THE MIRROR

The Mirror de Mike Flanagan - 2013

Titre : The Mirror

Genre : Epouvante

Titre Original : Oculus

Année : 2013

Réalisateur : Mike Flanagan

Acteurs : Karen Gillan, Brenton Thwaites, Katee Sackhoff, Rory Cochrane, James Lafferty, Annalise Basso, Garrett Ryan, Miguel Sandoval... 

 

Synopsis :

Après avoir passé 10 ans en institut psychiatrique, Tim, 21 ans, retrouve la liberté. Alors qu’il souhaite tirer un trait sur la mort violente de ses parents, l’événement à la source de son internement, sa sœur, Kaylie lui rappelle qu’ils s’étaient autrefois promis d’enquêter sur les causes mystérieuses de ce drame. Elle achète alors le miroir qui aurait précipité leurs parents dans une démence diabolique…

« Le film le plus effrayant depuis Conjuring », « Absolument terrifiant »... Le film qui sera présenté ici a été un véritable succès, et couvert de critiques positives depuis sa sortie en salles en 2014. Signé Mike Flanagan, The Mirror s'apparente à beaucoup de productions qui ont vu le jour au cours de ces dernières années. Avec un synopsis plutôt accrocheur et une bande-annonce qui vend du rêve, ce film se dirige droit vers le thriller psychologique mêlé à du surnaturel, ce qui n'est pas forcément déplaisant, au contraire.


L'histoire a l'avantage d'être simple et intéressante : Tim un jeune homme au passé douloureux retrouve dix ans après sa sœur Kaylie, qui elle est déterminée à enquêter sur la mort mystérieuse de leurs parents.

Le film débute sur une scène pas trop mal, qui ouvre la porte pour une bonne atmosphère de panique et qui amène bien l'intrigue sur le plateau. Cela dit, les scènes et passages qui suivront ne sont pas très compréhensibles, et l'on en vient à se demander ce qu'il se passe, mais on garde quand même le film de l'action pour le moment. A noter que les scènes du début mettent bien la pression, et semblent nous faire attendre quelque chose de très lourd. Quelque chose de terrifiant au prix de cette angoisse que l'on a dès que le film commence.


Il faut par contre préciser l'omniprésence d'un jeu entre les flash back et l'instant présent qui durera pendant tout le film. Au début, on comprend que c'est là pour nous expliquer et mieux nous mettre dans le contexte des événements du film, même si on a du mal à comprendre clairement ce qu'il se passe pendant toute la première demi-heure.

Après cette demi-heure, on saisit ce qu'il se passe ainsi que le pourquoi du comment, et c'est à ce moment que l'intrigue débute réellement. Mais malgré l'attente et cet élément déclencheur de l'histoire, ça reste mou et ça traîne trop en longueur. On reste toutefois dans le film car il reste accrocheur, mais ça rame vraiment trop. Puis jusque là, aucune vraie scène d'horreur qui vous glace le sang mais seulement une construction scénaristique bien étrange qui apporte l'ennui plutôt que la peur.


Le spectateur a envie de savoir ce qu'il se passe et ce qui arrivera vu comment il a été préparé, mais rien. Toujours rien. Le film se perd trop dans le jeu entre passé et présent qui devient lassant, et même agaçant. Ce jeu marque peut-être une petite originalité, mais il est vraiment trop exploité ici, et n'apporte que des longueurs crispantes.

S'enchaîneront des événements pas trop mal faits pour la plupart, présentés avec des plans assez bien travaillés et gardant le thème intéressant. Mais c'est encore et toujours ce jeu entre le passé et le présent qui fait traîner le film et qui nous fait demander pourquoi certaines choses se produisent et pourquoi certaines scènes ont lieu. Les éléments de peur sont délaissés au profit de l'originalité. En croyant faire une œuvre originale de par une mise en scène vacillant entre le présent et le passé, le réalisateur en oublie les vraies valeurs du cinéma d'horreur et laisse le spectateur dans l'ennui et la déception.


C'est vraiment dommage car l'idée principale n'est pas mauvaise, elle aurait pu facilement être maniée de façon à fournir un meilleur cadre et à être beaucoup plus développée.

Après 1h30 de film, la fin se présente comme un grand  n'importe quoi. On se demande encore pourquoi cette tournure a été prise, en plus de ne plus rien suivre à l'histoire avec ce parallèle flash-back/présent on ne peut plus lassant. Finalement, le film n'arrive à rien, aucune évolution par rapport au début, aucune révélation, et aucune frayeur.


Ainsi, je trouve que The Mirror n'est pas un bon film. Pas mauvais pour autant, juste décevant par rapport à ce qu'on attend de lui en voyant le synopsis, la bande-annonce ou même la pochette. Il semble appartenir à ce genre de thriller psychologique un peu confus, se résumant à un huit clos et un fouillis scénaristique monstrueux. Beaucoup de gens l'ont apprécié, mais je ne partage pas cet avis, même si ce genre de production plaît selon les goûts de chacun. En tout cas il n'est pas un film d'horreur pour moi, et hélas frustrant vu comment il aurait pu être.


Note de Romain

La Bande Annonce :

Images du film :


Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.