LA NUIT DES MORTS-VIVANTS

Titre : La Nuit Des Morts-vivants

Genre : Horreur

Titre original : Night Of The Living Dead

Année : 1968

Réalisateur : George A. Romero

Acteurs : Duane Jones, Karl Hardman, Judith O'dea, Russel Streiner

 

Synopsis :

Lors d'expériences atomiques, les morts se réveillent et sortent de leurs tombes afin d'anéantir les vivants. Cinq personnes se réfugient dans une cabane isolée. Un seul survivra au massacre...

Remontons le temps, remontons précisément 46 ans en arrière ! Oui c’est loin, c’était en 1968 ! Cette année là est une année spéciale pour chaque fan de film d’horreur car naquit un film très spécial ! Un monument du film d’horreur, le précurseur d’une armada de film, j’ai nommé La Nuit Des Morts-Vivants ! En même temps, le monde découvrait un réalisateur encore inconnu et qui va s’avérer de nos jours être l’un des maîtres du genre : Mr. George Andrew Romero !

 

La Nuit Des Morts Vivants ! Ah La Nuit Des Morts-Vivants !!!

Mais qui n’a jamais entendu parler de ce film ? Qui ? Impossible de ne pas connaitre le titre de ce film, même les gens qui ne s’intéressent pas aux films de genre et qui ne l’ont jamais vu connaissent forcément ce film rien que par sa notoriété !

Alors pour les malheureux qui ne l’ont jamais vu, La Nuit Des Morts-Vivants c’est l’histoire d’une jeune femme, Barbara, qui avec son frère Johnny, se rendent dans un coin reculé de la Pennsylvanie afin de se recueillir sur la tombe de leur père… Mais arrivé sur place, un homme très pâle, à la démarche lente et saccadée s’approche d’eux et d’un coup attaque le pauvre Johnny, qui en tombant s’éclatera le crâne sur une pierre tombale et décédera sur le coup…

 

Barbara en panique va trouver refuge dans une petite maison isolée au milieu d’un champ… Là-bas elle y rencontrera Ben, un afro-américain. Ce dernier va tenter de barricader les accès de la maison afin de faire face à ces hommes devenus fous qui attaquent et mangent leurs victimes… Ils vont vite se rendre compte que ces hommes sont en réalité des morts revenus à la vie… Au même moment, ils vont faire la connaissance de cinq autres personnes qui s’étaient réfugiés dans la cave de la maison…

Voila pour le début de l’histoire, l’histoire du film qui va inspirer des milliers de films sur le thème zombie movie, le pionnier du genre ! Il en fallait bien un, et bien c’est Romero qui l’a réalisé à l’âge de 28 ans. Ca fait bizarre car j’ai toujours connu Romero âgé, lol.

 

Ce qu’il y a de génial dans ce film c’est que La Nuit Des Morts Vivants n’est pas qu’un simple film de zombie comme on peut le voir dans beaucoup de film traitant du sujet ! La Nuit Des Morts-Vivants c’est bien plus profond car mine de rien sur ses abords de film basique, le film de Romero est en réalité un huit clos vraiment intense avec une histoire cruelle et tragique, le tout saupoudré par des piques bien placé de la part du réalisateur sur la bêtise humaine.

Rien qu’en choisissant comme personnage principal un homme de couleur, alors qu’en 1968 aux Etats Unis, c’est encore la lutte contre la ségrégation raciale (d’ailleurs cette là fut assassiné Martin Luther King). Il va faire de son personnage Ben, le personnage le plus réfléchit et le plus courageux de tous, histoire de bien faire comprendre au monde qu’il n’y a pas de race supérieure à une autre.

 

Il va également pointer du doigt l’animosité et le côté égoïste des hommes. En effet c’est souvent confronté au danger que l’on découvre la véritable nature des hommes et dans la plupart des cas, les gens agissent afin de se protéger eux-mêmes, se contre-fichant de la vie des autres, quitte à les laisser moisir comme de vulgaires vieilles chaussettes… du moment que sa ne touche pas « notre petite personne »…

Romero va aussi émettre une critique politique sur l’Amérique en nous envoyant une fin pessimiste et brutale où l’on se rend compte qu’au final la meilleure solution apporté par l’Etat c’est la violence et son culte dédié à jamais aux armes à feu…

Une fin vraiment macabre avec un message net, le tout accompagné avec des images qui défilent à l’écran comme des archives et qui résume la joie que procure aux hommes, le fait de « tout contrôler » en y versant  un maximum de sang…  Comme quoi l’homme est à la base un animal et malgré qu’il se prenne supérieur à toutes autres formes de vie, est au final pas mieux que les autres espèces…

Mis à part les différents coups de poing que va envoyer Romero à notre belle société civilisée, le film a choqué à l’époque par le côté cru des images, il faut dire qu’il n’était pas choses courante de voir au cinéma une petite fille revenir d’entre les morts, bouffer son père puis trucider sa mère à coup de truelle…

 

Alors certes aujourd’hui la scène à moins d’intensités mais replacée dans son contexte temporelle, la scène était insoutenable, oui à l’époque les effets de synthèses n’existaient pas et les films en couleurs étaient rares car le coût très élevés…

Il faut souligner aussi les maquillages sur les morts-vivants vraiment réussis pour l’époque ! Il y a notamment une figurante qui joue le rôle d’une caissière de station service zombifié avec un bras en moins !

Je m’en souviens parfaitement de cette saloperie car j’en avais cauchemardé des nuits et des nuits quand j’ai vu le film la première fois ! Ah oui car je ne vous ai pas dit : La Nuit des Morts Vivants est le tout premier film d’horreur que j’ai vu, je devais avoir 7-8 ans, il m’a traumatisé des nuits (qu’est-ce que j’a du la saouler ma mère à cette époque à l’appeler en pleine nuit^^) et je pense que c’est pour cette raison que ce genre de cinéma m’a fasciné par la suite ! Le fait de réussir à faire peur rien que par des images et de marquer les esprits.

De plus le côté noir et blanc du film renforce le climat hostile qui se dégage pendant tout le film.

 

J’allais oublier de parler des acteurs, ils sont vraiment bons dans l’ensemble avec une mention spéciale pour l’acteur Duane Jones, qui interprète le rôle délicat de ben et pour l’actrice Judith O’Dea la cultissime Barbara ! Tous le monde connait cette réplique culte ! « Ils arrivent pour te chercher… Barbara ! »

Pour conclure, La Nuit Des Morts Vivants est un monument du film d’horreur, le précurseur de tout un tas de film ! C’est aussi le tout premier film réalisé par le maitre Romero, c’est également en quelques sorte le premier chapitre  de sa saga des morts qui compte jusqu’à présent 6 opus, car suivent : Zombie, Le Jour Des Morts Vivants, Le Territoire Des Morts, Chroniques Des Morts-Vivants et Survival Of The Dead. Sans oublier le remake de Tom Savini dont ce sera ma prochaine critique.

La Nuit Des Morts-Vivants est donc le classique de chez classique que chaque mordus de films mettant en scène ces êtres en putréfaction se doit d’avoir comme référence ! C’est la source même du film zombiesque ! En résumé, c’est un chef d’œuvre ! le top du top en la matière.


Note d'Anto

La Bande Annonce :

Images du film :

Via les réseaux sociaux :

Ou ici :

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leursauteurs ou ayants droits respectifs.