FRONTIERE(S)

Titre : Frontière(s)

Genre : Survival

Titre original : Frontière(s)

Année : 2006

Réalisateur : Xavier Gens

Acteurs : Aurélien Wiik, Karina Testa, Patrick Ligardes, Estelle Lefébure, Samuel Le Bihan, Maud Forget...

 

Synopsis :

Alors que l'extrême droite arrive au second tour de l'élection présidentielle, un groupe de jeunes braqueurs débarque dans une auberge en pleine forêt. Celle-ci est située dans une ancienne friche minière et ses tenanciers sont particulièrement sordides.

Critique d'Anto :

 

On est tous d’accord pour dire que le second souffle au niveau des longs métrages horrifiques français est arrivé lors du début des années 2000. De plus en plus de jeunes réalisateurs se lancent dans le cinéma de genre (Alexandre Aja, Fabrice Du Welz, David Moreau, Xavier Palud, Pascal Laugier, Julien Maury, Alexandre Bustillo…)… Pour le projet Frontières, c’est Xavier Gens au commande, pour lui aussi son premier film de genre !

 

Tout d’abord on peut saluer le fil conducteur du film qui est vraiment en adéquation avec les gros problèmes politiques qui se sont passé lors des élections présidentielles de 2002, avec la montée de violence dans les cités et le passage pour la première fois d’un représentant du Front National au second tour des élections présidentielles…

 

Xavier Gens lance son film autour de ce sujet mais en plus accentué, limite apocalyptique. On se retrouve donc au début du film dans une émeute en pleine cité avec des confrontations musclés entre jeunes de quartiers et les force de l’ordre… Le réalisateur en profite pour nous faire un portrait approfondie des différents protagonistes que l’ont suivra le long de son film.

Puis le film va virer à 360°, on va retrouver notre bande de lascars en cavale en pleine campagne. Dépaysement total pour le spectateur. Les jeunes vont se réfugier dans une auberge mais manque de bol pour eux, dans cette auberge se cachent une famille aux mœurs étranges et extrémistes…

 


A partir de cet instant le film monte en intensité et nous voilà spectateur d’un survival très glauque et très très très violent… Et quel plaisir de voir un film d’horreur français d’une telle violence !!! J’en suis resté bouche bée et les yeux scotché à l’écran pour ne pas en perdre une miette…

Car en plus d’un scénario extrêmement bien construit et d’une atmosphère des plus glauque, Xavier Gens nous a dénicher de très bons acteurs, qui prennent le rôle vraiment à cœur.

Une mention à Estelle Lefebure quasi impossible à reconnaître dans son rôle de bouseuse, un Samuel Le Bihan qui a un rôle sur-mesure et qui fait vraiment flipper.

Mais on peut surtout mentionner les superbes prestations de l’actrice principale Karina Testa car on a vraiment mal pour elle (la scène où elle se fait couper les cheveux dans la chambre d’Eva est d’une intensité hallucinante, j’en avais la chaire de poule) et de Maud Forget (alias Eva dans le film).

On continue sur un autre point positif, les effets spéciaux, qui sont très réalistes et de plus très gore ! Que du bonheur pour nous, fan avide de films qui tâche !

 

La fin du film une véritable boucherie et de plus le film fini comme il a commencé, c’est à dire très dark avec aucune pointe d’optimisme sur le futur. C’est destabilisant et à la fois vraiment jouissif !

Pour Conclure, si vous ne l’avez pas encore vu, je vous conseille de foncer car c’est certainement le film d’horreur français le plus hardcore qui existe à ce jour, de plus le film est vraiment intéressant car Xavier Gens  nous narre un récit qui pourrait dans le futur exister.

 

Ce Frontières est une bombe et rivalise largement avec les survival à gros budget américains !

Merci Mr. Gens pour ce formidable moment passé devant votre long-métrage.

Note d'Anto

La Bande-Annonce :

D'autres images du film :


Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.