28 JOURS PLUS TARD

28 Jours Plus Tard de Danny Boyle

Titre : 28 Jours Plus Tard

Genre : Horreur

Titre Original : 28 Days Later

Année : 2002

Réalisateur : Danny Boyle

Acteurs : Megan Burns, Christopher Eccleston, Brendan Gleeson, Naomie Harris, Noah Huntley, Cillian Murphy...

Durée : 1h52

 

Synopsis :

Un commando de la Protection Animale fait irruption dans un laboratoire top secret pour délivrer des dizaines de chimpanzés soumis à de terribles expériences. Mais aussitôt libérés, les primates, contaminés par un mystérieux virus et animés d'une rage incontrôlable, bondissent sur leurs "sauveurs" et les massacrent. 28 jours plus tard, le mal s'est répandu à une vitesse fulgurante à travers le pays, la population a été évacuée en masse et Londres n'est plus qu'une ville fantôme. Les rares rescapés se terrent pour échapper aux "Contaminés" assoiffés de violence. C'est dans ce contexte que Jim, un coursier, sort d'un profond coma...

Je viens de remarquer que nous avions mis en ligne la critique du film 28 Semaines Plus Tard cependant, nous avions omis de faire celle du film original : 28 Jours Plus Tard !

 

 

Alors quand Danny Boyle, le réalisateur de Petits Meurtres Entre Amis et du génial Trainspotting a décidé de nous sortir un film mêlant l’Anticipation et l’horreur, j’ai sur le coup était assez étonné et surtout curieux du résultat !

 

Et bien, il a tout bonnement donné un tout nouveau souffle et un nouveau tournant dans le « Zombie movie » avec son 28 Jours Plus Tard en 2002 !

 

Alors, certes, ici vous verrez que ce ne sont pas des zombies au sens propre du terme, d’ailleurs jamais cette étiquette sera utilisée lors du métrage, mais les contaminés (comme ils sont appelés) ont les mêmes symptômes. Ils ont la même apparence, ils sont agressifs, mangent de la chair humaine et une simple morsure est suffisante pour transmettre le virus.

La seule différence entre un Zombie classique et un Contaminé de Danny Boyle : c’est que ce dernier court et il court même très très vite ! Résultat : le Contaminé est deux fois plus dangereux qu’un zombie classique !

 

Au passage, Zack Snyder reprendra cette idée deux ans plus tard pour son « remake » de Dawn Of The Dead : l’Armée des Morts.

 

Pour l’histoire de 28 Jours Plus Tard, on est en Angleterre, une organisation de protection animale va entre dans un laboratoire pour délivrer des animaux soumis à de terribles expériences.

Manque de bol parmi les animaux, des chimpanzés vont s’attaquer à eux et leurs transmettre un terrible virus… Sorte de rage, la maladie va s’étendre dans toute l’île Britannique.

28 jours plus tard, on retrouve un homme se nommant Jim, nu dans un lit d’hôpital. Ce dernier semble sortit d’un profond coma (tiens tiens Rick Grimes espèce de copieur^^), il va rapidement se rendre compte que Londres est désert… Enfin jusqu’à ce qu’il rencontre des paroissiens un brun hostile…  

 

 

Je vous l’ai dit en introduction, la sortie de 28 Jours Plus Tard a donné un nouveau tournant dans le thème des Zombies. Beaucoup de réalisateurs vont s’inspirer du film de Danny Boyle. Notamment dans l’ambiance apocalyptique. La série The Walking Dead en est l’exemple concret et si vous n’avez jamais vu le film de Boyle, vous allez vous rendre compte assez rapidement que les créateurs de la série de la bande à Rick se sont inspiré de la quasi intégralité de ce film !

 

 

Mais à la sortie de 28 Jours Plus Tard, personnellement je suis resté scotché de la première seconde au générique, bouche bée, à contempler, simplement contempler ce bijou.

 

L’introduction du film est sobre et efficace. Attaque des chimpanzés, ils sont contaminés par un virus qui semble hardcore. Hop on est dans le contexte, on sait ce qu’il risque de se passer.

 

 

S’en suit la fameuse scène de l’hôpital, reprise point par point dans The Walking Dead.  On découvre notre survivant à l’épidémie. On sent de suite l’ambiance apocalyptique mais la surprise va être de taille quelques minutes plus tard !

