RESIDENT EVIL - REVELATIONS 2 [TEST JEU-VIDÉO]

Resident Evil - Revelations 2 - Test jeu-vidéo sur PS4

Testé sur PS4.





Après le succès du premier épisode sorti il y a maintenant 3 ans, Capcom décide d’en remettre une couche avec un second opus cette fois exclusif aux consoles de salon et au pc.



Vendu et présenté dans un format épisodique ce Resident Evil saura-t-il nous donner les sueurs froides que l’on attend de lui?

Après une soirée légèrement mouvementée, vous vous réveillez dans la peau de Claire Redfield qui semble avoir été faite prisonnière dans un endroit peu recommandable. Vous serez très vite rejoint par Moira Burton, la fille de Barry du même nom, qui formera ainsi votre première équipe. En effet, le jeu se traversera avec deux duos de personnages qui s’inter-changeront automatiquement au fur et à mesure des besoins du scénario.

La première équipe sera celle citée précédemment tandis que la seconde sera composée de Barry Burton venu sauver sa fille, et de Natalia, une enfant pleine de mystères pouvant sentir la présence des ennemis à travers les murs et autres obstacles grâce à un pouvoir mystérieux.

Barry et Claire feront office d’attaquants en usant de tout l’arsenal d’armes nécessaire à l’éradication des ennemis tandis que Moira et Natalia seront plutôt des personnages de soutien grâce à leur capacité propre.

Moira vous permettra de trouver divers objets cachés et d’étourdir certains opposants grâce à sa lampe torche ainsi qu’ouvrir certaines portes grâce à un pied de biche.

Natalia de son côté pourra également trouver certains objets dissimulés en plus de sa capacité à repérer les divers opposants. Mais le point commun de ses deux personnages qui les rendra beaucoup moins efficaces en situation de combats est leur incapacité à porter des armes à feu.

Bien qu’intéressant au premier abord le concept de faire évoluer l’histoire en inter-changeant les duos n’est pas vraiment transcendant en soi. En effets les équipes se jouant, à une ou deux exceptions près, de la même façon on a plus l’impression que les changements imposés sont là pour justifier les nombreux, cliffhanger du titre.


Rien de bien original au niveau du gameplay dans cet opus. C’est donc sans surprise qu’on retrouve la maniabilité du premier Revelations avec toujours la possibilité de fusionner deux objets, d’esquiver les coups de vos adversaires ou encore de personnaliser ses armes via des ateliers afin d’en renforcer l’efficacité. Chaque personnage possède son propre inventaire permettant d’y stocker de nombreux objets tels que des plantes ou des munitions. Les armes à feu sont placées sur la croix directionnelle qui permet de changer d’arme rapidement.


Petite nouveauté quand même, la possibilité d’engranger de l’expérience permettant de débloquer ou d’améliorer certaines capacités des personnages. Vous pourrez par exemple permettre à Claire et Barry de donner un coup à un ennemi au sol afin de l’achever ou encore augmenter les dégâts du couteau.

La conception des niveaux est également extrêmement classique avec de nombreux couloirs et quelques grands espaces contenant chacun de nombreux ennemis, mais aussi des coffres qu’il vous faudra déverrouiller à l’aide de Natalia ou Moira afin d’en extraire le contenu souvent fort intéressant. À noter tout de même la présence de quelques énigmes sympathiques dont on ne parlera pas pour ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte.

Techniquement le titre n’est pas extraordinaire, mais il n’est pas dégueulasse à regarder non plus. Néanmoins l’ambiance du titre sait se faire oppressante et vous serez constamment en situation de stress; d’autant plus que le jeu n’est pas très généreux en munitions et objets de soin dans les niveaux de difficulté élevés.


Même si la mise en scène est superbe, le scénario en lui-même n’est, comme d’habitude, pas très subtil, mais il a le mérite de ne jamais vous lasser et vous voudrez toujours en connaître la suite. Se plaçant entre l’épisode 5 mais plus proche du 6, il ne sera pas nécessaire de jouer aux anciens opus pour comprendre l’histoire même si de nombreuses références à ces derniers ponctueront votre aventure.

Pour étoffer un peu plus la durée de vie du titre, Capcom n’a pas lésiné sur les moyens. En plus d’un mode histoire doté d’une durée de vie honnête de 7 à 8h, vous aurez accès à un mode commando très complet avec de nombreux niveaux et personnages issus de la série à débloquer (ou à acheter au prix fort en DLC). Chaque personnage ayant quatre capacités, dont une qui lui est propre, ainsi qu’un niveau que vous pourrez améliorer au fil des missions. Vous pourrez également, comme dans l’histoire, améliorer votre armement à un atelier afin d’en améliorer les capacités ainsi que la puissance de feu.

Le jeu propose également des modes contre-la-montre ou encore monstres invisibles en plus d’offrir la possibilité de débloquer des figurines, des artworks et autres bonus. Vous aurez également la possibilité de parcourir le titre en coopération locale ou en ligne, mais sachez que le mode histoire ne peut se jouer qu’en local pour ce qui est du multijoueur.

« Un bon Resident Evil avec une très bonne ambiance. Le jeu s’adresse à la plupart des joueurs (casuals comme acharné) et la durée de vie du soft est supérieur à la moyenne. Que demander de plus ? »


Note de Noobinateur

REAGIR A L’ARTICLE :


Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.