LA MALÉDICTION WINCHESTER

La Malédiction Winchester de Michael Spierig & Peter Spierig - 2018 / Epouvante - Horreur

Titre : La Malédiction Winchester

Genre : Épouvante / Horreur

Titre Original : Winchester

Année : 2018

Réalisateurs : Michael Spierig & Peter Spierig

Acteurs : Helen Mirren, Sarah Snook, Finn Scicluna-O'Prey, Jason Clarke, Emm Wiseman, Laura Brent, Angus Sampson, Tyler Coppin, Eamon Farren...

Durée : 1h39

 

 

Synopsis :

Proche de San Francisco se situe la maison la plus hantée au monde : construite par Sarah Winchester, riche héritière de l’entreprise d’armes Winchester, elle est en perpétuelle construction et contient des centaines de pièces. Sarah y construit une prison, un asile pour les centaines d’esprits vengeurs tués par ses armes, et le plus terrifiant d’entre eux veut en découdre avec sa famille…

Adapter l’énigmatique histoire de la veuve Sarah Winchester, c’est le projet fou que les frères Spierig entreprirent. Cela m’a de suite intrigué car je suis féru de légendes urbaines et histoires paranormales.

 

Je ne sais pas si vous connaissez l’histoire de cette fameuse Sarah Winchester. Elle est l’héritière de la fortune et de la société de fabrication d’armes de son défunt mari. Sa fille est également décédée un après d’une maladie infantile…

Se pensant victime d’une malédiction, elle a donc fait appel à un medium qui lui a conseillé de construire une maison pour abriter tous les esprits tourmentés des personnes décédées à cause des carabines Winchester.

Elle a donc  suivi les conseils du medium et sa maison a été en perpétuel travaux 24 h sur 24, 7 jours sur 7 jusqu’à sa mort !

En tout, elle a construit de nouvelles pièces pendant 38 ans ! De nos jours, il se murmure que cette maison serait l’une des plus hantées d’Amérique. Vous pouvez retrouvez notre dossier sur cette maison dans la rubrique Mythes & Légendes Urbaines.

La Malédiction Winchester (2018)

Croire ou non Sarah Winchester ? ça ne regarde que chacun d’entre nous mais quoi qu’il en soit, ça permet d’avoir un sacré scénario pour un film d’épouvante non ?

 

Ici en tout cas une chose est sûre, l’histoire est respectée. L’immense et interminable maison fait froid dans le dos et les frères Spierig ne vont pas mettre une éternité avant de nous envoyer dans le vif du sujet. Dès la scène d’introduction, on entre dans l’histoire folle de cette richissime veuve Winchester.

La Malédiction Winchester (2018)

En plus de décors magnifiques et respectés, il faut souligner la qualité des costumes et des maquillages. Honnêtement, l’immersion dans le début des années 1900 est plus que réussi, on s’y croirait.

 

De surcroît, pour un film d’épouvante, les frères Spierig nous ont sorti un casting de qualité. La géniale Helen Mirren, inquiétante dans son rôle de la fameuse veuve Winchester. On y retrouve également Jason Clarke (vu dans le remake de Simetierre notamment) qui y incarne un docteur à la dérive, venu inspecter si la veuve Winchester a toujours toutes ses facultés pour rester à la tête de la société Winchester. En effet, les actionnaires se plaignent des dépenses qu’elle effectue dans les travaux de sa maison et la rumeur court qu’elle aurait perdu la tête.

La Malédiction Winchester (2018)

Le scénario est solide et nous ne voyons pas le temps passer. La maison est un vrai labyrinthe rempli de pièces abritant des fantômes. En conséquence, nous sommes constamment aux aguets. Dommage que les frères Spierig utilisent de façon un peu trop répétée la technique du jumpscare. Du coup, des fois ça fonctionne mais par moment ils sont vraiment prévisibles.

 

Néanmoins les maquillages sur les fantômes sont impeccables et certains d’entre eux sont effrayants.

L’énigme est bien conservée et tout le long du film on se laisse porter par les différents phénomènes paranormaux qui s’enchainent. J’ai eu peur qu’ils nous sortent un twist final à la Sixième Sens mais non. Heureusement car tout portait à croire qu’on s’y dirigeait. Comme quoi, le scénario est travaillé car on se pose pas mal de questions pendant le déroulement de l’histoire.

La Malédiction Winchester (2018)

Je regrette tout de même le manque de frayeurs pour un film étiqueté « épouvante » mais au niveau de la photographie et des effets-spéciaux, le film est juste une merveille pour la rétine tant c’est bien foutu.

 

La fin du film est plutôt jolie et respectueuse de la légende de cette énigmatique dame qu’était Sarah Winchester. Construire et reconstruire, c’était l’œuvre de sa vie.

La Malédiction Winchester (2018)

En conclusion, La Malédiction Winchester manque certes un peu de frissons pour un film d’épouvante mais possède une photographie somptueuse.

Ajouté à cela un casting de qualité, une maison  énigmatique tout autant que son histoire qui est  tirée de faits réels, ça donne un bon divertissement.

Pour un film récent, il sort un peu des sentiers battus. Ça fait du bien un peu d’originalité même si l’utilisation un peu trop répétée du jumpscare est un peu irritante.

 

Note d'Anto

La Bande Annonce :

 

Images du film :


Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2021 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.