FUNNY MAN - LE BOUFFON DE L'HORREUR

Titre : Funny Man - Le Bouffon De L'horreur

Genre : Horreur

Titre original : Funny Man

Année : 1994

Réalisateur : Simon Sprackling

Acteurs : Tim James, Benny Young, Ingrid Lacey, Christopher Lee

 

Synopsis :

Suite à une partie de poker, le mystérieux Callum Chance perd un vieux château au profit de Max Taylor. Ce dernier a tort de se réjouir : l'endroit est habité par un tueur surnaturel...

Critique de Charlie :

 


Nous vivons dans une monde triste et dur. Pourtant, lorsque je met ce costume de bouffon, tout deviens possible” – Tim James (interprète du Bouffon de l’horreur).

 

J’ai toujours était très fan des films et comédies anglaises. Ces derniers ont une manière de tout tourner en dérision et en satyre, que leur propre cinéma devient à lui-même une oeuvre d’art.

Après deux ans de recherche d’un DVD de ce film, il m’est apparu dans un vide-grenier, pour 4 euros. Et aujourd’hui, je regrette de ne pas avoir donné toutes mes économies à l’ancien propriétaire de cette merveille.

Je vous resitue le scénario rapidement. Un homme connu pour avoir une chance presque maladive,  gagne à une partie de poker et devient propriétaire d’un grand manoir. Il s’y installe très vite avec sa famille, mais il ignore qu’un des habitants de la demeure est toujours ici, et qu’il compte bien s’amuser un peu… avant de les tuer. En plus de cela, le frère de Max Taylor, le nouveau propriétaire, arrive avec un groupe d’auto-stoppeurs. Un grand nombre de personnes qui n’attendent plus qu’un tour sadique de ce bouffon pour mourir.

 

Ce qui m’a plu dans ce film, et ce qui me plaît toujours, c’est l’humour qui en découle. Etant un fervent amateur d’humour noir, j’ai été servi. Le bouffon, avant et après chaque meurtre, ne peut s’empêcher de balancer une vanne ou à faire le clown en tuant ses victimes. Il faut noter que le film est une œuvre du cinéma d’exploitation. C’est à dire que le film fut produit et réalisé à partir de pas grand chose. C’est bien le cas ici. Les décors mal faits, les actions simples, les personnages sont en cartons (excepté Funny Man). Mais on oublie très vite les défauts de la production. Du moins, le bouffon nous le fait oublier.

Faisant un strip-tease très torride, extirpant le cerveau d’une fille se prenant pour Velma de Scooby-doo (pourquoi pas !), explosant la tête d’un marionnettiste, par ses propres marionnettes, frappe à mort une femme avec une massue dans le musée de l’amour (eh oui, dans cette demeure, il y a un musée de l’amour !), et tue une femme en passant littéralement au travers d’elle.

 

A chaque meurtre, une réplique cinglante donne le caractère du bouffon : “Oh, j’ai une petit larme pour toi”, “ces femmes-là, elles ont le feu au cul”, “Mon grand père qui avait de l’expérience disait, elles n’aiment pas être au-dessus, les filles”.

Vous voyez un petit peu la bête !

Malgré un scénario qui part un peu loin, on ne s’ennuie pas et l’on commence à tomber sous le charme du bouffon. On apprend que ce dernier habite dans une petite bourgade se trouvant au centre de la terre (ou dans une autre dimension, on ne le sait pas vraiment). Bourgade portant le doux nom de : La loi de l’enculade. On apprend aussi que se piquer la main avec une seringue remplie de drogue, nous déforme tout notre bras et transforme notre main en mitraillette. C’est ainsi qu’a lieu la bataille finale entre le bouffon en tenue de mexicain comme dans les westerns spaghetti et une hippie clairvoyante un peu foldingue.

 

Le film est assez étrange. On a l’impression d’avoir pris de la drogue avant de commencer le film. Tout devient confus et on perd un peu la tête. Les anglais ont un peu ce talent de nous faire croire qu’on a été drogué, et pourtant non ! Une comédie horrifique totalement sous acide, ou le bouffon apparaît comme gentil et amical. Pourtant, il n’en reste pas moins qu’un monstre démoniaque et sadique.

Comme le dit l’affiche du film, “Gore, sadique et horriblement drôle !”. Je prends toujours autant de plaisir à le revoir. Mis à part que le film en lui-même est un total “What the fuck”, il se laisse regarder très facilement. Pour ceux qui ne veulent pas réfléchir, qui veulent passer une soirée tranquille, l’esprit léger, il est fait pour vous. On ressort de cette projection avec des étoiles qui tournent autour de la tête.

 

Le film est certes gore et sanglant, mais il n’en reste pas moins drôle et totalement psychédélique. A voir entres amis avec une bonne dose de rigolade !

Note de Charlie


Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.