ALONE IN THE DARK [TEST JEU-VIDÉO]

Testé Sur PC.




Alone in the Dark est un jeu PC français sorti en 1992 adapté de l'univers de Lovecraft . Il inaugure un nouveau style de gameplay : le jeu d'aventure 3D dans des décors fixes, et crée en même temps un nouveau genre à part entière : le survival horror. Un jeu cultissime qui donnera une renommée mondiale à Infogrames et inspirera par la suite Resident Evil.

A L'ORIGINE

A la base Alone in the Dark est un petit projet de Frederick Raynal et de Didier Chanfray, ils réaliseront un prototype où un personnage se déplace dans un grenier. Cela convaincra Infogrames d'en faire un jeu. Et quel jeu ! Il marquera avec Doom et Wing Commander, le basculement vidéoludique des micro-ordinateurs ST-Amiga vers le PC. C'est un jeu énorme pour l'époque : 6Mo sur le disque dur, un bon PC conseillé (style 386DX25) et une carte son.

HANTE

Alone in the Dark est un jeu d'aventure-horreur inspiré des nouvelles de Lovecraft. L'action se situe dans un vieux manoir paumé en Louisiane dont le propriétaire s'est donné la mort. Vous jouez le rôle d'un détective privé qui mène l'enquête dans la bâtisse... hantée bien sûr ! A noter que vous pouvez choisir entre deux personnages, le détective Edward Camby ou la nièce du défunt, Emily.

GAMEPLAY

Le principe de jeu est assez classique : vous devez explorer la vieille bâtisse avec vue à la troisième personne, y découvrir des objets, lire des manuscrits pour trouver des indices, résoudre des énigmes, combattre d'étranges créatures, gérer un inventaire, etc... Mais le tout va être sublimé par une réalisation exceptionnelle pour l'époque.


La 3D est encore très limitée en 1992, les PC ne sont pas encore assez puissant pour animer des scènes complexes en 3D texturée, et les cartes graphiques n'existent pas. De ce fait une astuce va être utilisée : les personnages, ennemis et objets sont bien en 3D temps réel, mais dans des décors fixes pré-calculés, décors qui changent en fonction de votre position
 (système de jeu qui sera repris par Resident Evil et consort). Le tout en VGA 256 couleurs. A noter que la maniabilité n'est pas exceptionnelle, les personnages manquent de souplesse, notamment pour affronter les zombies, créant pas mal de frustrations, mais faisant aussi monter l'adrénaline. Il vaudra mieux souvent fuir le danger ! Des défauts que l'on retrouvera dans Resident Evil : immersif, mais pénible à contrôler.

DURÉE DE VIE

Compter une petite dizaine d’heure pour en voir le bout. Les énigmes ne sont pas si dur mais vous aller souvent mourir à cause de pièges disséminés ça et là.

"Un excellent jeu qui sera le pionner des survival-horror pendant un long moment. Il est gratuit à l’heure actuelle et vous devriez le tester rien que pour votre culture. De plus, c’est un jeu made in France !"

 

Note de Noobinateur

RÉAGIR A L’ARTICLE :

Via les réseaux sociaux :

Ou ici :

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leursauteurs ou ayants droits respectifs.