LE MASQUE DE CIRE

Titre : Le Masque De Cire

Genre : Horreur

Titre Original : M.D.C : Maschera Di Cera

Année : 1997

Réalisateur : Sergio Stivaletti

Acteurs : Daniele Auber, Umberto Balli, Gianni Franco, Gabriella Giorgelli...

 

Synopsis :

En 1913, à Rome, un nouveau musée de cire est ouvert. L'attraction principal de cet établissement est la reconstitution très réaliste d'horribles scènes de meurtre. Un jeune homme fait le pari qu'il peut passer la nuit au sein du musée. Le lendemain matin, celui-ci est retrouvé mort. Peu à peu, le musée attire les foules et des personnes disparaissent. Les statues de cire s'avèrent être de plus en plus étranges...

Drôle de destin que fut celui du film Le Masque De Cire ! Ecrit par Dario Argento pour son compatriote et ami Lucio Fulci, le maître du macabre italien des années 70 et 80, c’est au final le responsable des effets spéciaux Sergio Stivaletti qui va finalement réaliser le film. Pourquoi ? Tout simplement car Fulci décéda quelques mois avant le tournage du film…


D’ailleurs, Le Masque De Cire est la seule réalisation en qualité de long métrage de la part de Stivaletti. Son domaine de prédilection c’est la réalisation des effets spéciaux. Il est notamment responsable des effets spéciaux des films Démons 1&2 de Lamberto Bava et de la quasi totalité des films de Dario Argento.

L’histoire du Masque De Cire est vraiment plaisante et n’est pas sans rappeler un autre film culte des années 80 se déroulant dans un musée de cire : Waxwork. Sauf qu’à part le lieu où se passent les drames, l’histoire est complètement différente.


Le Masque De Cire c’est l’histoire d’une jeune femme qui va être embauchée pour être couturière dans le musée de cire de la ville. Son rôle sera de confectionner les plus beaux costumes pour les statues de cire. Des statues de cires impressionnantes tant elles ressemblent à de véritables êtres humains. Ce qu’elle ignore, c’est que ces fameuses statues sont en réalité des cadavres de personnes, généralement rebuts de la société, que le propriétaire Volkoff et ses partenaires, tuent afin de les transformer en cires…

Personnellement, j’adore le contexte du film. Je trouve que le musée de cire est vraiment un lieu en adéquation totale avec le cinéma horrifique, au même titre que les vieux manoirs et les cirques. Tout simplement parce que ce sont des lieux peu communs, intrigants et fascinants. Les statues de cires sont réellement fascinantes et le fait qu’elles nous ressemblent énormément, donne une sensation de malaise, je trouve cela très angoissant. Alors passer une nuit enfermé dans un musée entier rempli de statues de cire plus réelles les unes que les autres... rien que d’y penser, j’en ai la chaire de poule…


Surtout que dans ce film, les statues représente des reconstitutions de scènes de crimes, c’est un musée de cire un peu spécial dirons-nous.

En plus d’avoir un contexte génial, l’histoire du film l’est tout autant ! Le film se suit vraiment bien, il y a pas de temps mort et on plonge vraiment dans le suspense que nous a concocté Dario Argento. On sent tout de suite sa touche malgré qu’il ne soit pas derrière la caméra. Une histoire rondement menée où l’on va vite comprendre que ses statues sont en réalité des cadavres mais ce qu’y va être passionnant c’est de savoir pourquoi le propriétaire du musée effectue ce macabre rituel.


Surtout que le personnage de Volkoff est vraiment énigmatique, on va nous faire mijoter jusqu’au dénouement final pour enfin comprendre qui il est vraiment et la fin est assez inattendue et réellement sympathique.


De plus, on voit bien que le film était à la base destiné à Fulci, rien que par cette fin étonnante et sans happy end bon marché. Mais bon Stivatelli, même si je trouve qu’il s’en sort particulièrement bien, car ce Masque de Cire s’avère être réellement efficace. Il y manque tout de même la Fulci Touch ! J’imagine même la perle qu’aurait pu être ce film avec la touche glauque et macabre en plus que seul Lucio Fulci arrivait à inculquer dans les films d’horreur….

Les effets spéciaux s’avèrent être vraiment pas mal non plus. Les statues de cire sont très bien réalisées et le film s’avère être assez gore. Notamment lors des scènes où le fameux prof Volkoff prépare ses statues (la scène avec la prostituée est énorme notamment pour l’époque où il a été réalisé).


Il faut également souligner l’ambiance du film qui s’avère être drôlement efficace. La musique d’accompagnement est elle aussi en adéquation.


De plus le film se déroule au début de l’an 1900 et les décors sont vraiment parfaits ! Le réalisateur nous a vraiment bien reconstitué le début de 20ème siècle. Que ce soit les lieux comme les costumes ou accessoires, tout est idéalement respecté ! Mes respects monsieur Stivaletti ! Pourtant j’ai fais très attention aux détails pour essayer de trouver quelques défauts mais il y en a pas ! Bravo.

L’autre gros point fort du film c’est l’acteur Robert Hossein qui incarne le professeur Volkoff ! Il est parfait ! En même temps, son personnage est tellement creusé et intéressant que ça a du lui faciliter la tache ! Plus le film avance et plus on va nous dévoiler sa face sombre et le résultat final est vraiment détonnant ! Franchement Argento a vraiment géré sur ce point car son personnage principal est extra !


Les autres acteurs sont dans l’ensemble convenables mais j’ai aimé la façon dont leurs personnages sont dans l’ensemble développés. Notamment les hommes de mains du professeur, très énigmatiques et inquiétants.

Pour conclure, Le Masque De Cire aurait pu être un véritable chef d’œuvre si Fulci aurait pu le réaliser… C’est le responsable des effets spéciaux qui au final a pris le relais et m’a foi c’est tout de même très bon ! Surtout si on prend en compte que c’était sa première réalisation !

Une histoire prenante, très bien écrite, avec un méchant véritablement top. Un contexte agréable et un musée de cire qui fait froid dans le dos. Des effets gores réussis dans l’ensemble et une fin explosive.

Un bon 4/5 amplement mérité.


Note d'Anto

La Bande Annonce :

Images du film :

Via les réseaux sociaux :

Ou ici :

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2018 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.