DARK FLOORS

Dark Floors de Pete Riski - 2008 / Horreur - Epouvante

Titre : Dark Floors

Genre : Horreur

Titre Original : Punainen Liitu

Année : 2008

Réalisateurs : Pete Riski & Alan Smithee

Acteurs : Skye Bennett, Noah Huntley, Dominique McElligott, Ronald Pickup, William Hope...

Durée : 1h25

 

Synopsis :

Concerné pour la santé autiste de sa fille, le père voit un déplacement de l’hôpital par la force comme seule option. Une panne d’ascenseur empêche une sortie douce et les rend emprisonnés avec d’autres. Pourtant l’incident est seulement le commencement d’une descente dans le cauchemar. Pendant que les portes s’ouvrent l’hôpital semble mystérieusement abandonné. Quand des corps mutilés sont trouvés, les créatures à partir d’un monde foncé commencent une attaque effrayante. Il apparaît bientôt clairement que la survie du groupe peut se reposer seulement sur la petite fille.

 

Depuis ma mésentente que vous avez certainement aperçu avec le film Morse, j’étais vraiment en guerre contre les films d’horreur du nord. On me proposa alors un nouveau film, islando-finlandais, sortis en 2008 et dans la longue lignée des films d’horreur qui se passent dans un hôpital désaffecté. Un peu réticent au départ, j’ai pu voir qu’un groupe de heavy métal était présent dans la bande-son et dans le casting. Étant un fan de ce style de musique, je me suis forcé, mais qu’en est-il vraiment ?

Dark Floors de Pete Riski - 2008 / Horreur - Epouvante

Le synopsis est aussi basique que cela. Des inconnus se retrouvent piégés hors de la portée du temps et de l’espace dans un hôpital, sans âme qui vive. Ce groupe est composé d’une petite fille handicapée autiste un peu bizarre (je le dis et je le re-dis : qu’est-ce que vous avez avec les gosses pour vouloir en mettre partout ?!) et des gens très inutiles à l’intrigue.


Donc, on peut résumer le synopsis assez vite. L’ambiance générale du film est un tantinet glauque, mais il ne faut pas exagérer non plus. Les décors d’hôpitaux désaffectés sont bien connus dans l’horreur maintenant, mais ils ont toujours un bon pouvoir de suggestion sur nous. Cela suffit-il à satisfaire notre curiosité ?

Dark Floors de Pete Riski - 2008 / Horreur - Epouvante

Au fil du film, vous allez voir évoluer tout ce petit monde, pourchassé par des monstres horribles (rappelant parfois Predator) et pourtant, ces étranges personnages existent bel et bien. En effet, vous les avez peut-être aperçu durant l’Eurovision en 2006, ils font partie d’un groupe de musique métal finlandais, Lordi. Leurs costumes et maquillages que l’on voit dans le film le sont également durant leurs concerts.


On peut déjà dire que, malgré les maquillages pertinents des méchants, qui sont au final pas très méchants, on est un peu déçu de voir que le film n’aura pas déboursé un centime dans la réalisation du maquillage. Eh oui, ils ont trouvé des gens déjà déguisés dans la vie, on leur donne une pancarte “méchant pas beau” et ont les intègrent à ce film. À savoir pour votre vie future : vivez déguisé, un mauvais producteur fera sans doute appel à vous pour un rôle !

Dark Floors de Pete Riski - 2008 / Horreur - Epouvante

Au delà de ce casting moyen, les personnages sont tout aussi stupides, de par leur réactions inutiles, leur charisme quasi-misérable. Une chaussette sale aurait plus de talent à revendre que les protagonistes. Aucun cri, aucun effroi dans leurs yeux, juste de l’impassibilité. Et la petite fille autiste aurait pu sauver le film, mais non... Le manque de budget se fait sentir également dans les effets spéciaux, mais aussi par un scénario qui tourne en rond. Il ne sait pas où aller, il rabâche les mêmes choses tout du long et le même suspense. 


On est pas intrigué par l’histoire, ils ne développent pas la psychologie des personnages, le groupe Lordi ne sert à rien dans le film (à part peut être pour la bande-son, et encore...) on a aucun moment réel effrayant, aucune tension, ni aucun suspense.

Pour résumé tout cela en 4 mots : ce film est PLAT !

Dark Floors de Pete Riski - 2008 / Horreur - Epouvante

En conclusion, je suis toujours en guerre contre les films d’horreur du nord car apparemment, les réalisateurs nordiques préfèrent faire dans la mièvrerie plutôt que le suspense. Il n’y a aucun suspense, aucune goutte de sang, pas assez de mort, pas de quoi avoir peur, pas de quoi en faire un film. Tout comme Morse, le film se passe, lentement, et à la fin, on a juste envie de sortir boire un verre pour oublier cet instant d’oubli, ce moment d’égarement. Donc, à ne pas voir si vous aimez les films d’horreur.

Note : 0,5/5 donc arrondie à 1.


Note de Charlie

La Bande Annonce :


Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leursauteurs ou ayants droits respectifs.