THE ROCKY HORROR PICTURE SHOW

Titre : The Rocky Horror Picture Show

Genre : Fantastique / Musical

Titre original : The Rocky Horror Picture Show

Année : 1975

Réalisateur : Jim Sharman

Acteurs : Tim Curry, Susan Sarandon, Barry Bostwick, Richard O'brien, Patricia Quin, Meat Loaf, Charles Gray...

 

Synopsis :
Une nuit d'orage, la voiture de Janet et Brad, un couple coincé qui vient de se fiancer, tombe en panne. Obligés de se réfugier dans un mystérieux château, ils vont faire la rencontre de ses occupants pour le moins bizarres, qui se livrent à de bien étranges expériences.

Critique de Charlie :

 

 

“Let’s do the time warp again !”

 

Un film considéré comme culte signifie que celui-ci, autre son côté unique et original, a su acquérir au fil du temps, un groupe de fans et d’admirateurs. Plus clairement, un film culte ne peut être décrit que comme “soit on aime, soit on aime pas”.

 

Les Midnight Movies sont des films ayant fait fureur dans les USA dans les années 50. Ce sont des films à petit budget, diffusés tard le soir sur les chaînes locales. Ces films sont surtout qualifiés d’étranges, kitsch, provocants, voire grotesques. En tout cas, avec certaines « tendances libertines ».

De ces deux genres cinématographiques, l’un réuni les deux en même temps, The Rocky Horror Picture Show. Encore aujourd’hui, ce film est projeté dans des salles de cinéma. C’est le premier Midnight Movie a avoir eu un tel succès,  et c’est le cas de film culte le plus connu. Au départ, son peu de succès était flagrant, et fut même censuré dans de nombreux pays. Mais de fil en aiguille, ce chef-d’œuvre de Série B a su toucher un large public. Comment un film avec un peu plus d’un million de dollar de budget, a pu acquérir plus du 175 millions de dollars au box office mondial ?

Le fil conducteur du film est simple : Sexe, drogue et Rock and Roll.

 

Deux jeunes gens se retrouvent dans un grand manoir avec des habitants aux mœurs et coutumes peu catholiques. Des extra-terrestres habitent cette demeure, et sont gouvernés par le docteur Franck ‘n’ Furter, qui se considère comme un “sweet transvestite” (“gentil travestis” en anglais). En effet, Tim Curry (que l’on connaîtra plus tard pour sa terrifiante interprétation du clown Gripsou), va endosser le rôle de cet homme/femme. Maquillage à l’excès, porte jartels, corset, talons haut, et collier à grosse perle.

 

Ce travesti est en train de créer un homme, un genre de Frankenstein, mais qui s’appelle Rocky Horror. Autre la bande sonore devenue culte à son tour, le film regroupe bon nombre de style se concentrant sur le genre horrifique. Richard O’Brien a puisé son imagination dans la culture populaire. Il se case ainsi dans le genre du cinéma d’exploitation. La chanson de générique de début, “ Science Fiction / Double Featuring ” fait de nombreuses de allusions à des films et des chanteurs de l’époque.

En lui-même, le film est une grosse parodie du film d’horreur et passe par la musique pour y arriver. Malgré les ébats très osés des personnages principaux, pratiquement toutes les musiques parlent de sexe. On peut noter la célèbre chanson chantée par Susan Sarandon. Pour vous donner une idée, je cite le refrain : “ Touche-moi, touche-moi. Je veux être une salope. Baise-moi. Prend moi. Remplis-moi, créature de la nuit ”. La plus célèbre des chansons, “ Time Warp “, évoque dans ses paroles et sa danse, une manière de faire l’amour (je cite : “ le coup du Pelvis “). Un film qui parle de sexe… à l’excès.

 

Le film garde aussi sa dose d’horreur, avec notamment sa célèbre scène du repas, où le cannibalisme est mis à l’honneur : “Le sujet Eddie est assez tendre. Quelqu’un veut une autre tranche ?”.

Les acteurs marquent la volonté d’en faire trop au niveau de leur jeu pour accentuer l’idée de parodie. Les personnages ainsi crées sont tous aussi loufoques et excentriques les uns et les autres. On peut noter le célèbre quatuor : le docteur Franck ‘n’ Furter, la soubrette Magenta, le majordome Riff Raff, et la fan Columbia. Ce sont en réalité des extra-terrestres de la planète Transexuel de la constellation Transylvanie. (Comme quoi, ils sont allés loin !) La comédie musicale aura été censurée pendant longtemps, à cause de ses opinions très libertines au sujet du sexe.

 

Le film est narré par un criminologue, et qui fait de nombreuses interventions pour, à la fois citer les évènements arrivés à Brad Major et Janet Weisset aussi pour nous donner son avis sur ces évènements.

Aujourd’hui, The Rocky Horror Picture Show un chef d’œuvre du 7ème art, suscite un vif intérêt dans le monde entier, et est souvent repris dans la culture populaire d’aujourd’hui. Pour ceux qui regardent la série TV Glee, ils ont réadaptés le film pour de nombreux épisode de la série.

 

Au final, c’est une comédie musical, d’horreur, de série B, d’exploitation, midnight movie et film culte. De nombreux termes le qualifie et continu de charmer le grand public. Un petit bijou qui ne manque pas de rythme, de joie et de fraicheur. Sortit en 1975, le film fête cette année ses 39 bougies. Une cérémonie à d’ailleurs eu lieu il y a deux ans pour fêter ses 37 ans, en compagnies des acteurs du film. Bientôt à venir, le dossier sur le personnage de Franck n Furter.

Sur ce, Bonne année à tous !

Note de Charlie


Politique de confidentialité | Politique des cookies
© Copyright Horror-ScaryWeb.com 2010-2019 - Tous droits réservés Copie partielle interdite. Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leursauteurs ou ayants droits respectifs.