LÉGENDES URBAINES JAPONAISES - TOME 2

Vous avez aimez la première section des légendes urbaines japonaises ? En voilà d’autres pour votre plus grand plaisir !

CHAPITRE 6 : LE TUNNEL KIYOTAKI

Ce tunnel fut construit en 1927 et a une longueur de 444 mètres. Il faut rappeler qu’en Asie, le numéro 4 est maudit, un peu comme le 13 en Occident car le chiffre quatre se prononce « Shi » qui veut dire « Mourir ».

 

Selon la légende, il est hanté par les esprits des nombreux ouvriers qui sont morts pendant sa construction, qui s’est déroulé dans des conditions épouvantables. On pourrait y voir les fantômes de ces pauvres âmes, qui auraient la capacité de rentrer s’asseoir avec vous dans votre voiture. La frayeur provoquée par ce car-jacking-fantôme serait la cause d’un grand nombre d’accidents. Même si vous arrivez à contrôler votre peur, un second danger vous attend. Un miroir est disposé dans le tunnel, et si par hasard vous apercevez un fantôme à travers celui-ci, préparez-vous à mourir dans d’atroces souffrances. 


Enfin, pour compliquer le tout, on raconte que la longueur du tunnel varie selon le moment de la journée où vous l’empruntez. 

CHAPITRE 7 : LE MANOIR D'HIMURO

Le manoir Himuro, qui se situerait quelque part au-delà de la ville de Tokyo, serait l’un des endroits les plus hantés du Japon.

 

Le manoir est donné pour avoir été le foyer des plus horribles des meurtres. L’histoire raconte que tous les 50 ans, la famille Himuro, qui l’occupait alors, participait à un rituel abominable, Le Rituel de Strangulation, qui avait pour but d’emprisonner le mauvais karma sous la Terre. Au cours de ce rituel, ils sacrifiaient une jeune fille, l’attachant avec des cordes aux chevilles, aux poignets et au cou et la faisaient écarteler par des bœufs ou des chevaux. Les cordes ayant servies au rituel étaient ensuite trempées dans son sang et accrochées au portail maléfique afin d’en sceller la porte. Mais au cours de la dernière cérémonie, le rituel échoua et le maître de maison, terrifié, assassina alors toute sa famille avant de se donner la mort en se jetant sur sa propre lame.

 

Depuis, les âmes des membres de la famille Himuro tenteraient inlassablement de répéter le rituel, comme en témoigneraient les murs du manoir abandonné qui seraient régulièrement éclaboussés de sang et s’orneraient d’empreintes de mains ensanglantées. De nombreux témoins auraient rapporté avoir vu des esprits et des apparitions entièrement vêtues de blanc, et une jeune fille se montrerait parfois à l’une des fenêtres du manoir.

CHAPITRE 8 : GOZU - TÊTE DE VACHE

Cette légende terrifiante raconte qu’un livre découvert il y a 4 siècles, serait maudit, il est d’ailleurs également convenu qu’il ne faut pas évoquer cette légende. Toute personne qui lit ou entend cette courte histoire peut devenir fou. La légende autour de cette histoire raconte que tous les exemplaires ont été brûles.

 

L'histoire raconte qu'un professeur parti en voyage  avec ses élèves commence à leur raconter l'histoire sordide de "la tête de vache" dans le bus scolaire. Les enfants le supplient d'arrêter tellement les détails sont atroces. Mais l professeur est en transe et n'arrive plus à stopper le récit. Il s'évanouit et lorsqu'il se réveille, il voit que tous les enfants sont évanouis, avec la bave aux lèvres. Certains sont même morts, et personne ne se rappelle de l'effrayante histoire.

CHAPITRE 9 : L'ENFER DE TOMINO

“L’Enfer de Tomino” est un poème maudit écrit par YomotaInuhiko dans le recueil intitulé “Le Cœur Est Comme Une Pierre qui Roule” qui raconte l’histoire de Tomino qui meurt et échoue en Enfer. La légende dit que si quelqu’un le lit à haute voix, des évènements tragiques lui arriveront.

