SOLITAIRE

Titre : Solitaire

Genre : Horreur

Titre original : Rogue

Année : 2007

Réalisateur : Greg McLean

Acteurs : Michael Vartan, Radha Mitchell, Heather Mitchell, Mia Wasikoska, Sam Worthington, John Jarratt, Stephen Curry

 

Synopsis :

Un écrivain cynique américain part en expédition sur un bateau, avec pour capitaine, une femme de caractère. Direction : l'Australie sauvage, où un crocodile géant terrifie la population...

Critique d'Anto :

 

 

Un an après le plus que sympathique survival Wolf Creek, Greg McLean nous revient avec un nouveau projet, Solitaire. Cette fois exit le tueur psychopathe et bonjour le crocodile avide de chaire fraiche. A la base je n’étais pas spécialement emballé à l’idée de le regarder car le thème du croco tueur est archi usé mais vu les critiques plutôt positive que j’avais entendu par-ci par-là et vu que le réalisateur avait bien gérer son premier long métrage je me suis donc laissé tenter.

Donc le synopsis c’est tout simple… Comme d’habitude un groupe de personnes vont visiter un endroit reculé, ici de l’Australie, afin d’admirer la beauté des paysages (qui il est clair sont magnifique dans ce film) mais ils vont apercevoir une fusée de détresse au loin… Donc la commandante de l’expédition va décider d’aller voir ce qu’il se passe… Manque de bol pour eux, ils vont arriver dans le repère d’un crocodile gigantesque, méga furax que des hommes soient venu empiéter son territoire… Et va donc attaquer le bateau…

Forcément l’histoire sent le réchauffer parce que des crocos tueurs d’humains en mode vénère, avec les Killer Crocodile, Crocodile 1 & 2, Lake Placid, Dinocrocodile, Alerte Au Crocodile et j’en passe on a fait le tour… Mais heureusement, on sent ici, à contrario des la plupart des films que j’ai cité, qu’il y a tout de même une touche de talent !

 

Tout d’abord parce que malgré l’histoire conventionnelle, on reste scotché à l’écran. Comme dans Wolf Creek, ici le réalisateur prend son temps pour nous dévoiler aussi bien les personnages principaux que secondaires.

 

De deux parce qu’en plus de ça le suspense est bien distillé, on ne sait jamais vraiment qui va se faire bouffer. Personnellement j’ai plutôt était étonné par la mort prématuré de certains. Ce qui est un bon point dans ce genre de films. Greg McLean a préféré mettre en avant une ambiance angoissante et stressante plutôt que de voir le crocodile attaquer à tout va.

Et de trois parce que je pense que j’ai jamais vu un crocodile aussi bien réalisé dans ce genre de films ! Le crocodile est plus vrai que nature ! Les effets spéciaux sont franchement incroyables ! D’ailleurs les scènes où le croco attaque sont vraiment impressionnante de réalisme.

 

Le point négatif reste la fin du film qui vient plomber l’ensemble du film… Autant j’ai adoré le film, autant les 10 dernières minutes sont à chier. Une vieille happy-end complètement invraisemblable où au final on se retrouve qu’avec 4 décès (enfin 5 avec le chien, d’ailleurs ridicule cette scène) sur la quinzaine de personnages qui pouvait potentiellement devenir le festin du crocodile…

 

De plus le film fini bien trop brutalement, je m’attendais à quelque chose de bien plus spectaculaire vu les effets spéciaux… Ca fait vraiment fin bâclée rapidement…

Pour conclure, Solitaire est un très bon film par rapport aux nombres incalculables de navets sur le thème des animaux tueurs. Le scénario qui au départ semble banal est au final très intéressant. L’angoisse est omniprésente pendant toute la durée du film, les acteurs sont convaincants et on s’attache rapidement à eux. Malheureusement la fin toute pourrie vient entacher notre appréciation, parce qu’au final, on reste sur notre faim… Avis mitigé mais je vais tout de même mettre 3 étoiles car pour un film de bestioles tueuses, il est clairement sympa.

Note d'Anto


Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.