GINGER SNAPS

Titre : Ginger Snaps

Genre : Horreur

Titre Original : Ginger Snaps

Année : 2000

Réalisateur : John Fawcett

Acteurs : Emily Perkins, Katharine Isabelle, Kris Lemche...

 

Synopsis :

Ginger et Brigitte sont deux sœurs jumelles inséparables. Une nuit, alors qu'elles se promènent dans le parc, elles constatent quelque chose d'anormal. L'endroit est trop silencieux et il y règne une atmosphère malsaine. Elles s'enfuient en courant, mais une bête, surgie de nulle part, griffe le dos de Ginger...

Certainement l’un des mythes les plus exploités dans le cinéma de genre, le Loup-garou fascine toujours autant. Chaque année on a droit à un certains nombres de films ou téléfilms traitant le sujet ! Il est vrai que dans la plupart des cas, c’est du copié-collé en moins bien des films cultes tels Hurlements ou Le Loup-Garou De Londres mais de temps à autres, certains, sortent des sentiers battus et donnent un nouveau souffle à la lycanthropie.

 

C’est ce qu’à réussi à faire John Fawcett en nous réalisant Ginger Snaps !

 

Car oui Ginger Snaps c’est avant tout un film d’horreur mettant en scène l’histoire d’un loup-garou mais pas tout à fait comme les autres.

 

Ici c’est l’histoire de deux sœurs écorchées vives, Ginger l’ainée et Brigitte la cadette, en plein mal de l’adolescence, elles sont rejetées par leurs camarades de classe. Dès l’intro, d’une morbidité profonde, en partie du à cette mélodie somptueusement glauque, le réalisateur nous montre le désarroi total dans lequel se trouve nos deux héroïnes, elles sont fascinées par la mort et réalisent un exposé mettant en scène leurs propres morts dans diverses situations, plus morbide les unes que les autres… Et nous voila lancé dans Ginger Snaps…

Ce qu’il y a de plaisant dans ce film c’est qu’on s’attache fort rapidement aux deux sœurs tant elles sont énigmatiques mais en même temps sympathiques. On suit leurs péripéties de lycéennes boucs-émissaires jusqu’à ce que le film prenne une tournure assez dramatique.

Un soir de pleine lune, la sœur ainée, Ginger, en voulant faire une mauvaise blague à leur pire ennemie, Trina Sinclair, va se faire attaquer par une bête sauvage qui va l’entrainer dans les bois et la mutiler férocement… Bien entendu cette bête n’est autre qu’un loup-garou et en survivant à ses blessures, qui vont très vite cicatriser, Ginger va peu à peu se métamorphoser !


Et encore une fois John Fawcett va frapper fort car pour une fois, on va suivre la lente descente aux enfers de la jeune femme.

On va la suivre dans sa transformation que ce soit sur le plan physique bien-sûr mais également sur le plan moral. Car plus Ginger va ressembler au loup, plus son caractère va s’affirmer et son appétit sexuel et de viande fraîche se débrider...

Mais c’est sans oublier que sa petite sœur Brigitte est là et va tout faire pour essayer de sauver sa sœur… Elle va s’associer au petit dealer du coin car il détient une plante qui dans un sérum pourrait stopper la transformation de Ginger... 

On soulignera donc de ce film l’originalité du scénario qui malgré que ce soit un film sur la lycanthropie à des similitudes avec « La Mouche » de Cronenberg et « Moi Zombie Chronique De La Douleur » de Parkinson.

C’est dans la même lignée, le réalisateur préfère développer les différents problèmes liés à la transformation physique et morale du protagoniste plutôt que de le voir se transformer d’un coup puis enchaîner meurtres sur meurtres comme c’est le cas dans la majorité des films de lycanthropie… Et c’est ce qui fait la force de ce film.

Il faut également souligner l’importance du jeu des acteurs ! Katharine Isabelle (Ginger) est excellente et que dire d’Emily Perkins, (souvenez-vous, c’était la petite gamine aux couettes dans « Il est Revenu »), elle tient son rôle à la perfection et va même limite nous mettre la larme à l’œil à la fin du film.

 

Une fin vraiment bouleversante avec une musique tellement glauque et triste qu’elle nous met la chair de poule !

Un grand bravo aussi à Michael Shields pour sa bande originale qui est tout bonnement excellente !

Pour conclure, Ginger Snaps est un film original avec des personnages très attachants et avec des caractères assez intriguant qu’on va suivre avec intérêt. Un film qui va finir comme il a débuté, dans une ambiance mélancolique et glauque, accompagné d’une magistrale bande son donnant la chaire de poule.

 

Le film passe très vite, il y a pas de temps mort. Dommage que certains effets spéciaux soit un peu loupé, notamment lors que la transformation finale de Ginger, le loup ressemble plus à un gros sanglier…

 

Va s’en suivre, une suite qui était obligatoire vu la fin de ce premier métrage où on retrouvera donc Brigitte. Il existe également une préquelle, sympathique.

 

Ce premier volet est tout même bien au dessus des 2 autres volets, reste que Ginger Snaps est une sympathique trilogie.

Pour plus d'informations, nous avons également concocté un dossier sur Brigitte Fitzgerald


Note d'Anto

La Bande Annonce :

Images du film :

Via les réseaux sociaux :

Ou ici :

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.