HALLOWEEN 7 - 20 ANS APRES

Titre : Halloween 7 - 20 Ans Après

Genre : Slasher

Titre original : Halloween H20 - Twenty Years Later

Année : 1998

Réalisateur : Steve Miner

Acteurs : Michelle Williams, Ll Cool J, Adam Arkin, Jamie Lee Curtis

 

Synopsis :

20 ans après, le souvenir des massacres perpétrés par son frère Michael Myers hante encore les rêves de Laurie, surtout à l'approche d'Halloween, que son fils John et ses copains ont décidé de fêter dans un collège désaffecté. Bien mal leur en prend puisque, pour retrouver sa soeur et s'en débarrasser, Mike a recommencé à assassiner...

Critique de Charlie :

 


Jamie Lee Curtis fait son grand retour dans la saga Halloween. A-t-elle bien fait de revenir, ou aurait- elle dû s’en arrêter là ? En tout cas, cet opus reste de loin mon préféré.

 

Avouons-le, Jamie Lee Curtis était et reste une icône du cinéma d’horreur. C’est aussi grâce à elle qu’Halloween 7 a pu naître. En effet, elle est l’origine du scénario et a acceptée de reprendre une nouvelle fois le rôle de Laurie Strode. On l’a croyait morte dans un accident de voiture, et la voilà réapparue. Dans le film, elle avoue s’être fait mourir. Elle est donc devenue une directrice d’un internat privée. Divorcée, un amant, un fils qui ne l’écoute pas, et un demi-frère un peu psychopathe sur les bords, magnifique famille, non ?

Ce dernier va retrouver sa trace, persuadait qu’elle est toujours en vie. La fête d’Halloween approche. Le fils de Laurie prépare une soirée avec ses amis. Scénario typique des films d’horreur, une soirée entres jeunes qui tourne en cauchemar, quand un tueur s’invite.

 

Mais ce qui fait le charme de cet opus n’est pas le scénario.J’ai longtemps dénoncé un manque croissant de suspense dans les opus précédent. Manque de surprise, de sons et musiques évocatrices et angoissantes, ou alors, les scènes de surprises sont du vu et du revu. Pourtant, la scène des toilettes au début du film est assez effrayante. J’avoue, mon sang n’a fait qu’un tour. Je vous laisse découvrir, pas de spoile pour cette fois-ci !

 

Enfin bref, le film continu dans des histoires de familles et d’adolescents en mal de sensations fortes. Le film se perd dans les méandres de la vie étudiante et perd de son rythme et de sa logique. On regarde les feux de l’amour ou Halloween ? J’ai tout de même noté une excellente scène, qui fait réfléchir le spectateur sur la notion de bien et de mal : l’anthologie du monstre et de sa rédemption (avec Mister Hyde et Docteur Jekyll).

Mais quand Michael s’introduit dans l’internat, le film reprend son cours (Enfin !). Et là, l’action démarre également. Contrairement aux opus précédents, le film met en scène une sorte de bataille finale entre le demi-frère et la demi-sœur. Une scène vraiment très réussie. Une course à l’homme dans l’école. On ne s’ennuie pas une seconde et le film prend un rythme plus soutenu. Les scènes qui suivent vont en crescendo jusqu’au coup final. Le suspense se fait bien plus présent, l’action aussi. Michael semble avoir repris du poil de la bête.

 

Malheureusement, Jamie ne criera plus comme elle le faisait si bien dans Halloween 1 et 2. C’est bien dommage, car c’est un peu pour cela que l’on aimait dans ce rôle. Mais bon, on voit que l’actrice a voulu donner une version “remasterisée” de Laurie Strode. En général, dans le cinéma, quand on transforme un personnage apprécié, ça donne toujours quelques chose de mauvais. Mais là, Laurie n’est plus la victime, mais la combattante (note d’humour : enfin elle comprend qu’attaquer avec une hache, c’est mieux qu’avec un cintre de son placard). Un combat s’est engagé pour la vie (ou la mort).

 

La fin du film semble annoncer, non pas une suite, mais plutôt un final de la saga. Un final, certes rapide mais simple et claire. Bon, il faut l’avouer, la fin du film est un peu rapide, mais pas incohérente (contrairement à l’opus 6).

Sorti en 1995, Halloween : 20 après il revient, amorce un retour du tueur au masque blanc. Un excellent retour, de même que d’excellents retrouvailles avec Laurie Strode (et Jamie Lee Curtis). Donald Pleasence a quitté notre monde et ne le verra donc plus dans le rôle du docteur Sam Loomis. Mais on ne s’en fait pas. Le retour de cette icone du cinéma d’horreur fait passer la pilule. Le film aurait pu être excellent, s’il n’y avait pas eu ces longs moments dans l’internat. Scène dont on aurait pu faire une ellipse facile. Pourtant, il reste un très bon film à regarder, notamment l’affrontement final.

Note de Charlie

Note d'Anto


Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leursauteurs ou ayants droits respectifs.