THE EYE

The Eye de Oxide Pang & Danny Pang - 2002 / Epouvante - Horreur

Titre : The Eye

Genre : Épouvante

Titre Original : Jian Gui

Année : 2002

Réalisateur : Oxide Pang & Danny Pang

Acteurs : Lee Sin-jie, Lawrence Chow, So Yut Lai, Candy Lo...

 

Synopsis :

Mann est aveugle depuis l'âge de 2 ans. 18 ans plus tard, une transplantation expérimentale de cornée lui redonne la vue. Mais l'opération n'a pas apporté que cela : des événements étranges perturbent la vie de Mann, des ombres mystérieuses lui annoncent des morts à venir, des fantômes la hantent. Petit à petit, elle sombre dans la folie...

Très en vogue fin des années 90 et jusqu’à la fin de la décennie 2000, le genre épouvante asiatique a vu un nombre incalculable  de film se produire à la chaîne… A force de voir du spectre à la tignasse longue et noire et à la démarche saccadée… on en était au bord de l’indigestion…


Parmi ce lot, il y a eu tout de même quelque véritable perle tel Ring, Shutter et Dark Water. Il y avait un film également qui sortait du lot par son approche différente et qui (pour une fois) ne mettait pas en scène un fantôme à la tignasse démesurée, c’était celui des frères Pang : The Eye.

The Eye de Oxide Pang & Danny Pang - 2002 / Epouvante - Horreur

The Eye ! Ah quel film particulier ! Totalement différent des autres films d’épouvante de cette période, ce film des frères Pang narre l’histoire de Mann, jeune femme aveugle depuis l’âge de 2 ans, qui à l’âge de 20 ans décide de se faire opérer de la cornée afin de retrouver la vue suite à un don.

Quelques jours après l'opération, la vue de Mann commence vraiment à se développer. Sa vue est trouble, elle distingue les formes et les couleurs mais ne peut pas encore vraiment voir les marques des visages entre autres... Mais ce n'est guère un souci pour elle qui auparavant n'était que plongée dans l'obscurité la plus totale...

Mais plus les jours passe, plus Mann aperçoit des choses étranges…Ces choses étranges vont en réalité s‘avérer être des fantômes qu’elle seule peut voir ! Cela va être le début de l’enfer et de la dépression pour la jeune femme.

The Eye de Oxide Pang & Danny Pang - 2002 / Epouvante - Horreur

J’aime quand un film d’épouvante est bien écrit et qu’il provoque le malaise. Si en plus les protagonistes sont bien développés et sont empathiques, c’est la cerise sur le gâteau… The Eye réuni tous ces ingrédients !


Commençons par l’histoire. J’aime la façon dont les frères Pang arrivent à nous plonger dans la vie de Mann. Un personnage véritablement attachant, à fleur de peau, fragile. En plus elle a un regard au départ totalement étranger, elle découvre un nouveau monde, elle qui a toujours était habituée à l’obscurité donc elle ne se rend pas tout de suite compte que les choses qu’elle voie sont des phénomènes paranormaux.

J’aime cette vision, ça permet au spectateur de plonger dans le royaume des morts en douceur. Même si quelques passages nous hérissent les poils assez rapidement, tant les apparitions sont orchestrées de manière à nous déstabiliser et nous flanquer une frousse en douceur.


Puis le film va filer encore plus dans le glauque et la peur lorsqu’elle va découvrir au fur et à mesure que ce qu’elle voit, ce sont bel et bien des fantômes, des revenants, des spectres ! Surtout qu’en prime, chaque apparition va être assez surprenante. Les frères Pang n’hésitant pas à nous dévoiler des spectres aux allures effrayantes… Notamment la scène de l’ascenseur qui s’avère réellement flippante et crispante, quelle scène intense de terreur. 

The Eye de Oxide Pang & Danny Pang - 2002 / Epouvante - Horreur

Mais le plus intéressant dans le film, c’est qu’en plus d’être crispant et glauque, il s’avère être également irrésistiblement poétique lors de certains passages. Il y a deux-trois séquences assez marquantes tant c’est beau, tant c’est poétique et en même temps bouleversant et triste. Le film regorge de noirceur et tristesse et à la fin du film, on en sort assez retourné. D’ailleurs plus le film va avancer et plus l’ambiance va sombrer dans la mélancolie et le désespoir et c’est juste GÉNIAL.


Le jeu d’acteurs est bon dans l’ensemble mais mon coup de cœur revient à  Angelica Lee qui incarne Mann. Elle est parfaite ! On va trembler jusqu’au bout avec elle et va même limite réussir à nous mettre la larme à l’œil. Vous pouvez d’ailleurs consulté un dossier sur son personnage dans la rubrique « Personnages Mythiques » du site. J’ai adoré également le jeu de la jeune actrice qui incarne Yingying, la petite atteinte d’une tumeur au cerveau, un rôle assez particulier, elle m’a vraiment ému dans le film.

The Eye de Oxide Pang & Danny Pang - 2002 / Epouvante - Horreur

La fin du film surprend tant on ne s’attend pas du tout à ce genre de retournement. D’ailleurs pour un film d’épouvante, elle s’avère très spectaculaire et les effets spéciaux sont vraiment de qualités. Une fin intense qui change complètement le ton du film, c’est plutôt bien trouvé de la part des frère Pang.

 

Le message de fin, comme à quasi chaque film des frère Pang se veut optimiste et plein de bons sentiments… C’est le seul reproche que j’ai à faire au film.

The Eye de Oxide Pang & Danny Pang - 2002 / Epouvante - Horreur

Pour conclure, The Eye est un véritable film d’épouvante ! Tout y est : des apparitions de spectres qui hérissent les poils, une ambiance crispante, noire et mélancolique à la fois. La mise en scène est inspirée, passionnante et poétique. Un vrai film de fantôme qui fout les jetons quoi et pourtant, ils n’ont pas de longues tignasses noire ici ^^ Un des mes films d’épouvantes « Made In Asia » préféré avec Shutter et Dark Water.

Ma note 4,5/5.


Note d'Anto

La Bande Annonce :


Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leursauteurs ou ayants droits respectifs.