LE DERNIER TRAIN DE LA NUIT

Titre : Le Dernier Train De La Nuit

Genre : Rape & Revenge

Titre original : L'Ultimo Treno Della Notte

Titre Alternatif : La Bête Tue De Sang Froid

Année : 1975

Réalisateur : Aldo Lado

Acteurs : Macha Méril, Gianfranco De Grassi, Flavio Bucci, Enrico Maria Salerno, Marina Berti...

 

Synopsis :
Lisa, jeune italienne qui étudie en Allemagne, rentre dans son pays natal pour voir sa famille pendant les vacances de Noël. Elle est accompagnée d'une de ses amies, Margaret. Pendant leur trajet en train, elles font la connaissance de deux fraudeurs un peu étranges. Après un incident technique, les jeunes filles doivent changer de train, se retrouvant seules dans un compartiment, jusqu'à ce que les deux hommes rencontrés plus tôt débarquent, accompagnés d'une mystérieuse femme. Entre torture et viol, elles vont alors subir la pire nuit de leur vie...

Je pense que ce n’est plus un secret pour personne, je suis fan du cinéma horrifique italien des années 70 et 80… Lucio Fulci et Dario Argento sont de véritables maîtres du macabre pour moi et en général, je trouve que le cinéma de genre italien a eu un véritable impact. De nos jours, beaucoup de réalisateurs s’inspirent de toutes ces perles réalisées il y a une trentaine d’années maintenant.


Il y a un sous genre horrifique qui fut pourtant très peu développé chez les transalpins, c’est le Rape & Revenge ! Suite au film choc de Wes Craven : La Dernière Maison Sur La Gauche, il y a tout de même Aldo Lado qui s’est lancé dans le pari d’essayer un projet similaire.


C’est donc en 1975, soit trois ans après le film de Craven, que vu le jour Le Dernier Train De La Nuit, connu également sous le titre La Bête Tue De Sang Froid.

Pour l’histoire, on va donc faire la connaissance de deux étudiantes qui suite à un stage linguistique en Allemagne, vont rentrer pour Noël par le train direction Vérone en Italie… Malheureusement pour elles, u trio composé de deux hommes et d’une femme vont faire irruptions dans leur cabine. Ce trio va s’avérer être des psychopathes qui vont s’amuser à torture et violer les deux jeunes filles sans défense… Les deux étudiantes vont finir par mourir et les corps vont être balancés par la fenêtre du wagon… Bientôt, les bourreaux vont devenir les victimes quand les parents des jeunes filles ont apprendre la vérité…


Si vous avez vu La Dernière Maison Sur La Gauche, vous allez vite vous rendre compte que Le Dernier Train De la Nuit va reprendre exactement les mêmes lignes… Mis à part le fait que les lieux changent. Dans le film de Craven , l’histoire se déroule dans une forêt alors qu’ici c’est dans un wagon de train.

Seulement, la différence entre les deux films c’est qu’Aldo Lado a beaucoup moins de talents que Wes Craven… Du coup, on a l’impression d’assister à une copie mais en moins bien… Beaucoup moins bien !


Le film a pourtant un bon potentiel et le fait d’avoir choisi un train quasi vide comme lieu pour le viol et la séquestration est vraiment très judicieux. Malheureusement le film va mettre un temps fou avant de démarrer et les deux acteurs endossant les rôles des deux bourreaux sont vraiment pas très bons, du coup ils paraissent pas vraiment crédibles. On se demande bien comment les deux étudiantes ont fait pour finir par mourir tant les bourreaux paraissent pas vraiment méchants…. 

D’ailleurs toujours dans l’interprétation, les deux victimes sont elles aussi pas vraiment crédibles… Vu les horreurs qu’elles subissent, elles paraissent pas tant effrayées que ça… Il y a pourtant une scène assez glauque lorsque l’une des deux va se faire déflorer de manière assez particulière mais même là, l’actrice assure pas et rend la scène pas aussi nerveuse et choquante qu’elle aurait du l’être !


Certains diront qu’il faut relativiser et resituer le film dans son contexte de l’époque mais je peux vous assurer qu’à côté de la scène du viol du film de Craven, celui de Lado fait vraiment pâle figure et pourtant il est de 3 ans plus jeune ! Donc sur ce point, Aldo Lado n’a pas d’excuse. C’est simplement que niveau casting, il s’est royalement planté !


Seule la femme perverse interprétée par Macha Meril (Les Frissons de l’Angoisse) rehausse le niveau. Elle est énigmatique et perverse à souhait. Au final c’est elle qui fait le plus flipper dans l’histoire.

Vous l’aurez compris, cette première partie « Rape », qui concerne donc, le viol et l’assassinat des deux étudiantes manque réellement de rythme. Même si l’ambiance est par moment assez glauque, les acteurs sont pas dans le coup et rendent l’instant pas vraiment crédible… C’est frustrant.


C’est vraiment dommage car une fois les viols perpétrés, on va assister à deux scènes excellentes lorsque les bourreaux vont se débarrasser des corps.


A ce moment là, on n’espère que la partie « Revenge » va relever la partie « Rape » et encore une fois ce n’est pas mauvais mais on est de nouveau déçu ! Pourquoi ? et bien parce que cette partie est bien trop vite expédiée ! Le père va apprendre que ce sont les fameux tueurs de ses filles et en 10 minutes il va les zigouiller et à ce moment là, ça nous conforte dans l’idée que les deux étudiantes étaient des cruches qui auraient pu s’en sortir tant les deux bourreaux étaient facile à maitriser… 

J’ai bien aimé en revanche le message que nous envoie le réalisateur puisqu’au final, la vengeance montre que le père devient bourreau à son tour et que par moment il vaut mieux réfléchir avant d’agir car à la finale justice n’est rendu qu’à moitié…


Autre bon point, les différents lieux tout le long du film et le fait d’avoir choisi la période de Noël pour nous narrer une histoire qui elle est tout sauf féerique pour cette pauvre famille victime de la violence et la perversité de trois énergumènes. J’aime beaucoup ce contraste qui rappelle oh combien une vie peut basculer à tout moment de la férie au cauchemar. C’est la que le dictions « être au mauvais moment, au mauvais endroit » prend tous son sens !

Pour conclure, malgré un contexte géniale, Le Dernier Train De La Nuit est un Rape & Revenge qui ne fait que copier dans les grandes lignes La Dernière Maison Sur La Gauche de Craven mais en beaucoup moins bien. Les acteurs sont mauvais et n’aident pas le réalisateur à rendre les scènes violentes vraiment crédibles… C’est frustrant car le film regorge de bonnes idées et la partie « revenge » est vraiment mal exploitée et trop vite expédiée à mon goût.

Un Rape & Revenge qui se regarde, qui diverti mai qui semble bien fade à côté du film de Craven et autre Chiens De Paille entre autres… A voir une fois à l’occasion mais quelle déception.


Note d'Anto

La Bande Annonce :

Images du film :

Via les réseaux sociaux :

Ou ici :

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs.