rumpf, Rabah Naït Oufella, Joana Preiss, Laurent Lucas, Bouli Lanners, Marion Vernoux, Jean-Louis Sbille...

Durée : 1h39

 

 

Synopsis :

Dans la famille de Justine tout le monde est vétérinaire et végétarien. À 16 ans, elle est une adolescente surdouée sur le point d’intégrer l’école véto où sa sœur ainée est également élève. Mais, à peine installés, le bizutage commence pour les premières années. On force Justine à manger de la viande crue. C’est la première fois de sa vie. Les conséquences ne se font pas attendre. Justine découvre sa vraie nature.

Si il y a bien un film récent que je voulais voir assez rapidement, c’est bien Grave de Julie Ducournau. D’une part parce que c’est un film français et surtout parce qu’aux premiers échos, il a une solide réputation de film férocement gore.

 

En effet, à sa sortie, j’en ai lu des critiques enthousiastes où les gens disaient que Grave redoré le ciné de genre français.

 

En premier lieu, j’ai l’impression que le peuple français à la mémoire courte… Je ne comprends pas pourquoi on enterre à ce point le cinéma d’horreur français ?! Les années 2000 ont pourtant prouvé que nous savions faire des films de qualité : Haute Tension, Martyrs, A l’Intérieur, Frontières en sont de bons exemples.  Je peux vous certifier qu’à l’étranger, notamment en Italie et en Russie, le ciné horrifique français est reconnu et apprécié à sa juste valeur!

 

Enfin revenons au film qui nous intéresse aujourd’hui : Grave.

Grave (2016)

Une fois le film terminé, j’avoue être un peu mitigé. Il est plutôt réussi néanmoins j’aurais aimé un film avec un impact psychologique un peu plus développé. Autant un film comme A L’Intérieur m’avait vraiment collé une baffe psychologiquement parlant… Dans Grave, j’ai l’impression de voir une sorte de copie de May version Frenchy et moins réussi!

 

A l’instar du film de Lucky McKee, Grave met en avant la difficile transition de l’adolescence vers le monde adulte. Aussi, j’ai beaucoup aimé l’interprétation des deux sœurs. Garance Marillier et Ella Rumpf sont charismatiques et attachantes. Seulement j’aurais voulu que le côté psychologique soit encore plus développé. On ne rentre pas assez dans leurs pensées. Toute le long du film, on se demande pourquoi elles sont attirées par le sang et la chair humaine… Sans avoir pour autant des réponses à nos interrogations.

 

La scène de clôture nous guidera néanmoins c’est un peu confus et trop superficiel. De plus, je trouve la révélation finale légèrement cousue de fil blanc… Attention ? Petit SPOIL : "Vous allez me dire qu'en 20 ans, les gamines n’ont jamais vu leur père torse nu »… Ça me paraît fort improbable tout de même"…

Grave (2016)

Cependant, j’ai beaucoup aimé l’ambiance du film. Les scènes assez fortes en émotion sont très bien réalisées et toujours accompagnées d’une jolie musique lancinante. Par ailleurs, il est vrai que le film possède quelques scènes gores. La première scène de cannibalisme est assez perturbante et j’espérais que la tension psychologique aller monter en puissance. Seulement comme je l’ai dit un peu plus haut c’est mitigé.

 

C’est contrasté car le film possède quelques scènes peu crédibles. Notamment sur le fait que l’histoire se passe dans une faculté pour vétérinaire et que les histoires de bizutages que nous voyons dans le film, c’est juste surréaliste. Nous n’y croyons pas une seconde…

 

De même, certains choix de la réalisatrice sont bizarres… Je pense à la scène où après la soirée très alcoolisée, nous voyons les élèves filmer la sœur cadette tel un zombie essayé de mordre le bras d’un cadavre que sa sœur lui tend… Ça paraît un peu louche comme choix car à la base, c’est un secret entre sœurs et je n’ai pas bien compris pourquoi l’ainée aurait voulu dévoiler leur secret au grand jour…

Grave (2016)

La réalisatrice a tenté de faire un film original cependant je trouve ses choix par moments déroutants et du coup le scénario en pâtit et perd vraiment de sa crédibilité.

 

C’est regrettable car on y sent tout de même une certaine puissance et l’actrice Garance Marillier arrive vraiment à nous faire ressentir tout son mal-être dans sa quête d’identité morale et sexuelle.

 

J’ai bien aimé à la fin du film lorsque le gong sonne pour mentionner que c’est la fin du bizutage. On y voit les élèves errer tels des zombies. Sorte d’ambiance apocalyptique plutôt bienvenue après une scène forte en émotion où l’ainée va commettre l’irréparable.

Grave (2016)

En conclusion, Grave possède une ambiance maitrisée et des actrices principales concernées et attachantes.

Étant personnellement végétarien, j’avoue avoir beaucoup aimé l’aspect quête d’identité de la jeune femme et la question de la conscience animale et de son statut. Aussi, Grave a beaucoup de similitudes avec le film May de Lucky Mckee sur la transitons entre l’adolescence et l’âge adulte. Notamment  sur le désir de la chair et les maux qui vont avec.

Ici c’est poussé à l’extrême puisque nos deux jeunes femmes vont aller jusqu’au cannibalisme… Seulement la réalisatrice a fait des choix par moments un peu bizarres et au final, le film perd beaucoup de crédibilité. A voir pour son ambiance, sa musique envoutante et son jeu d’actrice mais le contenu reste mitigé.

 

Note d'Anto

La Bande Annonce :

 

Images du film :


Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leursauteurs ou ayants droits respectifs.