 

Avouez petit curieux, vous voulez voir ce texte maudit ! Le voici, ci-dessous… 

トミノの地獄

 

Tomino no Jigoku (Tomino'sHell)

 

 

---

 

西條八十

 

SaijoYaso

 

詩集「砂金」より

 

 

---

 

姉は血を吐く、妹(いもと)は火吐く、

 

anewa chi wohaku, imotowahihaku,

 

Hisoldersistervomitedblood, hisyoungersistervomitedfire,

 

 

可愛いトミノは宝玉(たま)を吐く。

 

kawaiitominowatamawohaku

 

And the cuteTominovomited glass beads.

 

 

ひとり地獄に落ちゆくトミノ、

 

hitorijihoku ni ochiyukutomino,

 

TominofellintoHellalone,

 

 

地獄くらやみ花も無き。

jigokukurayamihana mo naki.

 

Helliswrapped in darkness and even the flowersdon'tbloom.

 

 

鞭で叩くはトミノの姉か、

 

muchi de tatakuwatomino no aneka,

 

Is the personwith the whip Tomino'soldersister,

 

 

鞭の朱総(しゅぶさ)が気にかかる。

 

muchi no shubusagaki ni kakaru.

 

I wonderwho the whip'sshubusa(?) is.

 

 

叩けや叩きやれ叩かずとても、

 

tatakeyatatakiyaretatakazutotemo,

 

Hit, hit, withouthitting,

 

 

無間地獄はひとつみち。

 

mugenjigokuwahitotsumichi.

 

FamiliarHell's one road.

 

 

暗い地獄へ案内(あない)をたのむ、

 

kuraijigoku e anaiwotanomu,

 

Wouldyou lead him to the darkHell,

 

 

金の羊に、鶯に。

 

kane no hitsu ni, uguisu ni.

 

To the sheep of gold, to the bush warbler.

 

 

皮の嚢(ふくろ)にやいくらほど入れよ、

 

kawa no fukuro ni yaikurahodoireyo,

 

I wonder how muchhe put into the leatherpocket,

 

 

無間地獄の旅支度。

 

mugenjigoku no tabishitaku.

 

For the preparation of the journey in the familiarHell.

 

 

春が来て候(そろ)林に谿(たに)に、

 

harugakitesoruhayashi ni tani ni,

 

Springiscomingeven in the forest and the stream,

 

 

暗い地獄谷七曲り。

 

kuraijigokutaninanamagari.

 

Even in the stream of the darkHell.


籠にや鶯、車にや羊、

 

kagoniyauguisu, kuruma ni yahitsuji,

 

The bush warbler in the birdcage, the sheep in the wagon,

 

 

可愛いトミノの眼にや涙。

 

kawaiitomino no me niyanamida.

 

Tears in the eyes of cuteTomino.

 

 

啼けよ、鶯、林の雨に

 

nakeyo, uguisu, hayashi no ame ni

 

Cry, bush warbler, toward the rainingforest

 

 

妹恋しと声かぎり。

 

imoutokoishi to koegagiri.

 

He shoutsthathe misses hislittlesister.

 

 

啼けば反響(こだま)が地獄にひびき、

 

nakebakodamagajigoku ni hibiki,

 

The cryingechoreverberatesthroughoutHell,

 

 

狐牡丹の花がさく。

kitsunebotan no hanagasaku.

 

The fox penoy blooms.

 

 

地獄七山七谿めぐる、

 

jigokunanayamananatanimeguru,

 

CirclingaroundHell'ssevenmountains and sevenstreams,

 

 

可愛いトミノのひとり旅。

 

kawaiitomino no hitoritabi.

 

The lonelyjourney of cuteTomino.

 

 

地獄ござらばもて来てたもれ、

 

jigokugozarabamo de kitetamore,

 

If they're in Hellbringthem to me,

 

 

針の御山(おやま)の留針(とめはり)を。

 

hari no oyama no tomebariwo.

 

The needle of the graves.

 

 

赤い留針だてにはささぬ、

 

akaitomehari date niwasasanu,

 

I won'tpiercewith the redneedle,

可愛いトミノのめじるしに。

 

kawaiitomino no mejirushini.

 

In the milestones of littleTomino.


RÉAGIR A L’ARTICLE :


Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2020 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.