FEAR OF THE DARK

Titre : Fear Of The Dark

Genre : Epouvante

Titre Original : Fear Of The Dark

Année : 2003

Réalisateur : K.c. Bascombe

Acteurs : Kevin Zegers, Jesse James, Linda Purl, Rachel Skarsten, Charles Powell

 

Synopsis :

Le jeune Ryan Billings, 12 ans, a une phobie du noir. Son frère Dan croit que Ryan cherche juste à attirer l'attention. Leurs parents s'absentent pour une soirée et Dan promet de veiller sur son frère. Un violent orage provoque une coupure de courant, plongeant la maison dans les ténèbres. Pour Ryan, c'est un signe : une force maléfique va s'attaquer à eux. Devant les évènements étranges qui se passent, Dan commence à croire que son frère a de bonnes raisons de craindre l'obscurité...

Achluophobie : Peur du noir, répandue chez les enfants, plus spécifiquement chez les adultes. Peut être un peur de l’obscurité, de la couleur noire elle-même, ou une peur des dangers possibles ou imaginés cachés dans le noir.

Fear of the Dark est un film réalisé en 2003, qui fut accompagné par la sortie de deux autres films (Le peuple des ténèbres (2002) et Nuits de terreur (2003)) qui traitent de la même phobie. Un peur bien connu de tous, ressenti surtout lorsque l’on est enfant, la peur du noir et de l’obscurité.


Ce film introduit donc cette célèbre phobie par un jeune homme de 12 ans, qui a une peur bleue du noir (sans mauvais jeu de mots) suite à un événement sinistre qui lui laissa des séquelles physiques et psychologiques.

Le cadre et l’histoire en elle-même est tout simplement basique. Deux jeunes sont chez eux, seuls, les parents sont sortis. Il y a un orage et les lumières s’éteignent subitement. Malheureusement pour le grand frère, son cadet a vraiment peur du noir et ses crises de panique répétitives ne font qu’empirer.


L’intrigue est plutôt bien placée. On voit le jeune Ryan quand il est enfant et l’on comprend aussitôt pourquoi il a peur du noir. Puis on rencontre sa famille et les deux frères se retrouvent enfin seuls. Le développement du film se fait dans les règles de l’art. On commence par des petits bruits, des objets qui se déplacent, des télévisions qui changent de chaînes toutes seules, des ombres menaçantes et enfin, les lumières s’éteignent.

On s’imprègne plutôt bien de l’ambiance glauque qui réside dans cette grande maison. Le suspense est vraiment bien maintenu avec de longs moments dans l’obscurité, dans le silence avec le seul bruit de la pluie qui s’abat sur la maison.


On peut également s’identifier au jeune homme qui tente de fuir au mieux l’obscurité avec des veilleuses et une armure très lumineuse et assez ridicule. Même si cette thématique du cinéma est du vu et du revu, ce film, même si il n’ajoute rien de plus dans le cinéma d’horreur, nous fait passer une heure et demi vraiment divertissante et parfais un peu effrayante. En gros, c’est un film qui fait peur.

Outre l’atmosphère pesante, il en faut plus pour faire un bon film de fantôme. Il faut que l’apparition, le quidam, l’ectoplasme ou le monstre en question soit effrayant pour donner à la fois du suspense au film, mais surtout une crédibilité. Si celui-ci n’est pas effrayant, le film se tourne involontairement dans le ridicule et le dénouement attendu, qui semblait bien parti, vire au grotesque.


Dans le cas de Fear of the Dark, le fantôme est excellent. L’acteur, inconnu de tous, joue bien son rôle et son style vestimentaire bien particulier lui donne de l’élégance. Une sombre élégance avec un manteau long noir, un pantalon en cuir, des bottes et un chapeau.

Sa première apparition (dans un placard) nous met dans le ton et quand il se découvre en entier (sous fond sonore dynamique de métal), on comprend à qui les deux frères ont à faire. D’autres apparitions font leur venue dans le dénouement final, selon les peur des protagonistes (des rottweiler, des milliers de cloportes assez mal fait en terme d’effets spéciaux, une vieille grand mère).


Tout cet amalgame de d’esprits frappeurs n’est pas de taille face au fantôme principal à la bouche scalpée et aux yeux noirs.

En conclusion, Fear of the dark est un bon film d’épouvante (mais pas excellent non plus). Lire le synopsis peut nous empêcher de le voir, pensant que l’on va s’attendre à un banal film de fantôme sans saveurs ni frayeurs. Eh bien ce n’est pas le cas et ce film mérite une bonne place dans le genre cinématographique de l’horreur.

Avec un casting nouveau et peu connu (hors mis peut être Kevin Zegers), ce film trace sa route dans une ambiance pesante, nous ramenant à l’une des plus grandes phobies que connaissent l’homme. Le noir et l’obscurité.


Note de Charlie

La Bande Annonce :

Via les réseaux sociaux :

Ou ici :

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.