LABYRINTHE

labyrinthe de Jim Henson - 1986 / Fantastique

Titre : Labyrinthe

Genre : Fantastique

Titre Original : Labyrinth

Année : 1986

Réalisateur : Jim Henson

Acteurs : Davie Bowie, Jennifer Connelly, Toby Froud, Shelley Thompson, Christopher Malcolm, Frank Oz, Warwick Davis, Kenny Baker...

Durée : 1h41

 

 

Synopsis :

Une toute jeune fille romantique se sentant mal à l'aise dans sa famille s'évade en lisant des contes fantastiques. Son livre favori "le Labyrinthe" lui ouvre une nuit les portes d'un autre monde. Sarah voit son jeune frère, Toby, enlevé par une troupe de lutins aux ordres du séduisant et cruel Jareth. Elle part au secours de l'enfant et pénètre dans le labyrinthe qui mène au palais du ravisseur.

Tout d’abord je tiens à m'excuser mais j’ai décidé de reprendre les critiques à l’ancienne, par écrit. En effet, les chroniques-vidéos me prenaient beaucoup trop de temps donc  je laisse ça de côté.

 

 

En tout cas, nouvelle chronique aujourd’hui, je vais vous parler en long, en large et en travers d’un des films que j’ai le plus regarder dans mon enfance et mon adolescence, il s’agit de Labyrinthe de Jim Henson.

 

Labyrinthe (1986)

Pour les plus jeunes, ce réalisateur ne doit pas forcément leur dire quelque chose. Toutefois pour les trentenaires et plus, vous le connaissez forcément : il s’agit du créateur des Muppets et de la série : des années 80 : Fraggle Rock. Il a, par ailleurs, réalisé un autre film culte fantastique de la décennie : Dark Crystal.

 

 

Enfin, aujourd’hui c’est bel et bien de Labyrinthe que nous allons parler ! Et si vous ne l’avez jamais vu, je n’ai qu’un seul discours à tenir : It’s a shame ! lol

 

 

Au même titre que l’Histoire Sans Fin et les Gremlins, Labyrinthe est pour moi l’un des meilleurs films fantastiques de tous les temps.

 

Pour l’histoire, nous allons suivre une jeune adolescente du nom de Sarah, mal dans sa peau depuis le remariage de son père avec une femme qu’elle n’apprécie guère…

Le couple sort souvent et demande régulièrement à l’ado de garder son demi-frère encore nourrisson. Elle se sent délaissée et se réfugie fréquemment dans sa chambre, entourée de divers poupées, peluches, jouets et affublée de différents costumes afin de s’évader.

Mais un soir, sa belle mère et son père sortent et lui demande une fois de trop, de garder Toby… Ce dernier ne cesse de pleurer… Pour Sarah, trop c’est trop et dans sa colère, elle invoque le roi des Goblins de son compte préféré : Labyrinthe, afin qu'il vienne chercher le marmot pour qu’il disparaisse à jamais de sa vie…

 

Malheureusement, l’invocation s’avère être réelle et voilà qu’apparait devant elle : Jareth, le roi des Goblins… Celui-ci s’est accaparé du bébé… Sarah l’implore de lui rendre et lui explique qu’elle avait dit ces paroles sous l’effet de la colère… Le roi des Goblins lui mentionne alors que ce qui est dit est dit et que si elle souhaite récupérer Toby, elle devra le retrouver en haut du château de Goblainville et que pour cela, il fallait qu’elle traverse le dangereux Labyrinthe dans un temps bien défini.

 

Je crois que de tous les films fantastiques que j’ai vu, le plus accrocheur et de loin est Labyrinthe de Jim Henson.

 

 

L’histoire est juste écrite à la perfection, Jim Henson va nous embarquer dans un univers incroyable peuplé de créatures plus improbables les unes que les autres. On se retrouve dans un genre de mix entre Le Magicien d’Oz et Alice Aux Pays Des Merveilles mais en version Dark.

 

 

On y trouve de tout : des Goblins, des lutins, des fées qui ne sont pas vraiment les mêmes que celle des comptes…, des bestioles en tout genres, des  rochers qui parlent… Tout un bestiaire de créatures fantastiques qui nous permettent de passer un moment inoubliable.

 

 

En outre, David Bowie est juste incroyable en maitre des Goblins ! Le rôle lui va à la perfection. En plus il a lui même réalisé la bande originale du film et celle-ci est magistrale. Chaque musique composée va apporter une touche de magie à chaque scène à laquelle elle va être assemblée ! Elle est facilement trouvable sur les plateformes de musique en ligne.

