SOLEIL VERT

Soleil Vert de Richard Fleischer - 1973 / Science-Fiction - Anticipation

Titre : Soleil Vert

Genre : Anticipation / Science-Fiction

Titre Original : Soylent Green

Année : 1973

Réalisateur : Richard Fleischer

Durée : 1h37

 

 

Synopsis :

En 2022, les hommes ont epuisé les ressources naturelles. Seul le soleil vert, sorte de pastille, parvient à nourrir une population miséreuse qui ne sait pas comment créer de tels aliments. Omniprésente et terriblement répressive, la police assure l'ordre. Accompagné de son fidèle ami, un policier va découvrir, au péril de sa vie, l'effroyable réalité de cette société inhumaine.

Casting :

Soleil Vert où quand le réalisateur Richard Fleischer nous donne sa vision du futur ! Et oui, le film d’anticipation ça ne date pas d’hier, d’ailleurs il était très en vogue dans les années 60 et 70. Tout le monde doit au moins connaitre Le Survivant avec Charlton Heston (repris récemment sous le titre Je Suis Une Légende avec Will Smith en tête d’affiche).

 

Si je vous parle du Survivant et surtout de Charlton Heston, c’est parce que dans Soleil Vert, il est une nouvelle fois la tête d’affiche. Et qui dit Charlton Heston, dit qu’il y a de bonnes chances de se retrouver devant un film sympa.

Soleil Vert c’est l’histoire de notre Terre, en 2022 ! Tiens ce n’est pas loin de notre époque actuelle dorénavant mais bon le film a été réalisé en 1973.

Le monde est en plein chaos, un brouillard verdâtre a envahi la surface du globe tuant la quasi-totalité de la végétation et des différentes espèces animales… La chaleur de la surface ne descend pas en dessous de 30° et la population est divisée en deux parties.

D’un côté les riches, qui ont la chance d’habiter dans de modernes habitations et qui se nourrissent des dernières véritables vivres issues de l’agriculture et de l’élevage…

De l’autre les pauvres, qui sont concentrés dans des taudis et qui se nourrissent exclusivement de produits synthétiques, appelé les soleils, qui sont rationnés et distribués par l’Etat…

 

C’est dans ce contexte que Thorn (incarné par Charlton Heston) va enquêter sur le meurtre du président de la firme des produits Soleil…

 

L’histoire est bluffante surtout pour l’époque ! Je suis vraiment étonné par la vision pessimiste qu’avait déjà à l’époque les hommes sur le futur de notre Terre et notamment celle du réalisateur !

Cette vision qui de plus, fait froid dans le dos, tant certaines choses sont déjà d’actualités…

En 1973, Richard Fleischer pointait déjà du doigt le réchauffement climatique et l’extinction d’espèces animales ainsi que le merdier et le mal que nous, êtres humains, sommes entrain de faire à la nature, à notre Terre…

D’ailleurs ils s’attardent beaucoup dans son film à faire la comparaison entre le comment c’était avant et comme cela est, une fois la végétation et les espèces animales éteintes de la surface de notre globe…  Alors oui, on n’est pas encore arrivé à ce point, mais c’est affolant de voir qu’on y va tout droit et que personne ne réagit… C’est tellement mieux de s’entretuer pour des problèmes d’ordre pécuniaire ou religieux…

 

Le réalisateur n’est pas tendre avec notre humanité, n’hésitant pas à montrer l’homme comme la pire des espèces. En même temps, y’a pas à se leurrer, nous sommes la mauvaise graine de la Terre et on récolte ce que l’on sème... Bien fait pour notre espèce… C’est vraiment l’un des messages qu’il nous balance en pleine tronche.

 

On va y trouver aussi un message fort concernant la ségrégation. Dans le film cela se décrit par la fracture entre les pauvres d’un côté et les riches de l’autre… Ne bénéficiant pas des mêmes privilèges au niveau de la nourriture.

Il va d’ailleurs très loin dans la différence de classe, en faisant repasser la femme au statut d’objet ! D’ailleurs, elles n’ont plus de noms et prénoms et sont considérées comme des biens pour les hommes riches. Elles se nomment "objets", "fournitures", etc… et doivent obéir au doigt et à l’œil.

Oui je vous l’ai dit, le réalisateur à un point de vue très sombre sur le devenir de notre belle société civilisée !

 

C’est affolant mais c’est la vraie force du film. L’ambiance apocalyptique est prenante et tous les éléments négatifs que cette société futuriste propose font vraiment froid dans le dos… Tant ça peut être probable dans les générations à venir.

Malheureusement, malgré toutes ses idées brillantes, le film pêche dans sa mise en scène. L’intrigue est longue à se mettre en place et à part le contexte géniale, il ne se passe pas grand-chose pendant facile une heure.

 

Le flic, incarné par Charlton Heston, est charismatique certes… mais au départ, il piétine un peu trop dans l’enquête et on ne comprend pas trop ce qu’il recherche. On se demande du coup, à quoi sert cette enquête et où le réalisateur veut nous envoyer ?

C’est fort regrettable car une fois l’intrigue relancée (il faut tout de même attendre une heure)… Le réalisateur va nous envoyer dans un dénouement vraiment surprenant et qui va prendre tous son sens. On va du coup comprendre ce qu’est ce brouillard verdâtre et qu’est ce-que veut dire, au final, la signification des aliments de synthèses nommés : Soleil Vert !

Encore une fois, le réalisateur étonne par ce dénouement cruel et sans concession ! En espérant pour les générations à venir que si apocalypse il y a, ça ne finira pas de la même manière que dans ce film !

Cette ignoble réponse que nous envoie Fleischer par l’intermédiaire de son épilogue pourrait être possible, c’est ça le pire… Bien entendu ici, c’est poussé à l’extrême… mais on a bien vu ce qu’est capable de faire l’homme par l’intermédiaire des nazis pendant les guerre 14-18 et 39-45 par exemple… où les extrémistes religieux de nos jours...

 

A noter une scène d’émeute très spectaculaire ! D’ailleurs je me demande encore comment ils ont fait, pour les passages où les hommes sont ramassés aux tractopelles ! C’est puissants et véritablement impressionnants  !

Pour conclure, avec Soleil Vert, Richard Fleischer nous montre un film d’une vision très sombre et alarmante que pourrait devenir notre futur. Il nous montre jusqu’où l’homme est capable d’aller dans l’atrocité de sa nature… C’est peu reluisant pour notre humanité pourtant c’est bien ce qui pourrait nous arriver…

Dommage que l’intrigue soit vraiment longue a démarrer car le sujet alarmant du film provoque en nous un véritable malaise et surtout beaucoup d’interrogations sur le futur de l’homme et surtout de la Terre ! L’acteur Chartlon Heston est quand à lui irréprochable !  Ma note : 3,5/5 (arrondie à 4).

Note d'Anto

La Bande Annonce :

Images du film :


Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leursauteurs ou ayants droits respectifs.