LITTLE MONSTERS

Little Monsters de Abe Forsythe (2019)

Titre : Little Monsters

Genre : Comédie / Horreur

Titre Original : Little Monsters

Année : 2019 

Réalisateur : Abe Forsythe

Acteurs : Lupita Nyong'o, Josh Gad, Alexander England, Stephen Peacocke, Kat Stewart, Nadia Townsend, Henry Nixon, Marshall Napier, M.J. Kokolis...

Durée : 1h34

 

 

Synopsis :

Dave, musicien raté, égoïste et irresponsable, tombe sous le charme de l'institutrice de son neveu, Miss Caroline.  Il se porte volontaire pour accompagner la classe lors d'une sortie éducative dans une ferme voisine. Non loin de là, un virus s'échappe d'un camp militaire et une épidémie de Zombies prolifère. Face à l'invasion, Miss Caroline décide de présenter la terrible menace aux enfants comme un jeu éducatif, pour ne pas les effrayer et protéger leur innocence. Dave voit ses plans s'éloigner et va devoir faire face à ses responsabilités...

Fraichement sorti en ce jour, Little Monsters est un film réalisé par Aby Forsythe et ayant comme tête d’affiche la pétillante Lupita Nyong’o dans un rôle totalement inhabituel à ce qu’elle a l’habitude de jouer.

 

En effet, avec Little Monsters nous sommes à des décennies des blockbusters dans lesquels nous avons l’habitude de la retrouver ces dernières années. Ici, elle incarne le rôle d’une jeune enseignante  (Miss Caroline) d’une classe de maternelle.

D’où le titre Little Monsters en référence aux petits marmots qui crient, font des caprices… : des petits monstres quoi…  

Little Monsters (2019)

Cette dernière va organiser une sortie éducative dans une ferme du coin et aura comme accompagnateur Dave, un looser trentenaire qui vient de plaquer sa conjointe après l’avoir grillé en train de forniquer avec un agent immobilier.

Dave est l’oncle du jeune Felix, un gamin espiègle mais qui, pour sa santé,  ne doit en aucun cas manger autre chose que de la nourriture végétale. Il est également, comme tous ses camarades de classe, fan absolu de la star des jeunes : Teddy McGiggle et de sa marionnette Froggy.

Cela tombe bien car arrivés à la ferme, ils vont avoir la surprise de découvrir que l’idole des enfants est sur place ! Tout laisse à penser que la journée sera enchanteresse…

Toutefois à quelques kilomètres de la ferme il y a une base militaire où une expérience sur des zombies dit « lent » tourne mal. En effet, les morts-vivants vont s’échapper de la base et vont rapidement se retrouver dans les environs de la ferme…

Little Monsters (2019)

Alors en premier lieu, lorsque j’ai vu que le film était étiqueté « Comédie Horrifique », j’ai eu quelques craintes car ces dernières années, les films burlesques mettant en scènes des zombies c’est monnaie courante et pour la quasi-totalité de ces réalisations, c’est mauvais, pour ne pas dire ridicule… Par ailleurs, dans ma chronique du génial Massacre Des Morts-Vivants, j’avais déjà abordé ce sujet en soulignant le fait que les vrais films d'horreur comme le sus-cité me manquait énormément. Que j’en avais marre que le zombie soit détourné en bête de foire et qu’il ne fasse plus peur.

 

Et bien, surprise, malgré que ce soit une comédie horrifique, Aby Fosythe n’a pas dénaturé nos bons vieux macchabées !  D’ailleurs, je trouve les maquillages assez bluffant de réalismes et nous retrouvons le zombie typique que nous aimons à la démarche saccadée et lente.

Little Monsters (2019)

Le début du film est un peu poussif et il est clair que dans les vingt premières minutes, nous sommes véritablement dans la comédie mais une fois arrivé dans la fameuse ferme, le film prend un tout autre virage et nous allons, jusqu’au générique de fin, plus voir le temps passer.

 

J’ai particulièrement apprécié le contexte. Imaginez-vous avec une vingtaine de gamins de 5 ans, en plein milieu de la pampa où y rôdent des milliers de zombies… Comment réussir à garder son calme quand vous êtes déjà mort de trouille et surtout comment faire en sorte que les gamins n’aient pas peur. De surcroit, le pire c’est d’imaginer comment se sortir de cette galère et réussir à sauver tous les bambins ?

