LE SEIGNEUR DES ANNEAUX - LA COMMUNAUTE DE L'ANNEAU

Titre : Le Seigneur Des Anneaux : La Communauté De L'Anneau

Genre : Fantastique

Titre original : The Lord of the Rings: The Fellowship of the Ring 

Année : 2001

Réalisateur : Peter Jackson

Acteurs : Elijah Wood, Ian Mckellen, Viggo Mortensen, Christopher Lee, Sean Astin, Ian Holm, Sean Bean, John Rhys-Davies...

 

Synopsis :
Le jeune hobbit Frodon Saquet hérite d'un anneau. Il s'agit de l'Anneau Unique, instrument de pouvoir absolu qui permettrait à Sauron, Seigneur des Ténèbres, de régner sur la Terre du Milieu et de réduire en esclavage ses peuples... A moins que Frodon et ses fidèles compagnons ne parviennent à emporter l'Anneau jusqu'en Mordor, lieu où il a été forgé, et à le détruire pour toujours...

Le Seigneur des Anneaux est une trilogie réalisée par Peter Jackson, tournée en une seule année (en 1999 et 2000), dont les sorties se sont étalées sur 3 ans (décembre 2001, 2002, et 2003). Elle est adaptée des trois romans de l’auteur anglais J.R.R Tolkien, connu donc pour deux trilogies, Le Seigneur des Anneaux et Le Hobbit (prequelle de la première saga et qui sortira quelques années plus tard au cinéma, toujours aux commande P.Jackson).

Au départ, l’univers tout entier de la Terre du Milieu n’était que des histoires racontées par Tolkien à ses enfants le soir, avant qu’ils ne dorment. Il décida donc de sortir ses histoires en livre. Ceux-ci furent d’ailleurs très mal reçus à l’époque. On critiquait l’imagination trop débordante de l’auteur. Ce ne sera que vers la fin des années 70 que sortira une première adaptation des deux trilogies en film d’animation. Aucune d’entre elles n’aura été d’ailleurs aboutie.

 

Puis vint le réalisateur Peter Jackson, qui était au départ connu pour réaliser d’excellents films gores (dont Braindead), qui va s’orienter vers le genre Fantasy et transposer les trois tomes du Seigneur des anneaux en film. Encore aujourd’hui, cette trilogie est présentée comme étant la meilleure saga de tous les temps et comme le projet le plus audacieux de toute l’histoire du cinéma (avec Ben-Hur).

La Communauté de l’anneau est le premier volet de la trilogie, qui met en place l’histoire d’un anneau forgé par le seigneur des ténèbres, Sauron, dans la montagne du destin. Après avoir été vaincu par le prince Isildur, la Terre du Milieu fut de nouveau un havre de paix. Malheureusement, l’anneau, toujours de ce monde, passa de propriétaire en propriétaire, et tomba un jour entres les mains d’un hobbit, délicieuse créature de la Comtée, certes peu valeureuse, mais très courageuse. Bilbo Sacquet garda cette anneau une bonne partie de sa vie, puis le légua à son neveu Frodon. Une épopée débute alors pour le jeune hobbit, parti avec une compagnie de 9 personnages (un magicien, 4 hobbits, 2 hommes, un nain et un elfe) pour détruire cet anneau avant que les serviteurs du mal ne se l’approprient.

Une histoire, certes un peu dure à comprendre au début, mais qui nous transporte pendant presque 3 heures dans un univers fantastique de toute beauté, à la rencontre de créatures célèbres dans l’imaginaire collectif et de décors particulièrement somptueux. Cette adaptation remportera d’ailleurs 4 oscars (sur 9 nominations). Il reçu également bien d’autres prix et d’excellentes critiques.

 

En effet, ce premier volet peut paraît assez long au début, car il doit placer le décor et l’histoire, mais je peux vous dire qu’une fois que l’aventure est lancée, on ne décroche plus. La version longue est d’ailleurs excellente, avec des scènes coupées que je trouve importante dans le déroulement de l’action (et que je recommande à tous ceux qui n’ont pas eu encore l’occasion de la voir).

