SLUMBER PARTY MASSACRE

Slumber Party Massacre de Amy Jones (1982)

Titre : Slumber Party Massacre

Genre : Slasher

Titre Original : Slumber Party Massacre

Titre Alternatif : Fête Sanglante

Année : 1982

Réalisateur : Amy Jones

Acteurs : Robin Stille, Michele Micheals, Micheal Vilella, Debra De Liso, Andree Honore, Gina Smika Hunter, Jennifer Meyers, Joseph Alan Johnson, David Millbern, Jim Boyce, Pamela Roylance...

Durée : 1h17

 

Synopsis :

En l'absence de ses parents, Trish invite chez elle ses amies de son équipe de basket-ball pour une soirée entre filles. Leurs petits amis ne sont pas conviés. La soirée se prépare dans une atmosphère de joyeuse convivialité. Pendant ce temps, les petits amis, exclus, préparent leur intrusion afin de leur causer quelques frayeurs...

Produit à la pelle suite au succès d’Halloween en 1978, le Slasher-Movie a eu sa plus grande gloire dans la décennie 80. On y trouve un sacré paquet de titres devenus des références à l’heure actuelle.

Aujourd’hui, je vais revenir sur le film Slumber Party Massacre, connu également sous le titre Fête Sanglante.

 

Slumber Party Massacre est une trilogie qui est assez connue dans le milieu grâce à son serial killer qui a pour arme de prédilection une foreuse.

Slumber Party Massacre (1982)

Le premier volet de cette trilogie a été réalisé en 1982 et c’est une femme qui a dirigé le film, elle se nomme Amy Jones. C’était peu fréquent à l’époque donc à souligner.

 

Le scénario est typique du Slasher : En l’absence de ses parents, Trish va inviter ses copines à passer la soirée à la maison ! Bien entendu bière et cannabis sont de la partie comme toute soirée d’adolescent qui se respecte ! Toutefois, ce qu’elles ne savent pas c’est qu’un serial-killer s’est échappé d’un asile et va prendre pour cible les jeunes femmes…

 

Lé décor est planté : des jeunes filles à la plastique avantageuse dans une belle villa où les parents sont absents. Ajouté à cela, la voisine également bombasse et sa petite sœur qui n’ont pas voulu aller à la soirée, un voisin adulte un poil envahissant, deux-trois  ados masculins ayant l’esprit en dessous de la ceinture, sans oublier la prof rebelle et bien entendu le fameux psychopathe avec sa foreuse et vous obtenez donc Slumber Party Massacre.

Slumber Party Massacre (1982)

Alors oui, le film est bourré de clichés et de comportements improbables de la part de nos jeunes femmes.  Oui, la réalisatrice a tout de même bien copié le cultissime Nuit Des Masques de John Carpenter. Oui la bande originale rappelle également beaucoup la musique de Big John.

 

Mais sérieusement, le film est tout de même bien fun et avec les années, il a su engendrer un capital sympathie assez conséquent ! Conclusion, le film passe très rapidement et on ne s’ennuie pas. L’ambiance est au départ assez jovial mais la réalisatrice arrive facilement à insérer des passages inquiétants.

Slumber Party Massacre (1982)

En outre, même si dès le début du film, nous connaissons l’identité du tueur ainsi que son visage. Oui dans Slumber Party Massacre, notre serial-killer ne porte pas de masque pour dissimuler sa tête. Ce dernier est plutôt bien énervé et va pas perdre de temps avant d’inaugurer les festivités. Dès les 10 premières minutes, ils passent à l’action en zigouillant une jolie technicienne dans son camion.

 

S’en suit la traditionnelle scène dans le vestiaire du gymnase avec des plans assez coquins sur nos différentes actrices. J’ai trouvé cette séquence assez étonnante car généralement, c’est plus dans la réalisation masculine que nous voyons ce genre de séquence.

Celle-ci est conclue en apothéose avec un meurtre assez violent qui met en condition pour la suite ! On sent que le tueur aime perforer de la donzelle et qu’on va bien s’amuser sans se prendre la tête ! En même temps, c’est le but recherché dans le slasher !

Slumber Party Massacre (1982)

Puis le titre du film : Fête Sanglante, va prendre tous son sens puisque nous allons atterrir chez Trish, où la petite fiesta est organisée. Et bien entendu, notre tueur à la foreuse va très vite y mettre les pieds.

Les codes du slasher vont être suivis à la lettre. A chaque fois qu’un des personnages va se retrouver seul, le tueur va généralement frapper. La séquence est toujours accompagnée de bruitages typiques mais qui font la force de ce genre de film.

 

Quelques moments de suspens vont tout de même être de la partie mais dans l’ensemble, nous savons à peu près quand notre fou va passer à l’action.

Cependant, le film se révèle être assez gore et même si l’acteur qui incarne notre fameux tueur n’est plus vraiment crédible avec le temps. Oui comme beaucoup de films de cette décennie, les acteurs ont tendances à en faire un peu trop et ici, notre tueur incarné par Michael Villella, en est le parfait exemple. Surtout que le doublage en français n’arrange pas la chose…

Slumber Party Massacre (1982)

Ce qui est un peu décevant dans ce film c’est que nous savons qu’un sérial-killer s’est échappé d’un asile mais nous n’avons aucune information sur son passé ni sur ses motivations à tuer. De surcroit, pourquoi a-t'il choisi Trish comme cible principale ? Aucune réponse ne sera apportée.

C’est le gros défaut de ce film, malgré qu’il soit sympathique à suivre et qu’il sente bon les années 80, le scenario est d’une faiblesse affligeante.

 

Néanmoins, si on laisse notre cerveau de côté, c’est un film vraiment distrayant qui se laisse suivre sans problème et qui est vraiment amusant. Les acteurs sont en plus pas trop têtes à claques malgré quelques divagations par moments parodiques et le pire c’est que je ne pense pas que ce soit volontaire : le coup de manger la pizza sur le dos du pizzaiolo mort en sachant que le tueur rôde et qu’il vient de massacrer deux de leurs amis devant leurs yeux est un pur moment d’anthologie, lol !

Slumber Party Massacre (1982)

Aussi, la fin du film, dotée d’une photographie assez anxiogène vient nous rappeler que nous sommes tout de même dans un film d’horreur et vient clôturer les tribulations de Trish, Valérie et autre Courtney avec panache et bon goût de la part de notre réalisatrice. Slumber Party Massacre fini donc sur une bonne note.

Slumber Party Massacre (1982)

En conclusion, Slumber Party Massacre n’est pas le slasher du siècle mais il n’en demeure pas moins un petit film avec un fort capital sympathie.

L’arme du tueur est le gros atout du film et nous avons droit à des scènes sanguinolentes plutôt bien foutues. Les acteurs sont assez charismatiques et  le côté rétro ajoute un charme supplémentaire. 

Si vous aimez ce sous-genre horrifique, je vous le conseille, il est assez fun et pas du tout ennuyant. Je vous assure que j’en ai vu un paquet de slashers et qu’il y a vraiment pire. Une série B honnête qui  ne mérite pas les mauvaises critiques que j’ai pu lire sur certains sites français. Il a tout de même la moyenne sur IMDB, qui est la base sur quoi se fier ! C’est qu’il est loin d’être mauvais. Et Chez Scaryweb, nous vous le confirmons ! Ma note est de 2,5/5 donc j’arrondis à 3.

 

Note d'Anto

La Bande Annonce :

Images du film :


Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leursauteurs ou ayants droits respectifs.