 

On va palpiter sur la chanson Into The Labyrinth lorsque Sarah va entre dans le fameux Labyrinthe. Un Labyrinthe qui parait vraiment hostile. Il est d’ailleurs vraiment fascinant et comme le dit le fameux vilain vert luisant que va rencontre la jeune femme : il ne faut pas se fier aux apparences, tout n’est qu’illusion ! La pauvre va vitre comprendre pourquoi ! Pour notre plus grand plaisir.

 

 

Surtout que Jim Henson n’a pas pris n’importe quelle actrice pour incarner la jeune Sarah, il a choisi la jolie et talentueuse Jennifer Connelly. Et je peux vous dire qu’elle est vraiment géniale dans ce rôle et qu’on s’attache vraiment immédiatement à son personnage torturée par les maux de l'adolescence.

 

En parlant de personnage torturée, il y a une scène d’une beauté magistrale et pleine de poésie : c’est celle du bal des libertins, où Sarah va se retrouver enfermée dans une bulle de verre remplie de personnages costumés avec des masques Vénitiens, après avoir été empoisonnée par la pèche d’Hogel.

Cette scène est d’une puissance et d’une beauté comme jamais ! En plus, David Bowie nous a composé sa plus belle chanson qui vient éblouir encore plus nos sens, elle a pour titre « As The World Falls Down.  Et la on fait : Whoua ! On contemple, y’a pas de mots tant Jim Henson nous envole loin, loin dans le monde des rêves. C’est exceptionnel !

 

 

Toutefois, Jim Henson va nous faire passer par toute sorte de sentiments différents, en fonction  des situations dans lesquelles Sarah va se retrouver ! Oui je vous le confirme, lorsqu’on est devant Labyrinthe tout n’est que magie et émerveillement, on est juste scotché à l’écran tant c’est passionnant !

 

On va rire avec le bon vieux gros monstres Loudo qui arrive à faire bouger les pierres en les invoquant.

L’espiègle renard Didymus et son aventureux et paradoxalement peureux chien vont nous en montrer de toutes les couleurs.

On va détester et aimer à la fois l’égoïste mais attachant lutin Hoggle…. Brefs les amis de Sarah sont tout autant attachant que l’héroïne et chacun apporte sa pierre à l’édifice dans ce monde farfelue.

 

 

Mais Jim Henson nous réserve aussi des passages bien plus dark. Notamment la scène de la déchetterie. Les décors sont époustouflants, l’ambiance anxiogène et la créature qui tente de coincer Sarah dans son passé, malgré que ce ne soit qu’une sorte de Goblin, m’a effrayé quand j’étais gamin !

 

 

Tous les décors du film sont exceptionnels, vous verrez en en prend plein les yeux. Une mention spéciale au « Bourbier de l’éternelle puanteur ». Je n'en dis pas plus, je vous laisse découvrir ce splendide endroit.

 

Les costumes sont géniaux notamment le look de David Bowie, le roi des Goblins qui est un personnage excentrique et vraiment énigmatique.

 

La scène où il chante Magic Dance est également très énergique et entrainante.

 

 

Oui, je parle beaucoup des musiques du film mais vous vous rendrez compte par vous-même qu’elle est exceptionnelle la bande son !

 

 

La fin, même si on la devine, est vraiment sympathique et un poil mélancolique. Jim Henson n’hésitant pas à nous dire qu’il faut à tout prix garder notre âme d’enfant et que de temps en temps, ça fait du bien de s’évader plutôt de subir les atrocités que l’ont voit dans ce monde.

 

Pour conclure, Labyrinthe fait parti des meilleurs films fantastiques de la décennie 80. Personnellement, c’est un des films que j’ai dû le plus regarder dans ma vie. La VHS de l’époque je l’ai usée !

A propos, si vous avez la possibilité de le regarder dans sa version originale en VHS, je vous le conseille car lors de l’édition du DVD, ils ont décidé de refaire entièrement le doublage des voix en VF et du coup ça fait vraiment drôle quand on connait la VF originale…

 

Labyrinthe est un film énergique, entrainant, captivant, magique et poétique. Il possède un univers incroyable rempli de créatures loufoques.

Le duo Connelly/Bowie est exceptionnel. Les décors et effets spéciaux sont géniaux et la musique d’une qualité comme rarement atteinte dans un film fantastique.

Un film culte de chez culte et qui confirme que dans les années 80, on se foutait vraiment pas de la gueule des jeunes téléspectateurs quand on voit la qualité et l’originalité qu’avaient les films fantastiques de cette décennie ! Quel film exceptionnel, j’en suis FAN !

 

 

Note d'Anto

La Bande Annonce :

Images du film :


Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2018 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.