LA MAISON DES 1000 MORTS

Titre : La Maison Des 1000 Morts

Genre : Survival

Titre original : The House Of 1000 Corpses

Année : 2003

Réalisateur : Rob Zombie

Acteurs : Sid Haig, Karen Black, Bill Moseley, Michael J. Pollard, Sheri Moon, Jeanne Carmen

 

Synopsis :

Deux jeunes couples se lancent à la recherche du docteur Satan, une légende locale. Surpris par un terrible orage, ils se réfugient pour la nuit dans une vieille et sombre maison. Ils auront à composer avec les habitudes particulières de ses habitants, incluant meurtres, sorcellerie et cannibalisme, ainsi qu'un millier de surprises enterrées dans le champ derrière la maison...

Rob Zombie est membre, chanteur, compositeur et fondateur du groupe de métal, Rob Zombies. Celui-ci est réputé dans le domaine musical, pourtant, monsieur Zombie a voulu élargir ses champs de composition et s’adonner au cinéma. Pas n’importe lequel, celui de l’horreur.

 

Son tout premier film, qui eu un large succès est La maison des 1000 morts. Auquel il rajouta une suite, The devil’s reject. On le reconnaîtra dans le domaine avec les deux excellents remakes d’Halloween.

La maison des 1000 morts est un film qui met en scène une famille de fous cannibales et adepte de rites sataniques. Ceux-ci vont recevoir la visite de jeunes gens en manque de sensations fortes, et à la recherche d’une légende locale, Dr Satan. Ils en ont entendu parler dans un étrange train fantôme, dirigé par le très connu Capitaine Spaulding.

 

Ainsi, le cadre est présenté, nous pouvons débuter l’analyse.

Le but de Rob en réalisant ce film était de le présenter sous forme de film d’horreur de série B des années 70. Pour ce faire, il a du planter un décor d’époque, à savoir Halloween 1977, et mettre en avant la culture populaire qui flamboyait durant cette période. En effet, le petit train du meurtre de capitaine Spaulding met en avant les plus grands tueurs que l’Amérique est connu, avec Charles Manson, John Wayne Gacy (connu sous le nom de Pogo le clown), Albert Fish, et bien d’autres.

 

Ces tueurs ont vraiment existé, et Rob s’en ai inspiré pour plusieurs de ses films. (pour plus ample détails, le site va mettre à disposition une rubrique sur ces personnes). En plus de cela, il s’est inspiré de la Famille Manson pour créer la famille Firefly.

Il fait un grand travail sur l’image et l’angle de la caméra. Par exemple, les personnages se présentent comme dans des interviews, sur une image pas très nette, souvent en couleur, avec des parasites, et avec une vieille caméra. Ces images nous rappelle les films d’horreur et série télé de cette époque. Je vous conseille de bien regarder les scènes avec les pom pom girl, ou Baby embrassant un squelette. Pour anecdote, ces scènes ont été filmées non pas en studio, mais dans la cave de la maison de Rob Zombie. En effet, il invitait les acteurs à venir chez lui le week end, pour jouer des scènes avec une caméra 16 mm.

 

Ce côté un peu vintage, guignolesque nous fait un peu oublier le macabre, ou du moins pendant quelques instants. Zombie disait vouloir “théâtraliser le meurtre”.

Du point de vue du casting, il n’y a pratiquement rie à dire. Chaque membre de la famille a des caractéristiques et une personnalité vraiment “démente”. À commencer par le grand père, puis la mère, le père, la fille, le fils déformé, et même “bébé chou”. Chaque membre est là pour rajouter de l’horreur, du glauque et parfois même du charme à ce film. Cette famille est entrée dans le cercle des plus grands tueurs du cinéma. Capitaine Spaulding en est le pionnier.

 

Ce clown démoniaque avec son humour noir et corrosif, a su charmer les populations américaine et française. Pour info, je croise souvent des gens avec, tatoué sur leur bras, le visage de Spaulding.

 

Cependant, les quatre jeunes gens sont de mauvais acteurs, ce qui a un peu cassé le tout. Mais peut être était-ce le but de Zombie, faire en sorte que les personnages sur-jouent trop pour rendre le film satyrique.

En conclusion, malgré un bain de sang et un massacre visuel très réaliste, le film est excellent, du point du vue de la réalisation, de la mise en scène, et du casting.

La maison des 1000 morts est bien plus qu’un film d’horreur. Il nous replonge dans les années 70 et 80. Ce film aurait pu entrée dans la mouvance Grindhouse, initiée par Robert Rodriguez et Quentin Tarantino.

Pour finir, je vous conseille vivement de voir la suite des aventures de la Firefly Family avec The Devil’s reject. Le film est moins macabre, moins théâtrale, mais les acteurs sont toujours aussi formidables et le film prend une allure de western spaghetti.


Note de Charlie


Note d'Anto


Note de Sam

La Bande Annonce :

Via les réseaux sociaux :

Ou ici :

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leursauteurs ou ayants droits respectifs.