"Permet de faire des recherches précises sur le site en toute simplicité en tapant des mots-clés!"

Notre page Facebook

Notre chaîne Youtube


CARRIE - LA VENGEANCE

Carrie - La Vengeance de Kimberley Peirce - 2013 / Horreur

Titre : Carrie - La Vengeance

Genre : Horreur

Titre original : Carrie

Année : 2013

Réalisateur : Kimberly Peirce

Acteurs : Chloë Grace Moretz, Julianne Moore, Alex Russell, Gabriella Wilde, Ansel Elgort...

 

Synopsis :
Tourmentée par une mère névrosée et tyrannique, la vie n'est pas rose pour Carrie. D'autant plus qu'elle est la tête de turc des filles du collège. Elle ne fait que subir et ne peut rendre les coups, jusqu'à ce qu'elle se découvre un étrange pouvoir surnaturel...

En cette dernière décennie dans le monde du septième art, nous avons pu assister à une avalanche de remakes et de reboots. Le cinéma d'horreur s'est vu mitraillé de réadaptations de bons vieux classiques tous aussi mauvais les uns que les autres. Massacre à la tronçonneuse en 2003, Vendredi 13 en 2009, Les Griffes de la nuit en 2010 et j'en passe... Et c'est dans cette mode de « détruisons nos classiques » que sort en 2013 le remake de Carrie au bal du diable, film réalisé par Brian de Palma en 1976.


Aujourd'hui, c'est Kimberly Peirce qui reprend le flambeau avec la jeune Chloë Grace Moretz dans le rôle de Carrie, et Julianne Moore dans celui de sa mère. Et il est clair qu'avec la fâcheuse tendance du remake chez les réalisateurs, on part plutôt pessimiste en regardant cette nouvelle interprétation.

Carrie - La Vengeance de Kimberley Peirce - 2013 / Horreur

Dès les premières scènes, on voit que le film reste dans l'esprit de l'original de 1976, avec une scène d'intro très réussie offrant une esthétique soignée et parfaitement adaptée. De plus, il est bon de noter que l'ambiance est moins étouffante dans cette version. Elle donne un côté plus tout public que l'ancienne, en ce qui concerne le début. En revanche, on met du temps à apprécier Chloë Moretz comme Carrie, car elle n'est pas vraiment convaincante dès le commencement, et ce n'est qu'en s'attachant à elle par la suite que l'on découvrira une bonne interprétation malgré tout.


Le jeu des acteurs est pour la plupart assez bon, surtout celui de Julianne Moore qui incarne une mère bigote et dégénérée avec brio. Chloë Moretz sera quelquefois un peu trop dans le surjeu, mais rien d'alarmant non plus. Mais tous les acteurs nous offrent un jeu à l'américaine, presque basique, qui est du au changement d'époque car oui, le film a connu une véritable modernisation depuis l'original.

Carrie - La Vengeance de Kimberley Peirce - 2013 / Horreur

En effet, on sent bien que Carrie la vengeance a voulu s'immerger dans le contexte moderne actuel (internet, téléphones portables, look des personnages...). Cette modernisation est bien présente avec le groupe de méchantes jeunes filles, toujours aussi énervantes qu'en 1976 d'ailleurs, mais qui en plus de ça ressemblent quasiment toutes à des petites poufs de feuilletons américains que le voit une chaîne sur deux. D'un côté, c'est assez compréhensible, on n'allait pas avoir le même beau gosse qui inviterait Carrie au bal, lui et sa choucroute blonde sur le crâne. Autres temps, autres mœurs. Mais j'avoue que c'est un peu dommage de se croire dans Gossip Girl en regardant Carrie.


Sinon, l'avantage est que le film traîne beaucoup moins en longueur que comme on avait l'habitude de faire dans les années 70, et ça, c'est vraiment un bon point.

Carrie - La Vengeance de Kimberley Peirce - 2013 / Horreur

La musique est quant à elle aussi bien choisie, et va très bien avec l'intérieur de la maison qui est toujours aussi sinistre. D'ailleurs les seules scènes pouvant faire un peu peur sont celles dans la maison. Sinon, il ne s'agit que d'un divertissement agrémenté d'une petite pointe horrifique.


Le film est également fort pour un autre point : il soulève de lourdes problématiques de la psychanalyse. Alors oui, beaucoup diront qu'on se fout de ça dans un film d'horreur, mais des thèmes comme l'oppression maternelle, l'enfant soumis, le surmoi et bien d'autres ne sont pas assez exploités dans le cinéma d'épouvante, et sont de bonnes idées pour construire un scénario intéressant dans les films du genre. Carrie la vengeance, tout comme Carrie au bal du diable, se servent très bien de ce genre de thèmes.


Le film est dans l'ensemble assez accrocheur, et nous donne envie de regarder jusqu'à la célèbre scène de fin du bal. En parlant de la fin, il fallait bien sûr s'attendre à des effets spéciaux et une mise en scène de notre époque. Mais outre l'explosion de la station service, on est heureusement pas tombés dans la tendance des films à catastrophe. En revanche, la réalisatrice s'est senti obligée de repasser trois fois la scène où Carrie se prend le sang sur elle, surtout que cette scène est assez mal faite en sachant des moyens qu'on dispose de nos jours.

Carrie - La Vengeance de Kimberley Peirce - 2013 / Horreur

Ainsi, Carrie la vengeance n'est ni plus ni moins qu'un énième remake de film d'horreur comme on en voit tout le temps en ce moment. Cela dit, il ne déshonore pas non plus l'original, mais il ne se démarque pas assez et fait trop office de copie à celui-ci. Il ne massacre pas non plus le livre de Stephen King, et reste une adaptation abordable pour notre époque.


D'habitude, les remakes reprennent des anciens films qui appartiennent à une période révolue, car, de nos jours, il ne s'agit plus de faire peur avec un tueur fou au masque de hockey ou un malade mental armé de sa tronçonneuse, surtout avec nos moyens actuels, on aime juste revoir ces bons classiques qui ont longtemps fait peur. Mais Carrie la vengeance s'adapte assez bien à notre époque, sans être non plus une vraie révélation. A voir au moins une fois si l'on aime le livre et le film original.


Note de Romain

La Bande Annonce :

Images du film :


© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2017 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.