 

 

Danny Boyle va nous concocter l’un des moments des plus exceptionnels dans un film de ce genre : LONDRES totalement désert ! Abandonné ! En plein chaos ! On se prend littéralement une claque en pleine face ! La photographie est une merveille, les effets spéciaux splendides et d’un réalisme sans nom.  Honnêtement je n’arrivais pas à croire se que je voyais dans mon écran ! Magnifique ! Vraiment !

 

 

Sérieusement, 28 Jours Plus Tard est vraiment la meilleure réalisation dans le genre Apocalyptique. Les lieux sont incroyables et l’ambiance est exceptionnelle ! On s’y croit vraiment.

 

De surcroit, le réalisateur nous a recruté des acteurs très pros et très bons. Le duo Cillian Murpy et Naomie Harris marche à merveille. Idem pour le duo Brendan Gleeson et Megan Burns (le père et sa fille).

 

 

Le film va être divisé en deux parties. La première heure est clairement axée sur l’anticipation et la survie. On va suivre Jim, Selena puis Frank Et Hannah tenter de survivre du mieux qu’ils peuvent dans ce chaotique pays.

 

C’est la meilleure partie du film. Le réalisateur va bien développer les différents personnages ainsi que leurs liens. Ils vont être très soudés et l’alchimie prend rapidement. Nous aimons nos quatre protagonistes et on va trembler, rire et s’émouvoir avec eux.

 

 

Par ailleurs, Danny Boyle va nous concocter des scènes exceptionnelles et remplies d’adrénalines. Surtout que nous ne savons vraiment pas ce qu’il va se passer. Le suspense est de taille et on les suit tout en se demandant sans arrêt quelle tournure cela va prendre.

 

La scène de la cage d’escalier est assez puissante, on en retient notre souffle.

 

 

A souligner une bande son géniale qui prends bien aux tripes notamment lors des passages dramatiques.

 

Dommage que la seconde partie, avec les mecs de l’armée soit un peu plus traditionnelle. Respectueux des œuvres de Romero entre autres. On va y retrouver les codes du genre : les survivants vont trouver refuge auprès des autorités et vont vitre se rendre compte qu’ils sont pires que les contaminés…  Thème repris également dans The Walking Dead. Mais ici, c’était précurseur.

 

 

Toutefois cette partie, même si elle est moins intéressante, est ultra-violente. Certaines scènes sont très gores et j’ai aimé la façon dont le réalisateur à développer le côté bestial qui peut ressortir lorsque nous sommes en danger. D’ailleurs le plan sur la tête de Jim avec ses yeux remplis de haine et de terreur à la fois est magistrale. Super acteur il faut dire, il était totalement habité par son personnage. Au final une partie survival efficace et dynamique.

 

L’autre point que j’ai adoré dans ce film c’est que le réalisateur tente de nous faire croire assez rapidement qu’il y a une porte de sortie. Le Royaume-Uni n’est au final qu’une petite île… S’ils arrivent à rejoindre la côte et traverser la Manche pour rejoindre la France, ils seront sains et saufs. D’ailleurs la scène de l’avion nous conforte grandement dans cette idée…

 

 

Aussi le final est optimiste et laisse place à notre imagination. La solution au virus c’est donc ça ?! Entrevoyons-nous une reconstruction du pays ?! Est-il de nouveau dans le coma et imagine t-il tout cela ? C’est flou, Boyle laisse tout même planer le doute.

 

Pour conclure, avec 28 Jours Plus Tard, Boyle a signé le renouveau dans les thèmes d’anticipation et de Zombie Movie ! D’ailleurs ne les nommaient pas ainsi : ce sont des Contaminés ici !

Une photographie exceptionnelle, des lieux splendides : Quel kiffe de contempler Londres en ville fantômes ! Des acteurs tops et touchants ! Une histoire humaine juste et émouvante remplie de tensions.

Non y’a pas à dire 28 Jours Plus Tard est un excellent film. L’ambiance est maitrisée et elle est accrocheuse comme jamais.

Nous pouvons le dire : il est bel et bien devenu CULTE ! Un des meilleurs films d’horreur du début des années 2000 ! Oui oui Mesdemoiselles, Mesdames et Messieurs :)

 

 

Note d'Anto

La Bande Annonce :

Images du film :


Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2018 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.