LE SEIGNEUR DES ANNEAUX - LES DEUX TOURS

Titre : Le Seigneur Des Anneaux - Les Deux Tours

Genre : Fantastique

Titre original : The Lord of the Rings: The Two Towers

Année : 2002

Réalisateur : Peter Jackson

Acteurs : Elijah Wood, Ian Mckellen, Viggo Mortensen, John Rhys-Davies, Hugo Weaving, Brad Dourif, Sean Astin...

 

Synopsis :
Après la mort de Boromir et la disparition de Gandalf, la Communauté s'est scindée en trois. Perdus dans les collines d'Emyn Muil, Frodon et Sam découvrent qu'ils sont suivis par Gollum, une créature versatile corrompue par l'Anneau. Celui-ci promet de conduire les Hobbits jusqu'à la Porte Noire du Mordor. A travers la Terre du Milieu, Aragorn, Legolas et Gimli font route vers le Rohan, le royaume assiégé de Theoden. Cet ancien grand roi, manipulé par l'espion de Saroumane, le sinistre Langue de Serpent, est désormais tombé sous la coupe du malfaisant Magicien. Eowyn, la nièce du Roi, reconnaît en Aragorn un meneur d'hommes. Entretemps, les Hobbits Merry et Pippin, prisonniers des Uruk-hai, se sont échappés et ont découvert dans la mystérieuse Forêt de Fangorn un allié inattendu : Sylvebarbe, gardien des arbres, représentant d'un ancien peuple végétal dont Saroumane a décimé la forêt...

Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul, ash nazg thrakatulûk agh burzum-ishi krimpatul.

 

Un Anneau pour les gouverner tous, un Anneau pour les trouver, un Anneau pour les amener tous et dans les ténèbres les lier. 

On est reparti pour un second volet d’une saga qui a été saluée par le monde entier. Le Seigneur des anneaux : Les Deux Tours est la suite des histoires de la Communauté de l’Anneau qui, à la fin du premier volet, s’est disloquée en trois. Deux hobbit, Merry et Pipin son kidnappés par des Uruk-hai après avoir assisté à la mort de Boromir, fils de Denethor, intendant du Gondor, terre royale des hommes. Le nain Gimli, l’elfe Legolas et le descendant du roi, Aragorn partent sauver les deux captifs, laissant Frodon et son fidèle jardinier Sam, seuls face à leur destin : détruire l’anneau de pouvoir.

Ce volet est très important car il met en place deux choses élémentaires dans les chroniques de la Terre du Milieu. Déjà, Frodon va se rapprocher un peu plus des terres du Mordor en s’alliant à une créature vil, schizophrène et repoussante, Gollum. Il veut absolument s’approprier son bien le plus précieux, qu’il ne cesse de clamer en tant que tel, son précieux. Qui n’a jamais entendu parler de ce petit monstre ? Gollum est sans aucun doute le personnage le plus intéressant de toute la Terre du milieu, d’un point de vue psychologique. En effet, l’anneau lui a donné une double personnalité, c’est pourquoi il ne cesse de s’exprimer à la troisième personne et parle pour deux.

 

D’un autre côté, on va faire la rencontre d’une nouveau peuple de la Terre du Milieu, qui va s’allier avec Merry et Pipin pour détruire Isengard et le sorcier traître Saroumane, les Ents, peuple de la forêt de Fangorn, ayant pour dirigeant le grand Sylvebarbe (d’ailleurs, c’est l’acteur interprétant Gimli, John Tyes-Davies, qui prête sa voix à cet homme/arbre). Enfin, on rencontre aussi un peuple d’hommes, dans des terres reculées non loin d’Isengard, le Rohan, avec pour roi, Théodène.

C’est le début de la guerre qui va opposer les peuples libres de la Terre du Milieu, à savoir les hommes, les elfes, les nains, les hobbits (et bien d’autres) et les légions ennemis, dirigées par Sauron et son œil maléfique qui, du haut de la tour de Barad-Dûr, voit tout.

 

Une bataille va avoir lieu au gouffre de Helm entres les armées d’Isengard et les hommes du Rohan. C’est le début d’une longue confrontation, qui, contrairement à ce que l’on pourrait penser, n’est pas lassante du tout et c’est au contraire un plaisir de la voir et la revoir. Amateur de scènes épiques, vous allez être servis. En effet, il y a un vrai  plaisir durant cette bataille, c’est la confrontation entre Gimli et Legolas qui ont fait le pari de tuer un maximum d’Uruk-hai. De quoi alléger ce moment qui doit au départ sceller le destin du Rohan.

 

Enfin, quelqu’un que l’on pensait mort fait son retour, Gandalf le Gris qui devient Gandalf le Blanc. Il va apparaître de manière inattendue pour disparaître cinq minutes plus tard. Une chose que je regrette dans le film, Gandalf est assez anecdotique dans cet opus, c’est pourquoi on pas le temps d’admirer la prestation de Ian Mckellen. Cependant, on peut tout de même noter sa meilleure scène, à savoir celle du tout début, où on le voit affronter le Balrog de Morgoth du premier opus, en pleine chute libre. Une scène très bien tournée, avec une excellente musique et un Gandalf au sommet de sa forme.

Un autre petit point faible de cet opus, que j’ai pu constater dans bien des critiques et que je partage, Les Deux Tours se concentre dorénavant sur le monde des hommes et sa lutte contre les forces du mal. C’est pourquoi, le monde de la Terre du Milieu est moins féerique et colorés que le premier opus. Il y a moins d’effets spéciaux, de monstres et de créatures imaginaires. On reste surtout dans un décor médiéval, néo-steampunk, aussi beau soit-il. Les décors sont tout de même de qualité, de même que les costumes, qui ont été inspirés de vraies tenues du Moyen âge.

 

Le film reste tout de même excellent et retranscrit parfaitement bien l’univers de Tolkien. Il reste dans un cadre assez Fantasy, liant les hommes et les créatures extraordinaires dans des batailles et des affrontements à couper le souffle (notamment la bataille entres les Ents et les orcs d’Isengard, et l’affrontement entre les wargs et les hommes).

 

Et une nouvelle fois, je vous invite à regarder la version de longue de cet opus car elle est encore plus importante que la version du premier film.

En conclusion, même si Les Deux Tours n’est pas mon volet préféré, il a le mérite de nous replonger une nouvelle fois en Terre du milieu, à la rencontre de nouveaux personnages et de nouvelles intrigues. La musique est la même, et de nouveaux morceaux se sont crées, tous aussi poignant les uns que les autres. Les effets spéciaux sont toujours aussi beaux et surtout pas trop lourd, même quand il s’agit de la bataille du gouffre de Helm.

En France, ce deuxième volet est celui qui a remporté le plus gros succès au box-office sur les trois films, et il a gagné deux oscars (meilleur son et meilleurs effets visuels) sur six nominations (dont meilleur film). De quoi encourager Jackson pour la réalisation du dernier opus !


Note de Charlie :

La Bande Annonce :

Images du film :

Via les réseaux sociaux :

Ou ici :

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leursauteurs ou ayants droits respectifs.