SHE CREATURE

Titre : She Creature

Genre : Horreur

Titre Original : She Creature

Année : 2001

Réalisateur : Sebastian Gutierrez

Acteurs : Rufus Sewell, Carla Gugino, Jim Piddock

 

Synopsis :

Angus et Lily, des saltimbanques, font un soir la connaissance d'un vieux farfelu, qui leur parle d'îles interdites et de sirènes. Comme ses interlocuteurs ne pipent mot de ses allégations, il les emmène voir un spécimen de sirène qu'il a lui-même capturé. Fasciné par la créature, Angus se l'approprie après avoir rudoyé son propriétaire, pensant la produire dans un spectacle qui lui rapportera une fortune. Il confie le secret à sa femme et ils s'embarquent pour les Etats-Unis, se gardant bien de préciser le contenu de leur malle. Jusqu'au soir où elle est retrouvée vide, à fond de cale. Le problème, c'est que la belle révèle d'inquiétants penchants cannibales...

Critique d'Anto :


Il y a une dizaine d’année j’avais vu un film sympathique mettant en scène le mythe de la sirène, à mi chemin entre la génial Dagon de Clive Barker et le sulfureux La Mutante de Roger Donaldson.  Impossible de me souvenir du titre, ni du réalisateur j’ai mis un bon bout de temps avant de le retrouver ! Et en réalité il s’agissait du film She Creature connu aussi sous le nom de La Sirène Mutante ou encore La Mutante Des Mers, réalisé par Sebastian Gutierrez, qui nous a plus récemment réalisé Rise avec Lucy Liu.

 

Tout Content de l’avoir retrouver et en plus en pleine période des fêtes de fin d’années, c’est avec joie que je me suis empressé d’insérer le DVD dans le lecteur ! En espérant bien entendu ne pas être déçu de mes souvenirs passés car il arrive qu’avec le temps nos avis sur certains films changent radicalement !

She Creature c’est donc l’histoire d’un escroc, au début des années 1900, qui cherche à faire du pognon en mettant en scène de  fausses créatures dans son FreakShow. Lors d’une représentation, l’un des clients, se rend compte que la sirène exposée n’en est pas réellement une et l’invite à passer chez lui car il en aurait une en captivité chez lui ! Arrivé chez le vieil homme, l’escroc se rend compte que ce n’est pas un canular et que la créature est bel et bien une sirène. Il propose au vieil homme de lui acheter la créature afin de l’exposer aux Etats Unis pour faire fortune mais le vieil homme refuse prétextant qu’elle est extrêmement dangereuse…

L’homme décide donc de revenir la nuit avec des complices afin de dérober la sirène et d’embarquer immédiatement dans un bateau pour aller faire fortune aux Etats Unis… Sauf que l’escale ne va pas se passer comme prévu, ils vont vite se rendre compte que cette magnifique créature à l’air inoffensif va les embarquer dans un voyage pour l’enfer…

Il est clair que rare sont les films d’horreur mettant en scène le mythe de la sirène et je peux vous dire de suite que ce film de Sebastian Gutierrez est vraiment passionnant ! Malgré le peu moyen mis à disposition, le réalisateur va réussir à nous tenir en haleine tant l’histoire est captivante ! Le scénario est vraiment bon et du coup on plonge dedans ! De plus le fait de faire dérouler l’histoire à la fin du 19ème – début du 20ème siècle, donne un charme fou au film ! Le réalisateur prenant bien soin de ne pas faire d’anachronismes ! Tout parait d’époque !

 

D’ailleurs les lieux sont drôlement bien choisis surtout le début du film dans le « Freakhsow », qu’est-ce que j’aime cette ambiance de cirque effrayant où on mettait en scène des créatures, personnes difformes, femmes à barbe… J’aurai aimé parcourir ce siècle rien que pour voir l’ambiance que ça devait donner en vrai !

 

De plus les différents costumes sont vraiment en adéquation et sont absolument magnifiques ! Notamment sur l’actrice Carla Gugino, qui interprète le rôle de la femme du jeune escroc, vraiment ravissante dans ses costumes d’époque.

Ce que j’aime beaucoup dans ce film c’est que la légende n’est pas traitée à la légère, on va en apprendre beaucoup sur les sirènes, on va apprendre d’où elles viennent et surtout qui sont-elles vraiment ! Et le suspense va bien être distillé jusqu’au dénouement final.

 

Le film se divise en 2 parties car la première heure, on va vraiment être dans un film fantastique avec cette légende passionnante de la sirène,  où l’on va découvrir petit à petit se que cache vraiment cette magnifique créature. Une partie très envoutante notamment du à la relation particulière que vont avoir la sirène et Lily.

Puis le film va prendre une tournure plus horrifique la dernière demi-heure car vous vous en doutiez bien, la sirène est en réalité méchante et va s’attaquer à toutes les personnes qui seront à bord du bateau pour se nourrir de leurs chaires, une seconde partie qui jouera sur une trame bien plus classique…et du coup bien moins passionnante que la première heure.

 

Les effets spéciaux sont forts sympathiques ! La sirène parait plus vraie que nature ! D’ailleurs l’actrice qui incarne la sirène, Rya Kihlstedt, assure vraiment, elle arrive à nous envouter tout en étant mystérieuse et angoissante à la fois ! Une vraie sirène quoi !

 

La transformation finale ressemble un peu à celui dans le film La Mutante sauf qu’ici le seul point dommageable c’est que la sirène va rapidement décimer les membres de l’équipage et que la quasi-totalité des attaques sont hors champs de caméra. Mais l’histoire est tellement passionnante qu’au final en tiendra à peine rigueur !

Pour conclure, She Creature est un certainement l’un des meilleurs films mettant en scène le mythe de la sirène ! La créature est vraiment épatante et l’histoire est agréable à suivre. Un beau film avec un script intelligent et des acteurs concernés. Dommage que la fin soit un peu plus classique et un peu en deçà du reste du film ! Il n’empêche que c’est un très bon film de monstres, qui rend un bel hommage aux séries B des années 50-60.

Note d'Anto


Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.