CAT'S EYE

Cat's Eye de Lewis Teague - 1985

Titre : Cat's Eye

Genre : Horreur

Titre Original : Cat's Eye

Année : 1985

Réalisateur : Lewis Teague

Acteurs : James Woods, Drew Barrymore, Alan King, Kenneth McMillan, Robert Hays, Candy Clark, James Naughton...

Durée : 1h34

 

Synopsis :

Un homme consulte une organisation pour s’arrêter de fumer. La méthode prescrite est radicale : s'il ne cesse pas immédiatement, on enlève sa femme et son enfant et on les mutile. Un mari trompé fait faire le tour de l'immeuble à l'amant de sa femme, sur une corniche large de quelques centimètres... Le chat retrouve enfin la petite fille qu'il doit protéger...

 

Un an après son adaptation au cinéma du livre de Stephen King Cujo, Lewis Teague revient en collaboration avec King pour un film à sketchs : Cat’s Eye.

 

 

Cat’s Eye c’est tout d’abord une affiche qui a beaucoup était exposée dans les vidéos-clubs. Personnellement je me souviens que lorsque j’étais gamin, je rêvais de louer la cassette mais je n’avais pas encore l’âge requis pour regarder des films d’horreur.

 

 

Le temps a passé et c’est que maintenant que j’ai enfin eu l’occasion de voir ce fameux Cat’s Eye !

 

Cat's Eye (1985)

Le film démarre avec un clin d’œil au film Cujo puisqu’on a va suivre notre fameux matou, qui sera le fil directeur pour raccorder les 3 sketchs, se faire courser par le vilain St. Bernard ensanglanté.

Le chat va s’en tirer et se retrouver devant une vitrine où il va y voir projeté de la tête d’un mannequin, le visage d’une petite fille.  Celle-ci se nomme Amanda et elle lui supplie de l’aider car elle court un grand danger ! Le chat va donc se mettre en route pour retrouver la gamine.

 

 

Son chemin sera mêlé d’embuche et il commencera par se retrouver enfermé dans une clinique un peu spéciale où un docteur à mis en œuvre un drôle de procédé pour arriver à faire arrêter les gens de fumer la cigarette !

 

Cat's Eye (1985)

C’est le premier sketch. L’histoire est un peu tirée par les cheveux et pas vraiment intéressante. On y retrouve James Wood qui incarne l’homme qui tente d’arrêter de fumer.

A chaque moment où il craquera, il arrivera des problèmes aux membres de sa famille. Comme dis précédemment, l’histoire est un peu grotesque… Genre, tu va dans une clinique pour trouver une solution à la dépendance au tabac… Le docteur va engager une équipe pour te traquer jour et nuit et à chaque fois que tu fumeras une clope, il arrivera malheur à ton entourage…

Bon dans un sens c’est un bon moyen d’arrêter de fumer… mais c’est juste improbable. Un segment pas convaincant surtout qu’en prime il est long et il ne se passe pas grand-chose. J’étais assez content de le voir se clôturer, il est vraiment médiocre ce sketch.

 

Cat's Eye (1985)

S’en suite un second bien plus emballant. Un vieux monsieur très riche incarné avec brio par l’acteur Kenneth McMillian,  aime parier sur tout et n’importe quoi.

Un jour, il va, par l’intermédiaire de ses gorilles chopper l’amant de sa femme. Il va lui proposer un deal, si il souhaite récupérer sa femme, il devra faire le tour de l’immeuble sur la petite rambarde extérieure.

Pour situer la chose, l’appartement se trouve à une vingtaine de mètres de haut et la rambarde doit faire pas plus de 15 centimètres de large… L’homme va accepter le pari, en même temps il n’a pas trop le choix…

 

 

Le sketch est vraiment pas mal du tout, l’adrénaline est vraiment présente et constante tout le long du segment.  On tremble avec le pauvre gars qui doit faire le tour de l’immeuble surtout qu’il y a un paquet d’obstacles assez conséquent. A chaque moment il peut tomber et le réalisateur arrive vraiment à provoquer l’angoisse. Personnellement j’ai une peur bleue du vide et j’ai trouvé le scénario vraiment efficace sur ma personne. J’en avais les tripes qui se retournaient rien que de m’imaginer planté en haut de l’immeuble à la place du mec…  Mon dieu, mon pire cauchemar…

 

 

La fin du segment est tout de même prévisible mais il est vraiment sympa ce second sketch. J’ai beaucoup aimé et le suspense est vraiment prenant.

 

Cat's Eye (1985)

Puis nous atterrissons sur le dernier sketch. Le matou retrouve la jeune Amanda, interprétée par Drew Barrymore qui était toute gamine dedans.

Elle va le prénommé Général et elle va donc lui demander de l’aider… En effet, un lutin sanguinaire se cache dans le mur de sa chambre et sort dès la nuit tombée… Celui-ci veut tuer la gamine pour récupérer son âme.

 

Dans ce segment, on est typiquement dans le fantastique des années 80 à l’instar des The Gate, Gremlins et autres films de petits monstres tueurs d’enfants… L’ambiance est bien fun, les effets spéciaux sur le lutin réussis et la brochette d’acteurs bien sympa. On y retrouve également James Naughton et Candy Clark dans les rôles du père et de la mère d’Amanda.

 

Une nouvelle fois le suspense et de mise malgré que ce segment soit plus axé pour les adolescents. Néanmoins l’ambiance est réussie et la créature maléfique fait son petit effet. J’ai beaucoup aimé la fin du métrage avec le combat final entre notre bon vieux matou ange gardien et le lutin sanguinaire.

 

Cat's Eye (1985)

Le film va se clôturer avec une jolie image d’amitié entre la gamine et son animal de compagnie. Alors effectivement, ça fait un peu fleur bleue comme fin pour un film fantastico-horrifique mais c’est tout mignon et plein de bons sentiments.

 

 

Toutefois, je m’attendais tout de même à un film globalement plus horrifique. Cat’s Eye est plus un film fantastique qui s’apparente aux Contes De La Crypte mais en vraiment moins bien. Ce n’est pas mauvais mais dans l’ensemble je suis clairement déçu du résultat.

 

Cat's Eye (1985)

Pour conclure, Cat’s Eye est un film à sketchs dans la lignée des Contes de la Crypte mais en moins horrifiques. Lewis Teague s’est associé à Stephen King pour nous concocter trois sketchs qui sont vraiment très inégaux.

Le premier est vraiment pas terrible et provoque par moment l’ennuie. Le second est en revanche bourré d’adrénaline et possède un suspense d’enfer. Le dernier est clairement ciblé pour les ados et provoque la nostalgie des années 80 avec ce monstre qui se planque dans le mur de la piaule de la gamine.

 

Cat’s Eye est divertissant dans l’ensemble mais faut pas s’attendre à un film de fou furieux. C’est sympa, l’ambiance est bon enfant mais pas du tout effrayante.

 

 

Note d'Anto

La Bande Annonce :

Images du film :


Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leursauteurs ou ayants droits respectifs.