C’est avec cette énigme que le réalisateur va monter le suspense de son métrage et honnêtement, quel pied de voir que quelques réalisateurs arrive à sortir des chemins battus et à nous offrir de vrais bonnes comédies horrifiques intelligentes ! Je crois que depuis Bienvenue à Zombieland, je n’en n’avais pas revu… Aussi, je vous recommande grandement ce Little Monsters.

Little Monsters (2019)

Aby Fosythe arrive habilement à nous montrer le contraste entre la vision de l’adulte et celle de l’enfant.  

C’est avec une certaine nostalgie que nous sourions devant les scènes où Miss Caroline explique aux gosses que ce n’est qu’un jeu et qu’il ne faut pas avoir peur. Je ne sais pas pour vous mais moi, je me souviens très bien qu’effectivement quand j’étais môme, j’étais un grand naïf et je croyais les yeux fermés tout ce que pouvait me dire les adultes, tout particulièrement mes instituteurs.  

Par conséquent, j’ai vraiment aimé le concept de ce Litttle Monsters, surtout qu’il y a certaines séquences qui sont vraiment pleines de poésies et d’hommages à l’innocence que nous avions quand nous étions enfants et pas encore pervertis par le temps qui file.

 

Aussi, le réalisateur nous montre bien cette transition entre l’innocence de l’enfance et la perversion de l’adulte avec le personnage du fameux Teddy McGiggle.

Celui-ci étant l’idole des gosses mais au fond l’homme déteste son métier, il est finalement égoïste, seul et mal dans sa peau. Tiens ça rappelle un peu les rumeurs que notre Dorothée nationale avait subi (pour ceux nés dans les années 80 !) Sauf qu’elle, c’était des rumeurs et qu’elle aimait plus que tout son métier (oula je divague mais Dorothée, si tu me lis un jour, merci d’avoir émerveillé mon enfance ;)).

 Little Monsters (2019)

Bon retournons dans le vif du sujet : Little Monsters ! Je voulais ajouter que le film n’est pas avare en séquences gores et que les zombies vont en prendre pour leur grade. Certaines séquences sont très drôles (la première rencontre entre Miss Caroline et le zombie militaire notamment), d’autres plus horrifiques.

Le réalisateur prenant soin de bien doser les deux afin de contenter le spectateur.  D’ailleurs, pour les fans de Walking Dead, il y a une séquence où Lupita se transforme en Michonne, bon sauf qu’elle substitue le sabre par une pelle en taule ;)

L’ambiance jongle avec brio, elle aussi, entre légèreté et tension. Les acteurs n’hésitant pas à pousser à multiples reprises la chansonnette, accompagnés d’un ukulélé mais toujours dans la cohérence puisqu’il s’agit de divertir les gamins qui au fil du temps commence à en avoir marre de jouer au  « jeu contre les zombies ».

 

Néanmoins, il y a tout de même quelques situations un peu improbables mais dans l’ensemble Little Monsters est vraiment distrayant et surtout, le film est original et dispose vraiment d’un scénario intelligent.

Little Monsters (2019)

Le film se clôture sur une séquence à la fois amusante et touchante et donne envie que d’une seule chose : redevenir un enfant innocent, être dans sa bulle et voir que les bons côtés de la vie !

 

A noter que j’ai bien rigolé devant l’hommage rendu par Miss Caroline aux frères Hanson ! Mmmmbop… Ouai bon si t’es né après 1996 tu ne pourras pas comprendre, tant pis pour toi ;) Tape leur nom sur youtube ou demande plus d'infos à tes parents, lol

Little Monsters (2019)

En conclusion, Little Monsters est une vraie comédie horrifique loin des clichés que nous pouvons voir ces derniers temps. Le film dégage un véritable coup de fraicheur et l’innocence de l’enfance est vraiment bien retranscrite.

Un joli film qui nous rend nostalgique de notre enfance, tout en réussissant le pari de faire rire dans un climat austère.

De surcroit, l’interprétation est excellente avec notamment une Lupita Nyong’o surprenante en plus d’être vraiment charismatique.  

Un film qui me rabiboche avec la comédie horrifique (et ce n’était pas gagné vu mon aversion ces dernières années).

Ah oui j’allais oublier :

"Cause the players gonna play, play, play, play, play

 And the haters gonna hate, hate, hate, hate, hate
Baby, I'm just gonna shake, shake, shake, shake, shake
I shake it off, I shake it off
Heartbreakers gonna break, break, break, break, break
And the fakers gonna fake, fake, fake, fake, fake
Baby, I'm just gonna shake, shake, shake, shake, shake
I shake it off, I shake it off !"

 

Note d'Anto

La Bande Annonce :

 

Images du film:


Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.