THE CROW

Titre : The Crow

Genre : Fantastique

Titre Original : The Crow

Année : 1994

Réalisateur : Alex Proyas

Acteurs : Ernie Hudson, David Patrick Kelly, Brandon Lee, Michael Wincott

 

Synopsis :

La veille de leur mariage, Eric Draven et Shelly Webster sont sauvagement assassinés. Un an plus tard, un corbeau ramène Eric à la vie au coeur d'une ville plongée dans les ténèbres. Eric va se laisser conduire là où sa vengeance l'appelle. Pour que justice soit faite. Pour l'amour de Shelly...

The Crow est un comic sorti en 1989. Série certes courte car elle n’eu que 10 épisodes, elle fut cependant acclamée par le public et ne tarda pas à faire son arrivée sur grand écran. Dès lors, The crow est devenu LA référence dans la culture gothique moderne, par son histoire, son personnage principal et son cadre.


Le film, sorti en 1994, eu lui aussi le succès qu’il méritait, avec deux prix à son actif (sur trois nominations) et une reconnaissance sûr dans le genre fantastique et dans le 7ème art en général.

Le fil conducteur est simple : un couple, composé d’Eric et Shelley Darven, est assassiné par un gang de criminels. Un corbeau vint se déposer sur la tombe d’Eric. Celui-ci ressuscite et se donne pour objectif de prendre sa revanche. Prenant alors l’apparence d’un corbeau, tenue sombre en cuir et maquillage à la Alice Cooper (chanteur de métal), il part accomplir sa vengeance en tuant, un à un les membres du gang qui l’ont envoyé dans la tombe. Un genre de Kill Bill mais plus orienté vers la couleur noir, mais qui va avoir droit à sa couleur jaune et rouge aussi.


En lui-même, le synopsis est à la limite du cliché. Une simple affaire de vengeance entre des méchants pas beaux et pas bien futés et un démon de la nuit. Mais ce n’est pas ça qui a fait cette adaptation de bande dessinée, un film culte.

RIP Brandon Lee !


En effet, ce film sera le tout dernier de l’acteur Brandon Lee (fils de Bruce Lee). Il ne sera pas mort après le tournage mais bien pendant, et à cause de celui-ci. Pour ceux qui l’ont vu, vous n’avez sans doute pas fait attention mais pourtant la scène finale où nous voyons Eric Darven au pied de sa tombe est une scène tournée en numérique. Le budget du film qui était au départ de 15 millions de dollar a dû augmenter ses ressources, allant jusqu’à 23 millions pour terminer le film en numérique.


Pour la petite histoire, Brandon Lee serait décédé des liaisons d’un éclat de balle à blanc qui le percuta. C’est pendant une scène  de tir que Brandon Lee reçu le coup et tomba à terre. Tout le monde croyait qu’il jouait bien son rôle. Mais quand le réalisateur demanda à l’acteur de se relever, il ne se passa rien. C’est pourquoi, encore aujourd’hui, on pense encore que le pistolet était bien chargé avec une balle et non à blanc. Mais ce n’est que spéculation.

L’autre point positif du film est l’esthétique. En effet, pour rendre le film assez attrayant et très proche du comic, les réalisateurs dûment travailler plusieurs choses. Tout d’abord l’image, qui est assez terne, sombre, avec parfois des passages en rouge (le rouge exprimant le thème de la vengeance) pour illustrer les scènes du passé, et parfois des images en jaune pour voir le monde selon la vision du corbeau qui accompagne Eric Darven. Les filtres et effets d’optiques sont nombreux afin d’exercer un rythme très soutenu et donner au film une atmosphère très particulière.


Dans un autre sens, le décor du film nous rappelle aussi les décors et l’ambiance de Gotham City dans les deux premiers films Batman de Tim Burton. De hauts buildings, de la brume dans les ruelles sombres et une pluie battante bien rythmique.


On passe une heure et demie dans une ambiance gothique et sombre, avec un personnage anti-héros, des musiques dynamique et un corbeau bienveillant. Pour ceux qui ont lu le comic, ils pourront faire de nombreux rapprochements puisque que le film suit bien l’histoire de la BD.

En conclusion, The Crow, malgré sa malheureuse histoire à propos de la mort de l’acteur principal durant le tournage, est entré dans la légende pour avoir créé tout un monde, toute une atmosphère froide, sombre et survolté, au rythme d’un rock’n’roll déchaîné (avec pour principaux participants de la BO, Rage Against The Machine, Nine Inch Nails et Pantera).

On verra apparaître plus tard, plusieurs suites et même une série TV, mais aucune n’égalera ce petit bijou du cinéma gothique. Un remake est d’ailleurs en cours de production, avec pour principal acteur Luke Evans (acteur principal du très mauvais Dracula Untold).


Note de Charlie

La Bande Annonce :

Images du film :

Via les réseaux sociaux :

Ou ici :

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2018 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.