RATMAN

Ratman de Giuliano Carnimeo - 1988 / Horreur

Titre : Ratman

Genre : Horreur

Titre Original : Quella Villa In Fondo Al Parco

Année : 1988

Réalisateur : Giuliano Carnimeo

Acteurs : David Warbeck, Nelson De La Rosa, Janet Agren, Eva Grimaldi, Luisa Menon...

Durée : 1h22

 

Synopsis :
Un maniaque abat un mannequin dans une île Caraïbe et laisse le corps aux rats. La sœur du modèle soupçonne que quelque chose ne tourne pas rond dans l'enquête de la police et décide d'aller enquêter toute seule. En compagnie de son ami Fred, leurs recherches les mènent à une partie inconnue de l'île où ils découvrent un homme monstrueux qui ressemble à un rat. La créature est tuée par Fred, mais la vraie horreur de son existence ne fait que commencer...

On ne va pas se mentir, Ratman bénéficie d’une des affiches des plus troublantes et attirantes du cinéma de genre ! Lorsque j’étais ados et que j’arpentais le vidéoclub du coin, je rêvais de posséder la vidéocassette du film de Guiliano Carnimeo. Franchement elle claque grave !

 

 

Pour ce film, le réalisateur a choisi un acteur nain au visage hors norme, Nelson De La Rosa, décédé en 2006 d’une crise cardiaque à l’âge de 38 ans. Du coup, pas besoin d’énormément de maquillage ou d’effets spéciaux pur obtenir sa créature « Ratounet ». Oui c’est le nom de cette bestiole sanguinaire qui va terroriser la population sur San Marin.

 

Ratman (1988)

L’histoire, c’est du bis des années 80 : un scientifique va élaborer un hybride : mélange d’un rat et d’une guenon… Sauf que le bambin n’aime que la viande crue et va vitre s’attaquer à la population.

 

 

Débutant sur les chapeaux de roue, Ratman va vite s’essouffler, hélas. Le casting n’est pourtant pas si mauvais, on y retrouve des figures cultes du cinoche bis de cette décennie : David Warbeck, Janet Agren et la sulfureuse Eva Grimaldi. Toutefois, leurs personnages dans Ratman sont plutôt fades et au final on n’y porte que peu d’intérêt… Concrètement, on s’en cogne carrément quand le Ratounet va décider de les dézinguer !

 

 

Le début rappelle un peu le film Maniac de William Lustig. Il y a une scène qui dure une bonne quinzaine de minutes où une femme va être poursuivie par un espèce de psychopathe, tenant un couteau à la main. La scène est assez intense, la musique angoissante et l’ambiance bien pesante. De surcroit, le réalisateur joue bien avec nos nerfs dans ces lieux sombres et crados. On se dit alors, tiens il à l’air assez malsain comme film.

 

Ratman (1988)

Cependant, on va vite se rendre compte que le côté série B va prendre le dessus dès la première attaque du rat. Malgré que le look de la bestiole soit pas mal du tout, vous verrez que ses attaques sont souvent similaires. C’est dommage car les maquillages sur les cadavres sont pas mal du tout et il y a quelques scènes sanglantes. Néanmoins qu’est-ce que c’est répétitif dans l’ensemble.

 

 

Surtout que nous savons à peu près dans quel ordre les personnages vont y passer.

 

Reste que la scène avec Eva Grimaldi est assez inattendue, je ne pensais pas qu’elle y passerait mais finalement Ratounet à décidé de se la faire, elle aussi ! lol

 

Ratman (1988)

Le principal atout du film, c’est la créature car vous verrez que niveau dialogue, ce n’est pas ça du tout. Y’a des passages où les réactions des personnages sont totalement improbables… Un exemple : Le Ratman tue la sœur d’une des protagonistes... Cependant, elle repart tranquille sans avoir l’air d’être triste alors qu’à la base, elle était venue sur l’île pour retrouver sa frangine en situation de détresse… Normal quoi !

 

 

Heureusement, l’atmosphère générale du film est poisseuse et l’image sombre et granuleuse donne un aspect inquiétant au film. Néanmoins, les attaques trop similaires de la bestiole font que nous n’obtenons jamais de sensations de peur. Pourtant le réalisateur tente quelques jump-scares mais ils sont ratés à chaque fois tant on s’y attend.

 

Ratman (1988)

La fin du film est expédiée à la va-vite et résonne vraiment série B à fond ! Vous vous en rendrez compte par vous-même. C’est typiquement le genre de fin que nous avions l’habitude d’avoir dans les films mettant en scènes des bestioles sanguinaires.

 

 

Aussi, je suis un peu étonné qu’il n’y ait jamais eu de suite à ce Ratman. J’aurais bien aimé le voir débouler à New-York. Dans les rues sombres et crades de cette ville, ça aurait pu être hyper sympa.

 

Ratman (1988)

Pour conclure, Ratman se distingue par sa splendide affiche toutefois le film s’avère tout de même bien fade. Pas vraiment attrayant malgré un casting sympa notamment Nelson De La Rosa dans la peau d’un Homme-rat plus vrai que nature ! Le rythme est assez lent, les différents meurtres bien trop similaires et malgré une ambiance poisseuse, il n’est pas effrayant pour un sous ! Reste les musiques bien choisis, des lieux assez glauques, quelques scènes bien sanglantes et des maquillages convaincants.

Au final, un film moyen, légèrement décevant de la part du réalisateur des Exterminateurs de l’An 3000. A voir une fois pour sa culture horrifique mais rien de bien transcendant. Dommage ! Ma note est de 2,5/5.

 

 

Note d'Anto

La Bande Annonce :


Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2018 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.