LE MYSTÈRE DU LAC BODOM

Tout commence le 4 juin 1960. Dans la petite ville d’Esbo, en Finlande se trouve un lac qui se nomme Bodominjärvi (en finnois).


Quatre jeunes gens : deux garçons et deux filles partent campés sur les rives du lac...
Seul
Nils Wilhelm Gustafsson survivra à cette nuit dramatique.

Ci-dessus les quatre jeunes : Maila Irmeli Björklund, Anja Tuulikki Mäki, Seppo Antero Boisman et Nils Wilhelm Gustafsson.

Pendant la nuit le groupe est attaqué par un mystérieux personnage qui s'en prend au groupe. Un des garçons, Nils Gustafsson, arriva à s'extirper de la tente pendant que ses amis se faisaient massacrés.


Il raconta à la police que l'homme avait une lueur rouge dans ses yeux.

 

Ci-dessus la scène du meurtre.

Le meurtrier du groupe s'en aurait prit à eux avec une violence sauvage. Les corps furent retrouvés au plus profond du lac, découpés en morceaux.

 


L'autopsie révéla que seule une très grande épée ou une grande faux aurait pu causer de tels dégâts.


Nils Gustafsson restera dans un mutisme pendant 1 an. Il raconta que c'était la mort qui était venu les chercher.

 


Personne ne put démentir ou confirmer ses dires vu qu'ils étaient seuls dans les environs au moment des faits.

 


Il fut accusé en 2005 du meurtre de ses amis mais il fut innocenté pour fautes de preuves.

Aujourd’hui on ne sait presque rien de ce crime: avec quelle arme le meurtrier a t'il agit? Quelles étaient ses motivations ? Qu’est t'il devenu? Y’avait t'il vraiment une lueur rouge dans ses yeux? Le mystère reste entier....

 

Rapport d'enquête :

 

Les enquêteurs établissent que le tueur n'a pas pénétré dans la tente mais qu'il les a attaqués par les côtés de la tente, avec un couteau et un instrument contondant non identifié. Les armes du crime n'ont jamais été localisées. Le tueur a volé plusieurs des objets personnels des victimes, y compris leurs portefeuilles et quelque-uns de leurs vêtements. Certains de ces vêtements, dont les chaussures de Nils Gustafsson, ont été plus tard découverts, partiellement cachés à environ 500 mètres du lieu du crime. D'autres objets des victimes, comme la veste en cuir de Seppo Boisman, n'ont jamais été localisés. Les traces de sang et d'empreintes ont montré que le tueur portait les chaussures de Gustafsson.

 

 

Maila Irmeli Björklund, la petite amie de Gustafsson, est retrouvée déshabillée à partir de la taille et couchée au-dessus de la tente. Elle a subi plus de blessures que les autres victimes, et notamment été poignardée plusieurs fois après sa mort ; les deux autres adolescents ont été tués avec moins de brutalité. Gustafsson est également retrouvé couché sur le dessus de la tente.

 

 

Sur une photographie de presse de l'enterrement des victimes, un visage a été jugé très ressemblant aux descriptions fournies par Nils Gustafsson. Il n'a jamais été possible d'identifier cet individu.

 

Ci-dessus le visage de l'homme en question et les portraits robots du prétendu tueur du lac Bodom.

Il a également été établi que deux jeunes gens pêchaient au bord du lac cette nuit-là. La police n'a jamais réussi à les identifier, alors qu'elle a retrouvé plusieurs poissons laissés sur les berges, comme s'ils avaient dû partir précipitamment.

 

Un film sur le sujet est sorti en 2016 et s'intitule Lake Bodom.

REAGIR A L’ARTICLE :

 


Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2018 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.