CARNAGE

Carnage - The Burning de Tony Maylam - 1981 / Slasher - Horreur

Titre : Carnage

Genre : Slasher

Titre Original : The Burning

Année : 1981

Réalisateur : Tony Maylam

Acteurs : Brian Matthews, Brian Backer, Larry Joshua, Leah Ayers, Jason Alexander, Ned Eisenberg, Carrick Glenn, Carolyn Houlihan, Fisher Stevens, Shelley Bruce, Lou David ...

Durée : 1h31

 

Synopsis :

Cropsy, alcoolique méchant et violent, est le gardien d'un camp de vacances pour adolescents. Un jour, ceux-ci décident de lui faire une plaisanterie macabre mais elle tourne au drame, Cropsy est brûle vif. Cinq ans après, il sort de l’hôpital et retourne sur les lieux pour se venger.

 

Ah les années 80 et son florilège de slashers ! Oui nous pouvons le dire, c’était le sous-genre horrifique qui était en vogue lors de cette décennie !

Et on a vu naitre ce que l’on nommera dorénavant des standards du genre : Maniac, Les Griffes De La Nuit, sans oublier les nombreux Vendredi 13… et il y en a un autre dans cette liste qui a d’ailleurs eu droit a un petit lifting récemment : The Burning, connu en France sous le titre Carnage !

 

 

Réalisé en 1981 par Tony Maylam, Carnage est sans contexte l’un des slashers ayant l’une des plus belles photographies. Alors en plus depuis son petit lifting, on a l’impression qu’il n’a vraiment que très peu vieilli.

 

Carnage - The Burning (1981)

Pour l’histoire, rien de révolutionnaire, on est dans le slasher-movie mais la particularité c’est que le tueur à une réelle raison de tuer et surtout son apparence est monstrueuse ! Oui Crospy nous fout les jetons ! 

 

 

Petit rappel du synopsis : Crospy est un gardien de camp de vacances… Sauf que pour ce job, il n’a pas vraiment les critères adéquate : il est méchant, violent et surtout alcoolique… Un soir les jeunes du camp décident de lui faire une farce, histoire de se venger de ses méchancetés répétées… Sauf que ça tourne mal et le pauvre gardien va se transformer en une véritable torche humaine…

Laissé pour mort par les jeunes du camp, il survivra par miracle et sera placé dans un hôpital pour grand brûlé pendant un bon bout de temps… Le temps de bien cumuler sa rancœur et sa haine envers ses bourreaux… Défiguré par les brûlures qu’il a subies, Crospy va totalement péter les plombs à sa sortie de l’hôpital. Son but : c’est simple : se venger…

 

Carnage - The Burning (1981)

Comme indiqué en introduction, le gros point fort du film c’est son boogeyman. Crospy fait peur ! Pourtant le réalisateur va prendre son temps avant de nous dévoiler l’intégralité de son physique. Au départ, le tueur dissimule son corps ravagés par les brûlures sous un grand manteau noir, des gants et un énorme chapeau…

 

 

A l’instar d’un Michael Myers ou d’un Jason Voorhees, Tony Maylam va clairsemer son film de scènes où nous seront projeté dans la vision du tueur. Donc on sait qu’il rôde dans les parages néanmoins on ne sait jamais lorsqu’il va passer à l’action ! C’est là qu’il surclasse par exemple Vendredi 13. L’intrigue de Carnage est plus approfondie et on ne sait vraiment pas dans quel ordre les sales adolescents vont passer à trépas.

 

Carnage - The Burning (1981)

J’ai beaucoup aimé la scène d’introduction, elle promet quand même d’obtenir un slasher travaillé avec un boogyeman original.

 

 

La scène du premier meurtre est également géniale. Une sorte de clin d’œil à Jack L’Éventreur : dans une rue sordide où y règne les sex-shops et néons flashys multicolores. L’ambiance est parfaite, le meurtre violent et sanguinolent à souhait ! On se dit ça part de manière plaisante et ça nous met en condition pour la suite du film.

 

S’en suit un passage plus dans la tradition des slashers. On va se retrouver au bord d’un lac, dans un camp de colonies de vacances pour adolescents. On y sent tout de même une forte inspiration sur Vendredi 13 sauf qu’ici il y a deux fois plus de personnages. De plus, l’interprétation est bien meilleure. Oui j’ai été agréablement surpris par la prestation des comédiens, ils n’en font pas des tonnes et y’a pas trop de têtes à claque. Nous retrouvons tout de même certains stéréotypes mais c’est un slasher donc c’est tout à fait logique.

 

Carnage - The Burning (1981)

On s’amuse à les suivre, on y ressent bien la joie des jeunes comédiens et honnêtement le film est vraiment agréable. Cependant, le réalisateur va jouer avec nos nerfs à multiples reprises avec ses différents rebondissements et il est difficile de cerner quand Crospy va passer à l’action.

 

 

Par ailleurs, vous verrez que le réalisateur arrive vraiment bien à jongler différentes ambiances selon les scènes qui vont se succéder ! De l’ambiance bonne enfant, le film va tout à coup devenir bien plus sombre et angoissant et vice-versa.

 

 

Les meurtres, (oui car la base du slashers c'est de décimés à la pelle nos ados lubriques), sont vraiment bien réalisés et certaines scènes sont d’une violence assez phénoménale. Je ne dévoilerai pas leurs noms mais certains vont vraiment morfler !

 

 

Les effets spéciaux sont réussis, le film est d’ailleurs dans l’ensemble assez sanglant ! Il y a une scène vraiment très surprenante et follement violent et  gore ! On ne la voit vraiment pas venir et ça m’a personnellement donné le « BIG SMILE » ! Là on se dit, ah oui Crospy il ne rigole pas ! C’est un vrai barbare le type !

 

Carnage - The Burning (1981)

Vous verrez qu’en plus le scénario est maitrisé, il n’y a pas d’incohérences et l’intrigue tient vraiment en haleine. On ne voit vraiment pas le temps passer.

 

 

Dommage que la fin, certes spectaculaire ! L’antre du psychopathe est glauque à souhait ! Soit si rapide ! Alors oui, Crospy est un être humain comme les autres donc forcément il n’est pas increvable comme Freddy ou Jason… Néanmoins j’aurai aimé une confrontation plus musclée.

 

 

Toutefois l’image de fin est très jolie, esthétiquement parlant. Les effets-spéciaux, pour l’époque, sont juste exceptionnels.

 

Carnage - The Burning (1981)

Pour conclure, je comprends mieux pour The Burning a été rebaptisé en français Carnage ! Le titre est certainement lié à une scène complètement dingue et barbare ! L’une des plus explosives que j’ai pu voir dans un slasher movie ! Honnêtement si vous aimez ce genre de film, je vous conseille fortement de le voir car c’est vraiment un très bons slasher !

Le réalisateur nous a concocté un vrai bon boogeyamn avec une apparence de fou ! L’intrigue est bien ficelée ! Les acteurs sont attachants, en prime les lieux sont sympatoches.

 

Par ailleurs, le film est jonché de scènes où le réalisateur arrive à distiller l’angoisse et quelques jump-scares sont au rendez-vous. Si un slasher arrive à vous angoisser c’est que forcément il est réussi ! En plus, il y a pas mal de meurtres et l’arme utilisée par notre cinglé de Crospy est terrible.

 

Un bon 4/5 car Carnage est vraiment bien, un bon slasher des années 80 ! Ça vraiment du bien de temps en temps de revoir ce genre de film pétillant et fun !

 

 

Note d'Anto

La Bande Annonce :

Images du film :


Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2018 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.