En 1999 débuta le tournage des trois volets, tous tournés en Nouvelle Zélande, en une seule fois (le tournage dura 14 mois), et il eu par la suite, presque un an complet de post-production pour chaque film, afin de travailler tous les effets spéciaux. Ceux-ci sont d’ailleurs d’une qualité inégalée dans le cinéma fantastique.

 

Les acteurs que compose cette communauté sont tous excellents et interagissent bien avec leurs personnages. En effet, des liens se nouent entres eux et le film prend parfois une dimension humoristique non déplaisante (notamment la relation entre l’elfe Legolas et le nain Gimli, issu de deux peuples en froid depuis longtemps). Pour la petite anecdote, tous les acteurs de la Communauté se sont d’ailleurs fait tatouer le chiffre 9 en elfique pour montrer qu’ils ont appartenu à la Communauté de l’anneau (Seul Billy Boyd, l’interprète de Pippin a refusé et c’est sa doublure qui se l’ai fait tatouer).

 

La trilogie a un casting 5 étoiles, avec aux commande Ian Mckellen (déjà connu pour son rôle de Magneto dans la saga X-Men), Chritopher Lee (d’ailleurs, il sera le seul de toute l’équipe du film a avoir eu l’occasion de rencontrer Tolkien en vrai), Elijah Wood, Andy Serkis (qui collaborera une nouvelle fois avec Jackson dans son adaptation de King Kong), Viggo Mortensen, Orlondo Bloom, Sean Bean, Hugo Weaving (connu en tant que Smith dans la trilogie Matrix) Cate Blanchett, et Ian Holm.

Un autre point important du film, outre les effets spéciaux, les décors, et les magnifiques costumes, la musique. La bande son fut entièrement composée par Howard Shore, aux commandes du London Philharmonic Orchestra. Cette BO est d’ailleurs perçue selon beaucoup comme étant la meilleure de tous les temps. En effet, ce registre de musiques épiques donnent une dimension si héroïque au film que cela nous “prend aux tripes” et nous donne la chair de poule.

 

La communauté de l’Anneau de ne comporte encore aucune grande bataille épique, mais on peut, à la place se délecter de l’affrontement entre Gandalf et le Balrog de Morgoth (où l’on entend l’une des citations les plus connus du vocabulaire cinématographique : “Vous ne passerez pas !”), ou encore la course entre la femme elfe Arwen et les cavaliers noirs (aussi appellé Nazgul), ainsi que la combat dans les mines de la Moria. Rien ne peut vous empêcher de passer un agréable moment, sauf les spectateurs voisins qui pourra vous énerver en citant tous les faux-raccords du film. Les décors sont magnifiques (vous pouvez d’ailleurs visiter les maisons des hobbit de la Comtée en Nouvelle Zélande), les personnages intelligents et convaincants, les effets spéciaux excellents et une histoire très bien retranscrit selon le livre de Tolkien.

En conclusion, il me faudrait des jours et des jours pour vous faire une analyse critique complète du film. À la place, je vais finir sur le fait que ce premier volet a reçu un accueil du public vraiment excellent, réunissant presque 900 millions de dollars de recette à travers le monde (pour un budget d’un peu moins de 100 millions), et des critiques très favorable. Un accueil amplement mérité. Encore aujourd’hui, le monde geek puise sont imaginaire l’univers de Peter Jackson et Tolkien. Un univers haut en couleur, avec des personnages attachants, des monstres bien réalisés et des décors impressionnants. Ce premier volet amorce donc une partie de l’histoire. La communauté se dissout dès la fin du premier volet et le deuxième film présente la suite des aventures de la Terre du Milieu.

 

Un beau 6 sur 5 !


Note de Charlie

La Bande Annonce :

Images du film :

Via les réseaux sociaux :

Ou ici :

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.