LA NURSE

Titre : La Nurse

Genre : Epouvante

Titre original : The Guardian

Année : 1990

Réalisateur : William Friedkin

Acteurs : Dwier Brown, Brad Hall, Jenny Seagrove, Miguel Ferrer

 

Synopsis :

Phil et Kate décident d'engager une nurse à domicile pour garder leur fils Jake dans leur maison à la lisière de la forêt. La jeune Camilla semble parfaitement convenir, mais sa perfection a quelque chose de troublant. Il s'avère en fait que la jeune femme appartient à une secte qui sacrifie les enfants aux arbres...

Reconnu avant tout par son incontournable et cultissime Exorciste, William Friedkin a tout de même réalisé un autre film d’horreur un peu oublié dans sa filmographie, ce qui est fort dommage, j’ai nommé La Nurse !


Dommage car même si il n’a pas la même force que l’Exorciste, même si il parait un peu plus série B… La Nurse n’en demeure pas moins un excellent long métrage !

Si vous vous attendez à slasher avec une nounou psychopathe c’est raté !


Et oui, La Nurse n’est pas du tout un slasher ! C’est un film d’horreur qui s’oriente entre le fantastique et l’épouvante. Mettant en scène, bien entendu, une jeune femme qui garde des enfants et qui va les tuer… Mais ici ce n’est pas réalisé dans la tradition du slasher ! William Friedkin nous réserve autre chose !


Ici, la nounou en question ne tue pas réellement les nourrissons mais en réalité en a besoin pour vivre ! Elle doit donner en offrande les nourrissons, de moins de 4 mois, à un arbre afin de garder sa jeunesse éternelle. C’est dans ce contexte que notre fameuse nounou, prénommée Camilla, va entrer dans la vie d’une jeune couple, récemment parents... Au départ, courtoise et minutieuse, la nounou va finir par devenir étrange et vraiment très, trop proche du nourrisson… Ça va être le début du cauchemar pour les parents…

Alors j’avoue avoir été totalement surpris par l’histoire du film, car honnêtement, je m’attendais vraiment à un slasher classique avec une nounou psycho qui tue les parents pour avoir droit de materner ou une histoire du genre… Au final, je suis bien content que La Nurse en soit totalement différent !


Le déroulement du film est vraiment passionnant, on est dans un film d’épouvante surfant également dans le fantastique avec une touche de mysticisme vraiment bienvenu. Cette ambiance mystique qui règne pendant tout le film nous emporte totalement dans le cauchemar que vivent les pauvres parents. 


Surtout qu’en prime, le réalisateur nous a vraiment choisi une excellente actrice pour endosser le rôle particulier et complexe qu’est le personnage de la nurse, Camellia. L’actrice Jenny Seagrove crève l’écran par son charisme et son côté obscur. Elle est réellement déstabilisante car on s’accroche à son personnage tant il est bien développé, tout en sachant qu’au fond c’est un monstre et qu’elle tue des nourrissons à des fonds personnels, puisqu’ils lui rendent par leurs sangs purs, l’immortalité…

Les autres acteurs s’en tirent également bien, notamment le couple D. Brown/C.Lowell, duo sympathique. J’ai été étonné de voir qu’un réel nourrisson a été utilisé pour jouer dans le film. Au moins ça a le don de donner une certaine crédibilité au film ! On a vraiment l’impression d’assister au drame.


Les lieux sont, de plus extrêmes bien choisis ! Notamment cette forêt hostile où réside le fameux arbre mangeur de gosses… Sorte de forêt maudite, tout droit sorti de nos cauchemars d’enfance, avec aucune issue et une ambiance qui vous hérisse les poils des bras…


L’autre point que j’ai particulièrement apprécie, c’est la façon dont l’intrigue prend place ! Quel film captivant ! On en perd pas une minute tant l’intérêt du film va crescendo ! En plus les différentes scènes d’angoisses sont bien distillées et on sent l’amour qu’à William Friedkin à être derrière la caméra ! On a quelques séquences magnifiquement tournées dont celle avec les coyotes. En plus, il arrive à nous envoyer une ambiance virant dans le gothique par moment, c’est particulièrement réussi.

N’oublions pas de rajouter qu’en plus, La Nurse s’avère être un film ne se refusant rien ! Je veux dire par là qu’on a droit à pas mal de scènes bien gores ! Tête déchiquetée en gros plan, empalement, découpages de membres…. Ça gicle pas mal le sang ! D’ailleurs le final avec le sang à profusion rappel directement les délires gore de Braindead et Evil Dead ! Ah ça j’aime ce genre de final ! Et je pense que c’est du à ce final gore, prouvant donc que La Nurse tire vers la série B, que finalement, il soit moins reconnu que l’Exorciste.


Et comme pour l’Exorciste, William Friedkin nous a choisi une bande son adéquate. Vraiment une très bonne musique, bien oppressante et en cohérence totale avec l’esprit ésotérique que nous envoie tout le long du film ce talentueux réalisateur.

Pour conclure, La Nurse est peu connu dans la filmographie de William Friedkin et mérite amplement qu’on en parle ! Un film variant entre le fantastique, l’épouvante, le mysticisme et le gore. Le tout accompagné d’une excellente mise en scène et à une nurse tout bonnement flippante. L’ambiance est de surcroit vraiment réussie dans le genre dark et le film s’avère être vraiment original !

Un film réussi que je conseil fortement si vous l’avez jamais vu.


Note d'Anto

La Bande Annonce :

Via les réseaux sociaux :

Ou ici :

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leursauteurs ou ayants droits respectifs.