HALLOWEEN

Titre : Halloween

Genre : Slasher

Titre original : Halloween

Année : 2007

Réalisateur : Rob Zombie

Acteurs : Malcolm Mcdowell, Daeg Faerch, Scout Taylor-compton, Tyler Mane, William Forsythe, Danielle Harris, Brad Dourif, Danny Trejo, Hanna R. Hall, Sheri Moon

 

Synopsis :

Un 31 octobre, à Haddonfield, Illinois, le soir de la fête des masques de Halloween… La vie du jeune Michael Myers, 10 ans, bascule. Troublé par des pulsions morbides, moqué par ses camarades d'école parce que sa mère est strip-teaseuse, harcelé par son beau-père, tourmenté par les premiers émois sexuels de sa soeur aînée, il revêt un masque en latex et, dans un accès de folie, assassine la moitié de sa famille au couteau de cuisine. A la suite de cette nuit de cauchemar, il est pris en charge par le Docteur Sam Loomis, un brillant pédopsychiatre, mais tue sauvagement une infirmière, précipitant le suicide de sa mère, désespérée.
Un 31 octobre, 17 ans plus tard. Toujours dissimulé derrière un masque et enfermé dans son mutisme, Michael s'échappe de la prison psychiatrique où il a grandi et recommence à semer des cadavres sur sa route. Convaincu qu'il est une incarnation du mal à l'état pur, le Docteur Loomis part sur sa piste. Celle-ci mène directement à Haddonfield, là où se trouve toujours la petite soeur de Michael, Laurie, seul membre de sa famille encore en vie.

Depuis quelques temps, les réalisateurs se pressent de nous sortir les préquelles de nos sagas favorites avec plus ou moins de réussite.

On a eu droit à celle de Ginger Snaps, Hannibal et Texas Chainsaw entre autres, cette fois-ci, c’est au tour de notre bon vieux Michael Myers d’avoir le privilège de nous exposer les origines de son histoire… Aux commandes de ce projet, Rob Zombie

Que nous a-t-il concocté ? Réponses immédiate…

Commençons par le scénario, Rob Zombie nous narre la vie de Myers en 3 parties bien distincte :

Première partie : « la jeunesse de Michael », on se retrouve donc confronter à Michael et toutes sa famille… Et c’est ici qu’on voit déjà que R.Zombie va complètement oublier la saga d’Halloween… La famille de Myers qui à la base, dans le film de Carpenter était une famille de classe moyenne devient pour Rob Zombie une famille de cas sociaux (une mère stripteaseuse, une grande sœur nymphomane et vulgaire et un beau-père alcoolique et pervers…)…

 

A vrai dire, au début, j’arrivais pas à accrocher et je trouvais ça un peu prétentieux de la part du réalisateur de modifier complètement les personnages… J’ai donc décidé d’oublier l’intégralité de la saga et de regarder ce film en tant qu’œuvre original… Et là, j’ai quand même mieux adhéré. Jusqu’à ce qu’on retombe directement dans l’œuvre de Carpenter lorsque l’on observe notre petit démon abattre les membres de sa famille, en plus trash et plus gore, étant donné que dans le film de Carpenter cette séquence n’est que la scène d’intro du film…

Bref cette première partie risque de perturber les aficionados de la saga tant elle est totalement en incohérence avec le volet de Carpenter. Mais si on laisse de côté le film original et qu’on se plonge dans la vision de R.Zombie, c’est plutôt un pari réussi et certaines séquences sont vraiment prenantes.

Deuxième partie : « Michael et les joies de l’hôpital psychiatrique » : de loin la partie la plus intéressante car on avait jamais eu de descriptif sur les conditions d’enfermement de notre célèbre boogeyman pendant 15 années de sa vie.

 

On comprend enfin pourquoi il cache son visage derrière un masque et on en sait un peu plus sur son état psychologique. De plus, Rob Zombie nous offre une scène particulièrement bouleversante dans le début de cette seconde partie, en partie dû à une excellente interprétation de Sheri Moon. On a droit également à une belle boucherie par la suite…

Troisième partie : « Michael de retour à Haddonfield » : En gros, cette troisième partie est le remake synthétisé de l’œuvre de Carpenter car il reprend que les moments clés du film.

Rob Zombie nous reprend l’œuvre original à partir du moment où Laurie et Tommy passe devant la maison du vilain boogeyman. Dans cette partie, Rob est plutôt fidèle à l’œuvre de Carpenter et c’est tant mieux, sauf qu’ici, les meurtres sont beaucoup plus trash.

 

Dommage qu’il y est quelques incohérences encore une fois… Entre autres, je ne savais pas que dans les années 70, le téléphone portable existait déjà ?! (cf : la scène où le mec de Linda va chercher les bières à la fourgonnette et qu’elle sort son portable pour appeler Laurie…mdr)…

Au niveau de l’interprétation, dans l’ensemble ce n’est pas mauvais. J’ai trouvé Sheri Moon bouleversante par moment, Daeg Faerch est plutôt convaincant dans la peu du jeune Myers. Par contre même si c’est un acteur que j’apprécie beaucoup, j’ai trouvé que Malcom McDowell n’avait vraiment pas la stature d’un Donald Pleasence. Et que dire de Scout Taylor-Compton… elle n’arrive pas à le cheville de Jamie Lee Curtis… Franchement, cette actrice n’a aucun charisme et joue vraiment mal… Rob Zombie aurait pût prendre une actrice un peu plus convaincante pour jouer le rôle mythique de Laurie Strode !

Pour conclure, il ne faut surtout pas comparer, le film de Rob Zombie à l’ensemble de la saga Halloween car vous risquerez d’être déçu. C’est sûr que ce n’est pas facile mais il faut prendre ce film tel une œuvre originale et rester dans le point de vue qu’à le réalisateur au niveau de la famille Myers… Bref, même si j’ai eu du mal à rentrer dans le film au début j’ai tout de même dans l’ensemble été plutôt agréablement surpris. Le film se veut plutôt sobre et sérieux (ça change de House Of 1000 Corpses…) tout en étant un poil déstabilisant et gore. Un film un peu long par moment mais intéressant notamment dans la seconde partie, dommage qu’il y ait pas mal d’incohérences cependant…


Note d'Anto


Note de Maniacopsycho


Note de Sam

La Bande Annonce :

Images du film :

Via les réseaux sociaux :

Ou ici :

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.