THE END

Titre : The End

Genre : Anticipation / Horreur

Titre original : Fin

Année : 2012

Réalisateur : Jorge Torregrossa

Acteurs : Maribel Verdú, Clara Lago, Daniel Grao, Blanca Romero, Antonio Garrido, Carmen Ruiz...

 

Synopsis :
Un groupe d’amis de longue date se retrouve le temps d’un week-end dans un chalet en montagne. Des années se sont écoulées depuis leurs dernières retrouvailles, et pourtant, rien ne semble avoir changé entre eux. Un sombre épisode du passé se cache néanmoins derrière les rires et les anecdotes. Témoins d’un étrange incident, ils se retrouvent soudainement abandonnés à leur sort, sans moyen de communication vers le monde extérieur. Parti chercher de l’aide, le groupe devient de plus en plus restreint, tandis qu’autour de lui, toute vie humaine semble avoir disparu.

Je me méfie toujours des films primés dans les différents festivals de films fantastiques car souvent au final on a de grosses déceptions. Généralement ça sert juste à faire un coup de comm’ et de pub au film et basta. Malgré tout, le film The End de Jorge Torregrossa qui a reçu le prix du jury à Gerardmer en 2012, au vu du synopsis m’a paru pas mal du tout. Au final le film valait-il donc le coup ?


Pour le synopsis, c’est un film d’anticipation où l’on va se retrouver au cœur d’une réunion d’amis d’enfance qui ne s’était pas vu depuis un long moment. En pleine soirée, bien alcoolisée, ils vont être témoins d’un phénomène bizarre dans le ciel, comme une sorte d’énorme lumière qui traverse le ciel telle une météorite. Le lendemain matin, ils vont se rendre compte que les téléphones portables ne fonctionnent plus, idem pour tout appareil électrique et que les batteries des voitures sont à plats !  Mais le pire c’est qu’il y a comme une impression que toute vie semble avoir disparue aux alentours… Paniqués, ils vont se mettre en route pour la ville, mais rapidement ils vont disparaitre les uns après les autres…

Avec The End, il ne faut surtout pas s’attendre à un film apocalyptique rempli d’effets spéciaux et de scènes d’actions à gogo. Non rien de cela ! Dans ce film de Jorge Torregrossa, il va y avoir deux parties bien distinctes.


Lors de la première partie, le réalisateur va nous présenter les différents personnages de manières assez creusées, histoires qu’on puisse bien se les approprier et qu’on puisse s’attacher ou non à eux.

Il va faire en sorte également à ce qu’on arrive à s’identifier à eux et à leurs différents points de vue et situations personnelles… Une partie plutôt agréable où il y règne un climat spécial, une sorte de tension constante. On sent bien qu’il s’est passé quelque chose de spécial entre eux, qu’ils cachent un mystère mais le réalisateur va nous garder ça bien au chaud pour nous le dévoiler dans la seconde partie.


Comme je le disais juste avant, cette partie est vraiment agréables à suivre, en prime, les différents acteurs s’en tirent pas mal et sont crédibles. Certains personnages sont très ambigus et on se demande bien quels secrets cachent-ils !

La seconde partie démarre à partir du moment où le phénomène va se produire dans le ciel, le film va donc aborder le thème de l’anticipation teinté de fantastique. Est-ce la fin du monde ? L’Apocalypse ? La situation reste au départ très interrogative et on va donc suivre les protagonistes et découvrir avec eux au fur et à mesure ce qu’il se passe réellement.


Le point fort de cette partie ce sont les différents lieux choisi, on se retrouve vraiment au milieu de nulle part, c’est comme-ci il ne restait que la nature, qu’elle avait repris ses droits. On va avoir de très beaux décors, le film est vraiment très dépaysant de ce côté-là. Ne vous attendez pas à des scènes de chaos avec des maisons qui brûle, l’anarchie partout… Non Jorge Torregrossa aborde l’apocalypse d’un tout autre point de vue, ici tout a disparu mais sans rien détruire sur son passage, juste en effaçant toute vie en douceur.


Mais le problème c’est qu’il y a tout de même de gros passages à vide et l’ennuie se fait ressentir de temps à autres. De plus certains passages sont justes pas du tout crédible… La scène du lion sur le port entre autres et d’un grand n’importe quoi… 

Autre point pas vraiment terrible, c’est qu’on sait à peu près dans quel ordre les différents protagonistes vont disparaitre et la façon dont s’est mis en scène laisse parfois vraiment à désirer. Ça manque cruellement de suspense et le réalisateur n’arrive pas à installer un climat angoissant. La personne disparait et au final on s’en fout tant c’est mal exploité…


De plus, le réalisateur n’a pas été au bout des choses, trop d’interrogations tuent l’interrogation… Le final est trop bancal et laisse trop la place à l’imagination… Il n’y a pas assez de concret. C’est bien beau de laisser place à notre imagination mais dans ce cas la il faut tout de même un minimum de contenu, là c’est limite le néant tout de même… Même si on arrive à percevoir le message que lance le réalisateur avec sa scène de clôture, ça reste tout de même assez vague… Je pense notamment à l’excellent Under The Skin, il faut continuellement faire preuve de réflexion mais on est tout de même bien aiguiller et ça marche du tonnerre… Ici c’est mi figue mi raisin, ça marche qu’à moitié…

Pour conclure, The End est un film d’anticipation assez original avec une histoire à la base agréable à suivre et à l’interprétation impeccable. Le thème de l’apocalypse est traité de manière vraiment surprenante, on s’attend pas à ça, c’est plutôt malin de la part du réalisateur. Malheureusement, le film peine à installer un climat d’angoisse, par moment le rythme est pénible et le final laisse trop la place à l’interrogation, c’est trop bancal ! Le réalisateur nous laisse sur notre faim.


Note d'Anto

La Bande Annonce :

Images du film :

Via les réseaux sociaux :

Ou ici :

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leursauteurs ou ayants droits respectifs.