LE HOBBIT - UN VOYAGE INATTENDU

Titre : Le Hobbit - Un Voyage Inattendu

Genre : Fantastique

Titre original : The Hobbit : An Unexpected Journey

Année : 2012

Réalisateur : Peter Jackson

Acteurs : Ian Mckellen, Hugo Weaving, Andy Serkis, Martin Freeman, Cate Blanchett, Lee Pace, William Kircher, Christopher Lee...

 

Synopsis :
Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible. L'aventure tombe sur lui comme la foudre quand le magicien Gandalf et treize nains barbus viennent lui parler de trésor, d'expédition périlleuse à la Montagne Solitaire gardée par le grand dragon Smaug, car Bilbo partira avec eux ! Il traversera les Terres Solitaires et la forêt de Mirkwood dont il ne faut pas quitter le sentier, sera capturé par les trolls qui se repaissent de chair humaine, entraîné par les gobelins dans les entrailles de la terre, contraint à un concours d'énigmes par le sinistre Gollum, englué dans la toile d'une araignée géante...

Le Hobbit est un roman écrit par J.K.K Tolkien en 1937 (livre jamais vraiment achevé), et qui comte les toutes premières histoires de la Terre du milieu. Ces chroniques seront alors suivies par une autre trilogie, bien connu de tous, Le Seigneur des Anneaux.

En clair, Peter Jackson, le réalisateur de cette trilogie a décidé de continuer sa route en Terre du Milieu en adaptant cette fois, un seul livre en trois films. C’est plutôt bien que ce livre soit adapté en deuxième même si l’histoire se passe avant car on peut ainsi nous dévoilé tant de choses restées dans l’ombre, comme l’avait fait Georges Lucas avec Star Wars, permettant de donner un point final à sa saga en montrant la transformation d’Annakin Skywalker en Dark Vador. Ici, on voit la transformation d’un hobbit gringalet et grincheux en héro.

 

Un challenge de taille, d’autant plus qu’il a dû faire preuve d’imagination pour créer des scènes et terminer le livre avec une fin manquante (le livre en lui-même est terminé, mais pas l’histoire), tout en donnant un lien entre cette histoire et celle du Seigneur des Anneaux. Challenge réussi ?

Le Hobbit met en scène Bilbon Sacquet, oncle du héros de la première trilogie, Frodon Sacquet, qui reçoit un jour la visite d’un magicien, Gandalf le gris. Celui-ci l’embarque un peu malgré lui dans une aventure semé d’embuches, accompagné de 13 nains qui sont en route pour le royaume perdu des nains, Erebor. Là-bas se trouve la Montagne Solitaire, qui fus prise d’assaut par un dragon cracheur de feu, Smaug. Celui-ci l’attaqua pour y voler le trésor qui se trouvait à l’intérieur. Depuis, le dragon gît dans les cavernes d’Erebor, gardant son or pour lui seul. Les nains, veulent reprendre ce qui leur appartient, ainsi qu’une pierre précieuse, l’Arkenstone, donnant à son détenteur le pouvoir de régner.

 

Le premier volet met en place cette rencontre, ainsi que le début des aventures de cette compagnie en route vers la Montagne Solitaire. Ils vont devoir se battre jusqu’au bout pour revenir sur leur territoire, et ce voyage va s’annoncer inattendu pour notre modeste hobbit. En effet, il va faire la rencontre d’un personnage bien connu de tous, toujours aussi fou et schizophrène, Gollum. C’est aussi durant ce voyage qu’il va prendre possession de l’anneau de pouvoir.

 

L’histoire va alors être divisée en trois films, dont les deux premiers sont déjà sortis. Ce premier volet est-il donc à la hauteur de ce que l’on attendait de Jackson après  sa brillante réalisation du Seigneur des Anneaux. Ma réponse : Oui et Non !

Oui car on y retrouve un grand casting, avec des acteurs et des personnages qui nous avaient tant manqué, notamment Ian Holm qui reprend son rôle de Bilbon à 110 ans, Frodon avec Elijah Wood, Gandalf, toujours aussi bien interprété par Ian McKellen, et Andy Serkis avec un rôle qui le sied toujours autant, Gollum.

 

C’est également durant une scène que l’on retrouve trois autres personnages qui nous ont manqué aussi, même si leur apparition est quasi-anecdotique, le seigneur Elrond (Hugo Weaving), Dame Galadriel (Cate Blanchett) et Saroumane (Christopher Lee). Retrouver des personnages cultes est à la fois intriguant et réconfortant, même si certains n’apparaissent pas du tout dans le livre. De toute manière, Jackson s’est appuyé sur le livre mais n’en a pas fait une adaptation exacte car sinon, deux films aurait suffit pour raconter l’histoire.

 

Si on laisse de côté les anciens personnages, les nouveaux sont plutôt intéressants, notamment les nains, aussi attachants soient-ils. Même si certains peuvent paraître inutile, ils ont chacun leur charme et rendent le film bien moins sombre que Le Seigneur des Anneaux.

 

Enfin, les effets spéciaux, sont toujours aussi superbes, alternant les décors somptueux et les effets spéciaux renversant. Je regrette juste que, comparé au Seigneur des Anneaux, il n’y ait plus trop de maquillage pour les personnages et que tout soit surtout de 3D ou de la Motion Capture.

C’est sur le sujet du clair/obscur que je vais donner une autre réponse à ma précédente question, à savoir Non. Voyez-vous, l’idée de Jackson en faisant Le Seigneur des Anneaux, était de rendre le film assez sombre (on voit des morts, du sang, etc.) tout en restant dans une atmosphère féerique et bon enfant. On voit bien ici que Peter J. voulait donner plus de couleurs à cette seconde trilogie et donner comme le donne déjà le livre, une cadre plus chaleureux, plus féerique, moins sombre et glauque. Ce challenge là a été assez mal surmonté car on voit que le film ne sait pas où se placer.

 

Le Hobbit va d’un moment gentil à des moments glauques, donnant à certains quelques sueurs, et le film perd peu à peu de sa crédibilité. C’est pourquoi, ce premier volet n’a pas su faire la part des choses et le style de cette adaptation bascule d’un extrême à l’autre en un rien de temps.

 

Deuxième chose, que l’on pourrait reprocher, c’est la longueur de certaines scènes. Evidemment, adapter un seul livre en trois films est plutôt un gros défi. On se doute qu’il faut rajouter plus de choses et plus de personnages à l’histoire originale pour en faire trois films de 2h30. Mais bon, Jackson aurait dû sur le coup se limiter à deux films. L’un racontant la reprise du territoire et des nains et l’autre la bataille des 5 armées.

En conclusion, Le Hobbit, malgré un succès considérable au box-office mondial, a reçu des critiques assez mitigées. Certains le jugeant trop long, d’autres sans rapport avec Le Seigneur des Anneaux. Mais il ne faut pas oublier que seule l’histoire est en lien avec la précédente trilogie, pas la production et donc, il ne faut pas mélanger les deux.

 

C’est pourquoi, malgré certaines choses qui m’ont troublé, le film est tout de même excellent et j’ai passé un agréable moment en retrouvant un monde que l’on avait perdu de vue pendant près de 9 ans. On retrouve des scènes et des éléments perçu dans Le Seigneur des Anneaux. Il était temps que le Terre du Milieu revienne sur le devant de la scène. Et à en juger au succès commercial qu’il a eu, beaucoup attendait comme moi que ce jour arrive.

En espérant que le deuxième volet soit meilleur que celui-ci…


Note de Charlie

La Bande Annonce :

Images du film :

Via les réseaux sociaux :

Ou ici

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.