ANNABELLE 3 - LA MAISON DU MAL

Annabelle 3 - La Maison Du Mal de Gary Dauberman (2019)

Titre : Annabelle 3 - La Maison Du Mal

Genre : Épouvante / Horreur

Titre Original : Annabelle Comes Home

Année : 2019 

Réalisateur : Gary Dauberman

Acteurs : Vera Farmiga, Mckenna Grace, Madison Iseman, Patrick Wilson, Emily Brobst, Samara Lee, Steve Coulter, Katie Sarife, Sade Katarina, Stephen Blackehart...

 

 

Synopsis :

Résolus à empêcher Annabelle de causer davantage de dégâts, les démonologues Ed et Lorraine Warren rangent la poupée possédée dans la pièce verrouillée de leur maison réservée aux artefacts, la plaçant ainsi « en sécurité » derrière un verre sacré qui a reçu la sainte bénédiction d’un prêtre. Mais une nuit d’horreurs se profile alors qu’Annabelle réveille les esprits maléfiques de la salle, qui dirigent leur attention vers une nouvelle cible : la fille de 10 ans des Warrens, Judy et ses amis.

Encore et toujours ! Le célèbre monde cinématographique du Conjuring Universe ne cesse de s'accroître d'année en année. Ici, il est question de parler du septième film de l'univers, et en même temps le troisième se centrant sur l'effroyable personnage de la poupée Annabelle. Annabelle la Maison du mal, est réalisé par Gary Dauberman qui enfile pour la première fois la casquette de réalisateur après avoir participé aux scénarios d'Annabelle 1 et 2, la Nonne, ou encore les réadaptations des films Ça.

 

Mais pour le film dont nous allons parler, il se présente comme un suite au premier opus de 2014 (le 2 étant une préquelle aux événements). Nous savons avant même de voir le film que le casting annonce le retour de Vera Farmiga et Patrick Wilson, ce qui peut en réjouir plus d'un. De plus, nous savons que le Conjuring-verse et sa terrible poupée ne sont pas encore épuisés, et disposent de ressources pour encore nous faire trembler.

Annabelle 3 - La Maison Du Mal (2019)

Les premiers instants du film nous dévoilent des têtes familières qu'il est bien plaisant de revoir à l'écran. La mise en scène et les premiers morceaux d'intrigue s'annoncent lugubres, froids et bien stressants. De quoi nous mettre correctement dans l'ambiance avant le générique atypique du titre flottant sur fond noir derrière les nappes de musique angoissante.

 

La suite s'annonçant plus calme (toujours un petit laps de temps habituel avant de commencer à entrer dans le vif du sujet) on relèvera quand-même une belle qualité d'image et de couleur. En plus, l'omniprésence du vintage dans l’œuvre rend la chose davantage agréable.

Annabelle 3 - La Maison Du Mal (2019)

On s'aperçoit aussi assez vite que le schéma scénaristique du film diffère légèrement des précédents volets. Les personnages sont moins nombreux, quoiqu'un peu clichés à certains moments, notamment pour Daniela aux premières minutes et pour le caissier beau-gosse qui vient apporter une petite touche de romantisme pas forcément nécessaire.

 

Les scènes de peur apparaissent petit à petit, et se font de plus en plus surprenantes au fur et à mesure que le film avance. Les mécanismes employés par Gary Dauberman sont à la fois typiques mais aussi travaillés, histoire de ne pas nous ressortir ce que nous avons déjà vu auparavant. Mais ce qui est vraiment intéressant dans cet opus, c'est de voir comment il insiste sur l'immense pouvoir qui pèse sur la poupée Annabelle et de voir comment ce dernier est capable de susciter une influence maléfique partout où ce terrible jouet se trouve. Là, l'idée était vraiment bonne.

 

La qualité de la photographie est elle aussi au rendez-vous, notamment lors des scènes dans la fameuse pièce de l'horreur à l'intérieur de la maison des Warren. Chapeau bas.

Annabelle 3 - La Maison Du Mal (2019)

Malheureusement, on se rend vite compte que la présence des Warren n'était que passagère au début. Mais bon, le cadre horrifique et l'espèce de huit clos mis en place nous laisse nous adapter pour que le spectateur réussisse à plonger parfaitement dans l'épouvante. A noter le choix des musiques que j'ai personnellement trouvé tout à fait convaincant, et très bien adapté à l'atmosphère qui règne tout au long.

 

Mais surtout, le film nous en fait apprendre beaucoup plus sur les anciennes enquêtes des dossiers Warren, ce qui ouvre les portes à d'autres figures et personnages qui produisent brillamment bien leur effet. Il y a juste le rapide côté loup-garou auquel je n'ai pas trop adhéré, mais sur lequel la réalisation n'a pas trop insisté pour le coup, et ce qui n'est pas plus mal. Inversement, les figures de la mariée ou du passeur sont super bien exploités, et je serai ravi des les voir apparaître dans un énième spin-off qui leur serait consacré, et qui agrandirait encore plus cet univers froid et diabolique du septième art.

Annabelle 3 - La Maison Du Mal (2019)

Pour ainsi dire, Annabelle La Maison du mal est loin d'être mauvais. Au contraire, il apparaît comme une belle réussite malgré un scénario sommes toutes assez faible. Les images et le son sont maniés bien comme il faut, et la patte de James Wan se fait également reconnaître à certains moments (ce dernier ayant participé à l'écriture, ce qui est normal). Cet opus n'est peut-être pas aussi efficace qu'Annabelle 2, mais il n'en demeure pas moins bon.

Puis, comme dit juste avant, il n'est pas impossible que le Conjuring Universe connaisse d'autres succès terrifiants si la production permette de s'attarder sur d'autres personnages que nous connaissons maintenant ! A voir au moins une fois pour les adeptes du genre.

 

Note de Romain

La Bande Annonce :

 

Images du film:


Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.