PREDATOR

Titre : Predator

Genre : Science-Fiction

Titre Original : Predator

Année : 1987

Réalisateur : John Mac Tiernan

Acteurs : Elpidia Carrillo, Bill Duke, Arnold Schwarzenegger, Carl Weathers

 

Synopsis :

Un commando, envoyé en Amérique Latine pour sauver trois otages de la guérilla, est sauvagement attaque par une créature féroce et très puissante, venue d'une autre planète... Elle entreprend de les détruire un par un.

Critique d'Anto :

 


Dans les années 80 il y avait une vraie rivalité entre deux acteurs américains, deux acteurs aux physiques impressionnants qui jouaient dans des films d’actions musclés ! Il s’agit bien entendu de Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenegger !

Et je me souviens très bien que dans la cour de récréation avec mes camarades il y avait les pro-Stallone et les pro-Schwarzy !

 

Stallone jouant vraiment que dans des films d’actions alors que Schwarzy préférant s’adonner dans des films plus accès sur la science-fiction, nul doute que personnellement j’étais un pro-Schwarzy !

Et après avoir incarné l’effrayant et cultissime Terminator en 1984, il revenait trois ans après dans un autre film de science-fiction très musclé, j’ai nommé Predator bien entendu !

 

Predator, c’est l’histoire d’un commando envoyé en pleine jungle, en Amérique Latine, à la recherche de trois otages  capturé par des membres de la guérilla mais une chose mystérieuse et sanguinaire rode dans la jungle et va s’en prendre aux membres du commando…

On ne va pas y aller par quatre chemins, si vous aimez les films de science-fiction bien nerveux et très musclés, il est clair que Predator est fait pour vous ! Si de nos jours, Predator a obtenu le titre glorifique de film culte, ce n’est pas pour rien !

 

Alors que c’est seulement sa seconde réalisation, John MacTiernan avait pourtant déjà tout compris en ce qui concerne la réalisation d’un bon film de science-fiction et il va maitriser ce Predator de bout en bout !

 

Le film se divise vraiment en trois parties bien distinctes !

Dans la première partie du film, le réalisateur va donc mettre doucement en place l’histoire de son film, on va découvrir ce fameux commando qui s’embarque dans cet enfer vert à la poursuite des membres de la guérilla afin de récupérer les otages !

 

Le réalisateur va bien prendre son temps de nous détailler la personnalité de la petite dizaine de personnages que composent le commando, et malgré qu’ils soient tous bodybuildés oh possible, ont va vite se rendre compte qu’ils ont  tous des caractères totalement différents !

 

Cette première partie qui dure une vingtaine de minute va vraiment être accès sur l’action pur et dur, le commando va trouver les membres de la guérilla, ils vont dégainer l’arsenal lourd et sa va péter dans tous les sens… Un vrai feu d’artifices où l’on va contempler balles, kalachnikovs et grenades entre autres fustigées au beau milieu de la jungle…

Après cette première partie véritablement musclée et 100% action, le film va prendre un virage à 180 degré et passer en mode film à ambiance bien stressante car le fameux Predator va faire son apparition et ce qu’il y a de vraiment flippant c’est qu’au départ on ne sait pas du tout à quoi il ressemble car comme le caméléon, le Predator arrive à se confondre avec les éléments et du coup il est invisible. D’ailleurs il y a une phrase dite par la rescapée des membres de la guérilla qui résume bien le côté caméléon du Prédator, « c’est la jungle, la nature qui l’a attaqué » !

 

Surtout qu’en prime, lors de ses premières apparitions, le Predator, qui au passage porte bien son nom, va suivre de loin le commando afin les repérer pour la suite mieux les attaquer par surprise !

Un comportement qui n’est pas sans rappeler tous les prédateurs de la savane tels les grands félins.

 

D’ailleurs le réalisateur va même nous montrer la vision qu’a le Predator lorsqu’ils guettent ses futures potentilles victimes ! J’ai trouvé ce concept vraiment astucieux car ça distille un peu plus l’angoisse !

Puis on va atterrir dans la dernière partie du film où vous vous en doutiez, le Predator va se mettre en action de chasse et là, on va entrer dans une sorte de survival dans cet enfer vert où les protagonistes vont tout mettre en œuvre pour essayer de sauver leurs peaux…

 

Malheureusement pour eux, la chose en question est un extra-terrestre extrêmement intelligent, rusé et  d’une solidité à toute épreuve !

Il va se faire un malin plaisir de tuer et dépecer ses victimes ! Et tout cela, rien que pour le plaisir de tuer ! Car on pourrait penser qu’il va les chasser afin de se nourrir mais non ! C’est bel et bien pour avoir un maximum de trophées humains à son actif !

 

Cette dernière partie va vraiment être intense et on va sans cesse se demander comment ces pauvres militaires vont bien pouvoir s’en sortir tant la créature est féroce, puissante et semble increvable et tant la jungle semble sans issue et totalement hostile elle aussi !

En plus du suspense insoutenable, on notera aussi les efforts mis en place aux niveaux des effets spéciaux car je peux vous dire que pour un film qui a un quart de siècle ils sont toujours à couper le souffle !

 

Premièrement la bête en question : le Predator, il fait vraiment son effet, que ce soit quant il est transparent, avec son armure ou à visage découvert. Une vraie créature horrifique qui va constamment nous donner notre lot d’adrénaline !

 

MacTiernan a vraiment bien choisi l’aspect de sa créature, une créature qui flanque la frousse et qui est sans état d’âme !

 

((petit H.S) Qui malheureusement va passer pour une créature mièvre et culcul dans l’horrible Alien Vs Predator de l’autre tâcheron de Paul Anderson ! Oui vous savez le réalisateur sans aucun talent qui a réussit l’exploit de ridiculiser en l’espace d’une heure trente les deux plus grosses icones de la science-fiction, fallait le faire quand même… (fin du H.S)).

Secondo, il faut également souligner les nombreux passages extrêmement gore que comporte ce premier volet de la saga Predator !

Tu veux du sang, tu va être servi mon ami !

Pour conclure, Predator se situe facilement dans le top 3 des films de science-fiction !

John MacTiernan réussit l’exploit de nous réaliser un film bien nerveux, musclé, gore et angoissant à la fois ! Avec une créature devenue de nos jours totalement culte et à la vue du film, on comprend rapidement pourquoi ! Un film totalement maitrisé avec un combat final entre le monstre et Schwarzy à couper le souffle ! Un film haut de gamme totalement culte !

Note d'Anto


Charte de confidentialité | Cookie Policy
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2018 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.