NI LE CIEL NI LA TERRE

Ni Le Ciel Ni La Terre de Clément Cogitore - 2015 / Fantastique - Surnaturel

Titre : Ni Le Ciel Ni La Terre

Genre : Fantastique

Titre Original : Ni Le Ciel Ni La Terre

Année : 2015

Réalisateur : Clément Cogitore

Durée : 1h40

 

Synopsis :

Afghanistan 2014. A l’approche du retrait des troupes, le capitaine Antarès Bonassieu et sa section sont affectés à une mission de contrôle et de surveillance dans une vallée reculée du Wakhan, frontalière du Pakistan. Malgré la détermination d’Antarès et de ses hommes, le contrôle de ce secteur supposé calme va progressivement leur échapper. Une nuit, des soldats se mettent à disparaître mystérieusement dans la vallée.

Casting :

Premier long métrage de Clément Cogitore, Ni Le Ciel Ni La Terre a été réalisé en 2015 et a d’ailleurs été présenté en compétition à la Semaine de la critique lors du festival de Cannes.

 

 

L’histoire nous emmène en Afghanistan, On y retrouve le capitaine Antarès et ses hommes, affectés à une mission de surveillance dans une vallée reculée, frontalière du Pakistan. Au départ calme, les hommes vont être confrontés à un dilemme de taille : chaque nuit, des soldats disparaissent sans laisser aucunes traces ! Pensant au départ que ce sont les talibans qui ont kidnappé leurs amis, ils vont vite comprendre qu’en réalité c’est autre chose… Quelque chose qui dépasse tout entendement…

Au départ, j’avais vraiment de l’appréhension pour ce film car les  mélanges des genres  « film de guerre » avec « film fantastique » ont jusqu’à présent jamais vraiment bien abouti… Sachant que le sujet tournait autour de l’Afghanistan et donc très certainement de l’islam, j’avais peur de me retrouver devant un copié-collé de Djinns. Film que j’avais moyennement apprécié, malgré son bon sujet de base.

 

 

Heureusement, ce n’est pas le cas et Ni Le Ciel Ni La Terre prend une toute autre direction. Débutant sur le film purement de genre guerre, Clément Cogitore va peu à peu nous emmener dans une ambiance beaucoup plus mystique. Surfant entre le fantastique, le surnaturel et le drame. On va totalement plonger dans l’univers étrange qu’il nous à crée. Le voyage s’avère vraiment troublant et passionnant. Sans aucuns effets spéciaux, ni aucune goutte de sang, le réalisateur va réussir le pari de nous angoisser crescendo. 

L’intrigue est excellente car tout au long du film, on se demande bien où les soldats sont-ils passés ? Et surtout, qu’est-ce qu’ils leur arrivent réellement ?

Sur ce point, le réalisateur se fait un malin plaisir à jouer avec nos nerfs en brouillant les pistes.  Ce sont les talibans ? Les Villageois ? Ont-ils désertés ? Y’a-t-il des djinns ? Des fantômes ? Une force maléfique ? Sont-ils morts ?

 

Tout au long du film et cela jusqu’au générique de fin, on va se poser un tas de questions et même après on reste dans la réflexion. J’ai adoré ce côté mystérieux et surnaturel... et l’idée, au final, de nous laisser libre de croire ce que l’on a envie.

 

 

Le script est vraiment bien travaillé et les acteurs sont très justes. J’ai beaucoup aimé les prestations de Jérémie Renier et de Swann Arlaud notamment.

Plus le film va avancer et plus on va ressentir leurs angoisses.  Il faut dire qu’en plus, l’ambiance du film va vraiment sombrer dans le mystique et certaines séquences sont très réussies niveau angoisse. On ressent bien la panique qu’on les différents personnages, il faut dire il y a de quoi. Se retrouver dans un territoire qui est à la base hostile, où en plus de cela, il se passe des choses paranormales… Bonjour l’angoisse.

J’ai bien aimé les séquences filmées par l’intermédiaire des lunettes des fusils, ça a permis de redoubler d’angoisse. Je n’aime pas trop le found footage pourtant mais ici le rendu était hyper stressant et c’était utilisé avec parcimonie.

 

 

Le film n’a pas été tourné en Afghanistan, le risque était trop grand. Du coup, l’équipe de tournage a posé ses valises au Maroc, dans les montagnes de l’Atlas. Le rendu est parfait puisqu’au final on n’en voit pas la différence. Les décors sont au passage très jolis et surtout très dépaysants. On y découvre par la même occasion des communautés archaïques vivant dans des villes vraiment précaires où la croyance religieuse est dominante. Tout l’inverse de notre monde occidental et le contraste est assez incroyable. 

Les différentes hypothèses au sujet des disparitions que vont avoir les différents protagonistes du film, qu’ils soient chrétiens, musulmans, extrémistes où même athées font toutes froids dans le dos.

 

 

La fin du film est à la fois poignante et poétique, le tout toujours en parallèle avec l’esprit mystique et surnaturel que le réalisateur nous a tendu tout le long de son métrage. On n’en sort pas indemne ! Le projet aurait pu être casse gueule mais Clément Cogitore arrive à nous sortir un film réellement palpitant jusqu’au bout. 

Pour conclure, Ni Le Ciel Ni La Terre est donc déstabilisant et le réalisateur nous force à réfléchir tout le long de son film. Ça faisait bien longtemps que je n’avais pas vu un film aussi captivant, hypnotisant même ! Et en plus c’est intelligent. Une intrigue à couper le souffle. Une ambiance surnaturelle et angoissante qui va nous envahir petit à petit. Des acteurs sérieux et appliqués dans leurs différents rôles.

Bref c’est un film très réussi ! C’est une véritable expérience cinématographique que je conseille fortement. La fin est cruelle, poétique et énigmatique : bravo l’artiste ! Une sacrée belle découverte ! C’est assez incroyable d’obtenir un tel résultat quand on sait que c’est sa première réalisation ! Le film est quasi parfait ! J'ai jeté un œil rapide sur les notes presses et téléspectateurs... le film fait l’unanimité ! C'est mérité!

 

Note d'Anto

La Bande Annonce :

Images du film :


Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.