SUMMER OF 84

Summer Of 84 de  François Simard, Anouk Whissell & Yoann-Karl Whissell - 2018 / Horreur

Titre : Summer Of 84

Genre : Horreur

Titre Original : Summer Of 84

Année : 2018 

Réalisateurs : François Simard, Anouk Whissell & Yoann-Karl Whissell

Acteurs : Graham Verchere, Judah Lewis, Caleb Emery, Cory Gruter-Andrew, Tiera Skovbye, Rich Sommer, Jason Gray-Stanford, Shauna Johannesen, William MacDonald...

Durée : 1h45

 

 

Synopsis :

1984. Davey Armstrong, un adolescent de quinze ans, soupçonne son voisin policier d’être le tueur en série qui fait les manchettes partout dans les médias. Davey, avec ses trois meilleurs amis, s’embarqueront dans une enquête qui les mettra rapidement en danger.

Depuis quelques temps maintenant, la nostalgie des années 80 se fait ressentir pour les trentenaires et quadragénaires… Nombre de productions n’hésitent donc plus à nous sortir des films où l’action de situe dans cette décennie. Le pilier dans le domaine actuellement  n’est autre que la série à succès Stranger Things.

 

En grand nostalgique que je suis moi-même, oui j’aimerais tant remonter le temps et retourner dans cette décennie… Dès que je tombe sur un film nous replongeant dans cette période, je n’ai que peu d’hésitations avant d'y jeter un œil.

Summer Of 84 (2018)

En 2018, trois réalisateurs se lancent dans le projet Summer Of 84. Rien que le titre est évocateur : nous allons suivre un groupe d’ados lors de l’été 84. Un été un peu spécial puisque le jeune Davey est persuadé que son voisin Wayne Macket, pourtant flic pour la ville, serait le tueur en série qui sévirait actuellement dans le comté. Avec ses amis, ils vont alors épier sans cesse l’homme afin de prouver qu’il est bien le fameux meurtrier…

Summer Of 84 (2018)

Pour ce qui est de la retranscription, Summer Of 84 est assez réussi. On replonge assez facilement dans la folie de cette décennie grâce aux looks des différents personnages, aux fameux talkies-walkies pour communiquer avec les potes, aux BMX, à la musique… et à la cabane ! Hé oui avant, quand nous étions jeunes, nous sortions et on faisait des cabanes… Nous ne passions pas votre vie chez nous devant le PC ou le Smartphone à s’inventer une vie…  A cette époque l’enfant avait véritablement cette innocence que les jeunes de maintenant n’ont malheureusement pas la chance d’avoir… D’autres temps, d’autres mœurs… C’est fini malheureusement cette inconscience…. C’est dommage…

 

Clairement ici, les réalisateurs rendent hommage aux films d’aventures et fantastiques des années 80. On y retrouve bien entendu un petit coté Stephen King avec des clins d’œil à CA ou encore Désolation. Mais ici on flirt aussi avec une histoire Hitchcockienne car le fil conducteur rappelle vraiment Fenêtre sur Cour et plus récemment le film Paranoiak.

Summer Of 84 (2018)

Toutefois malgré une troupe de comédiens bien sympathique, la construction de l’intrigue est assez laborieuse et par moment on s’ennuie quelque peu. Surtout que le film est assez soft dans son contenu, ne vous attendez pas à des litres de sang, ni à une ambiance pesante. Toutefois quelques jumpsacres sont au rendez-vous malgré tout.

 

Pas vraiment de grandes surprises dans l’intrigue, c’est surtout ce point là qui fait défaut dans ce film gentillet. C‘est dommage car les réalisateurs vont attendre les trente dernières minutes du film pour enfin franchir le cap du film pour jeune ado et rendre l’ambiance plus noire et glauque. 

Summer Of 84 (2018)

En effet, la partie horrifique relève vraiment le niveau du film qui jusque là était plutôt convenu et sans trop d’attrait, mis à part le côté nostalgie « Club des 5 » que renvoie la bande de Davey.

 

La séquence finale est plutôt choc et bien trouvée. Je la trouve assez terrifiante psychologiquement parlante.  Vous jugerez par vous-même en le regardant. Mais personnellement, je l’ai trouvée réussie cette fin de Summer of 84.

Summer of84 (2018)

En conclusion, Summer Of 84 est loin d’être le film du siècle, la faute à une mise en scène trop plate au départ et qui met un temps fou à décoller.

Toutefois, l’intrigue prend  finalement de l’intérêt pour aboutir sur un final assez déstabilisant.

Un film à mi chemin entre Le Club des 5 et Paranoiak qui surf sur la nostalgie des années 80. Il plaira probablement plus aux personnes nées dans cette décennie plutôt qu’aux nouvelles générations. Pas mauvais mais pas génial non plus.

 

 

Note d'Anto

La Bande Annonce :

 

Images du film:


Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2020 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.