MAGGIE

Maggie de Henry Hobson - 2015 / Horreur

Titre : Maggie

Genre : Horreur

Titre Original : Maggie

Année : 2015

Réalisateur : Henry Hobson

Acteurs : Arnold Schwarzenegger, Abigail Breslin, Joely Richardson, Laura Cayouette, Raeden Greer, J.D. Evermore, Dana Gourrier, Denise Williamson...

Durée : 1h35

 

 

Synopsis :

Le monde est au bord du chaos après la terrible pandémie qui décime la population. Afin de protéger les derniers survivants, le gouvernement impose de placer les malades infectés par le virus en quarantaine, où ils se transforment en zombies totalement retranchés du monde. Lorsque Maggie, 16 ans, apprend qu’elle a été contaminée, elle s’enfuit. Mais son père, Wade Vogel est déterminé à la retrouver et la protéger coûte que coûte. Il passe outre les lois martiales et est prêt à affronter quiconque le séparera de sa fille. 

Pour sa première réalisation, Henry Hobson a réussi à attirer le grand et mythique Arnold Schwarzenegger dans un rôle totalement à contre sens  de ceux que nous lui connaissons.

En effet, le film Maggie n’est pas un film musclé et bourré d’action. Malgré que ce soit un film qui nous narre un monde en chaos où les habitants sont contaminés par un virus les transformant petit à petit en zombies, nous ne sommes pas dans un film classique du genre.

 

Maggie est un film dramatico-horrifique frappant de plein fouet là où ça fait mal : la peur de perdre un être cher et le bouleversement qu’engendre au quotidien une maladie incurable.

Maggie (2015)

Maggie c’est le prénom de la fille de Wade, incarné par Schwarzy. Cette dernière s’est fait mordre au bras par un être contaminé… Le père aimant son enfant plus que tout refuse de la placer dans la zone de quarantaine où y sont confinés tous les malades… Dans ce contexte, on va suivre la longue descente aux enfers de la jeune fille et l’impact que cela va produire dans son foyer…

 

Alors certes Maggie me rappelle beaucoup le chef d’œuvre MOI ZOMBIE, CHRONIQUE DE LA DOULEUR d’Andrew Parkinson. Cependant il est tout de même moins glauque et mois  dérangeant.

En même temps, Maggie est un film qui est accès à un plus large public toutefois même si il n’a pas la même puissance que le film de Parkinson, il n’en demeure pas moins bouleversant lui aussi du début à la fin !

Maggie (2015)

Le lien entre un parent et son enfant c’est indescriptible alors savoir que son enfant est contaminé par un virus irréversible et voir son corps au fur et à mesure se dégrader, sachant que nous ne pouvons rien faire à part subir la maladie…. Il n’y a rien de plus ignoble ! Et sur ce point Maggie touche en plein cœur.

 

L’aspect psychologique des différents personnages est clairement l’énorme point fort du film. Tout le long du film, on est constamment peiné pour les personnages et le drame qui leur arrive. Il faut dire qu’en prime les acteurs sont très bons et la jeune actrice Abigail Breslin est émouvante.

 

Nous pensons tous à 15 ans que nous avons toute la vie devant nous. Nous sommes insouciants, nous vivons au jour le jour sans se soucier de ce qui arrivera plus tard ! Oui nous avons le temps. Nos principales préoccupations à cette époque, c’est de s’amouracher d’autres ados et d’avoir plein d’amis, de sortir et s’amuser…

Alors quand un drame comme celui qui arrive à la jeune Maggie s’installe et vient briser la magie de l’adolescence, ça rappel tant la vie peut-être injuste et cruelle et que nous ne sommes pas immortels : enfants y compris !

Maggie (2015)

Et c’est tout cela que nous montre le réalisateur. Le film passe très vite tant il est bien écrit. Aussi, il est constamment teinté de passage poétique et envoutant.

 

Certaines séquences sont vraiment difficiles à supporter, psychologiquement parlant. Je pense notamment vers la fin lorsque la jeune fille dort : le bruit qu’elle fait lorsqu’elle respire est ignoble… On a un gros plan sur le père qui tente de dormir mais qui ne peut tant c’est angoissant…

 

Sa lente métamorphose est bien orchestrée et comme dans Moi Zombie Chronique de la Douleur, nous y ressentons toute la solitude que cela engendre chez la jeune fille. Le terme « pestiféré » prend tous son sens…

 

Je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre avec ce film car les critiques étaient divisées… Maintenant je comprends mieux… Les jeunes pensaient que ce serait un film de zombie musclé dans la veine de ce qu’il se fait en ce moment… Ils ont donc été déçus… 

Maggie (2015)

Maggie est un film intimiste et poétique mettant l’accent sur ce que ressent un personnage infecté par le virus "Zombie". Aussi, il montre l’enfer que cela provoque dans l’entourage de la personne contaminée.

 

Et forcément ça nous fait cogiter car si nous serions à leur place, on se pose bien évidemment la question du « Que ferions-nous ? ».

 

Je pense que les personnes ayant vécu un drame similaire dans leurs familles respectives vont certainement, comme moi, se retrouver totalement bouleversé par ce film !

 

La fin du métrage est dramatique et déchirante comme trop rarement dans le genre horrifique. Même si, on se doutait bien qu’il n’y avait pas d’autre issue possible… Le réalisateur va tout de même nous happer avec une vision finale qui ne peut qu’être la plus jolie fin que tout le monde espère dans sa propre vie.

C’est vraiment poignant et joli à la fois, ça faisait longtemps qu’un film horrifique ne m’avait pas autant ému. Je crois d’ailleurs que ça remonte à Moi Zombie Chronique de La Douleur… Je pense que le réalisateur de Maggie à du beaucoup l’aimer lui aussi et s’en est grandement inspiré.  Néanmoins ils sont différents car les personnages principaux n’ont pas le même âge du tout même si ça reste plus ou moins la même ligne directive.

Maggie (2019)

Pour conclure, Maggie est un film bouleversant du début à la fin ! Ça faisait bien longtemps que mon cœur n’avait pas autant palpité devant un film.

Il ne palpitait pas de peur, dans le sens premier du terme, non, Maggie n’est pas un film d’épouvante. Il palpitait car il me rappelle à quel point la vie peut-être cruelle du jour au lendemain et à quel point il est difficile de perdre une personne qui n’a pas de prix dans sa vie. Rare sont ces personnes que nous aimons plus que nous mêmes... Cependant, nous le comprenons généralement qu’une fois qu’elles sont parties... malheureusement...

L’ambiance pesante du film nous achève littéralement et en sort éreinté psychologiquement. Un film magnifique dans son message, poignant par son contexte et de surcroit déchirant par son final !

J’ai adoré ! Bravo.

 

Note d'Anto

La Bande Annonce :

Images du film :


Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.