BLAIR WITCH (2016)

Blair Witch de Adam Wingard - 2016 / Horreur

Titre : Blair Witch

Genre : Horreur

Titre Original : Blair Witch

Titre Alternatif : The Woods

Année : 2016

Réalisateur : Adam Wingard

Durée : 1h30

 

Synopsis :

James et un groupe d'amis décident de s'aventurer dans la forêt de Black Hills dans le Maryland, afin d'élucider les mystères autour de la disparition en 1994 de sa sœur, que beaucoup croient liée à la légende de Blair Witch. Au départ, les jeunes étudiants s'estiment chanceux en tombant sur deux personnes de la région qui leur proposent de les guider à travers les bois sombres et sinueux. Mais tandis qu'ils s'enfoncent dans la nuit, le groupe est assailli par une présence menaçante. Peu à peu, ils commencent à comprendre que la légende est bien réelle et bien plus terrifiante que ce qu'ils pouvaient imaginer...

Casting :

17 ans après la sortie de l’étonnant Projet Blair Witch, le réalisateur de You’re Next nous faisait la surprise de sortir une suite ! Il a attendu quelques jours avant la sortie de son film pour dévoiler son véritable titre : BLAIR WITCH. Oui car avant sa sortie, le titre de ce film était The Woods et nous ne savions pas du tout que ce serait une suite au film culte de 1999.

 

Un contre pied qui fait plaisir car inattendu et de plus, le résultat de ce Blair Witch version 2016 est pas mal du tout. Le réalisateur a gardé l’essentiel : réussir à faire peur avec pas grand-chose ! La Blair Witch Touch en quelque sorte !

Blair Witch (2016)

Dans cette suite on va retrouver un jeune homme du nom de James. Ce dernier n’est autre que le petit frère d’Heather, la fameuse jeune femme qui a disparue dans le bois du nord de Burkittsville en 1999…. En regardant en boucle les vidéos qui tournent sur Youtube, il a cru apercevoir sa sœur dans une des vidéos… Il lui en fallait pas plus pour décider d’aller à son tour dans les bois pour tenter de retrouver sa grande sœur.

Accompagné de 3 amis et équipé de caméras et derniers objets high tech (drone, talkie-walkie), il compte bien percer le mystère de Blair et retrouver la fameuse maison abandonnée où la caméra de sa sœur c’est brusquement arrêtée.

Blair Witch (2016)

Honnêtement, ça m’a personnellement fait plaisir de retrouver le bon vieux bois de Burkittsville et la fameuse légende de la sorcière de Blair. Ça faisait tellement longtemps que j’avais l’impression de faire un retour dans le passé, à la fin des années 90.

 

En conséquence, j’ai plongé immédiatement dans l’ambiance du film d’Adam Wingard et j’ai de suite accroché aux différents personnages. Rien de mieux pour être en condition pour redécouvrir cette fameuse forêt qui semble sans fin.

 

Premier bon point : l’ambiance est exquise et on y retrouve bien la petit touche d’hystérie qui faisait la grande force du film original. Une nouvelle fois, nous avons une sensation de claustrophobie constante à cause de cette forêt. Elle nous donne une véritable sensation d’étouffement et de mal être constant. J’ai vraiment était absorbé par l’ambiance. Aussi, la sensation d’inquiétude permanente a bien joué avec mes nerfs tout le long du film.

Blair Witch (2016)

Une nouvelle fois, il y a très peu d’effets numériques, tout ou quasiment tout est dans la suggestion et les effets sonores. Le stress nous envahit, nous voyons ce qu’il se passe à outrance est c’est très bien car à ça permet à notre imagination de travailler pendant tout le métrage et ça moi j’adore ça !

 

Dans cette version 2016, le réalisateur a choisi de filmer en couleur. Pourquoi pas, surtout qu’à notre époque, avec la technologie que nous avons, il est clair que ça parait logique que les protagonistes filment ce qu’il se passe avec des caméras en couleur.  Ça n’en demeure pas mois aussi saisissant que dans l’opus original.

 

Aussi cette nouvelle moulure va aller crescendo dans les scènes paranormales et certains passages font froid dans le dos. Quelques jumpscares bien placés nous font sursauter mais ceux-ci sont utilisés de manières raisonnables. Par conséquent, nous ne les voyons pas venir, pour notre plus grand plaisir.

Blair Witch (2016)

En outre, dans ce film, le réalisateur nous dévoile que c’est bien la fameuse sorcière qui hante les bois qui est à l'origine de la disparition d'Heather. Nous allons clairement la voir à plusieurs reprises… Elle fait d’ailleurs froid dans le dos.

 

Le secret du premier opus est donc levé puisque dans le film original, jusqu’au bout nous ne savons pas ce qu’il s’est réellement passé !

 

Il était temps de le savoir et j’ai apprécié que le réalisateur de ce nouvel opus ait le courage de trancher et de nous dévoiler la vérité.

 

Il y a une scène qui est vraiment impressionnante et qui m’a hérissé les poils des bras. Je ne spoil pas mais après ça, je ne referai plus jamais de camping sauvage dans les bois^^ Elle est violente mais d’une force ! J’ai kiffé le passage.

Blair Witch (2016)

 L’opus se termine comme dans l’original : dans la fameuse maison. Elle a bien été retranscrite et elle est toujours aussi dérangeante et glauque. Nous en avons limite le souffle coupé tant nous stressons pour les pauvres jeunes qui regrettent d’avoir voulu retrouver Heather.

 

Par ailleurs, on y comprend mieux pourquoi à la fin du premier opus,  nous voyons Heather  y trouver Mike le dos tourné contre un coin de la baraque. Vous vous souvenez de ce passage horriblement angoissant ? Ici nous avons la réponse :)

 

Comme dans le Projet Blair, cette suite va se terminer dans une ambiance complètement hystérique et glauquissime. Ah que j’aime ce genre de film qui te happe et qui te stresse jusqu’au générique de fin.

 

Cependant, il est vrai qu’Adam Wingard a gardé la même ligne directrice que l’opus original et que finalement on savait à peu près comment son métrage aller se terminer. Toutefois, il est tout de même oppressant à souhait et l’image finale fait son petit effet.

Blair Witch (2016)

En conclusion, ce Blair Witch version 2016 est une agréable surprise. Je m’attendais à un remake et bien raté, c’est une suite ! En plus de ça, elle est réussie. L’ambiance est maitrisée : on est scotché, le stress est permanent et plus le film avance, plus la pression et l’adrénaline augmente.

Une suite qui n’a pas à rougir tant elle est respectueuse de son ainée. Un vrai film d’épouvante qui  sait faire peur, ça devient si rare de nos jours ! J’ai passé un agréable moment devant.

 

Note d'Anto

La Bande Annonce :

Images du film :


Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.